1
min
Image de RW.JA

RW.JA

489 lectures

162

Qualifié

Elle demeurait toujours à l’écart, assise seule, sur le même banc. Dans ses bras, un gros chat noir ronronnait paisiblement tandis qu’elle griffonnait avec beaucoup d’amour son pelage. J’étais intrigué, alors je me suis approché, l’air d’un jeune homme qui passait dans le coin.
— Beau chat.
— C’est un siamois.
Et de là, partit notre conversation.

Je lui proposai une oreille ; elle me raconta sa vie. Elle me parla particulièrement de sa singulière petite famille et de cette passion « mystique » qu’elle avait pour le félin. J’étais devenu son « ami », avait-elle déclaré d’un ton cérémonieux. Et par conséquent, je devais accepter son invitation au repas familial.

C’était une fille captivante : on voyait dessinés très clairement sur son visage toutes les figures géométriques qui forment la sympathie. J’acceptai.

La table était dressée. Le festin, un véritable plaisir olfactif, un régal à la vue. Mais avant d’y goûter, je devais attendre que toute la famille se joignît au banquet. La fille revint alors, suivie d'une assemblée de chats de diverses races. Comme si de rien n’était, ceux-ci sautèrent chacun sur un siège à la table, et m'adressèrent la parole.

Au-delà de ma stupéfaction, je trouvais absurde, voire fou, de répondre dans une langue purement humaine et d’être tout à fait compréhensible d’un point de vue animal. Et ils continuaient de se plaindre ou de m’interroger, de grogner ou de s’indigner, de miauler ou de se papouiller, comme si à leur sens toute cette conversation était normale.

— Il est temps de s’en aller d'ici !

Mais je bondis de la chaise et atterris sur quatre pattes. Une queue me suivait dans mes trottinements, les choses les plus petites parurent de plus en plus grandes à mes yeux et je portais sur mon museau une longue moustache tendue. Comme si le mauvais sort ne m’avait pas assez affligé, j'étais opprimé par un irrépressible besoin de câlins.

Dans les bras de la fille assise seule à l’écart, je ronronnais paisiblement, tandis qu’elle griffonnait, avec beaucoup d’amour, mon pelage.

PRIX

Image de Hiver 2019
162

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mamiechat
Mamiechat · il y a
j'aime les chats et ce conte!
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un irrésistible conte fantastique ! Une fille magique mais ses protégés ont-ils tous apprécié la métamorphose ?
Connaissez-vous le Chat Murr ? Recherchez sur internet et vous serez surpris. Ce chat est plus sage qu’un humain.
Mes votes pour votre fiction réjouissante.

·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
j'ai moi aussi accepté son invite ; et regardez ce que je suis devenue
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
mon vote pour une histoire joliment surprenante, bravo. si le coeur vous en dit, je vous invite à venir lire mon poème Imagier.
·
Image de Supalari
Supalari · il y a
effrayant!
·
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Un joli conte sur nos amis les matous, bravo RW mes 5 voix.
Je suis en finale avec Frénésie 2.0 merci pour votre soutien :)

·
Image de Marcel Prout
Marcel Prout · il y a
Sympa, surtout si la gentille demoiselle n'est pas trop...castratrice. Faites gaffe quand même !
·
Image de Marcheur
Marcheur · il y a
Sacrés matous: on dit qu'ils se considèrent comme des dieux. C'est peut-être un peu vrai. Bravo pour ce texte.
·
Image de Bets Book
Bets Book · il y a
Moi, j'ai un piège à matous qui fait crac boum hu ! Bien vu ;-)
·
Image de Hermann Sboniek
Hermann Sboniek · il y a
Bonjour RW.JA. Est ce que vous trouvez chat drôle ??? moi si 😊.
Merchi.

·