La fille à la pancarte

il y a
1 min
21
lectures
2

Je m’appelle Éléonore et depuis toute petite ma vie est animée par l’écriture. Dès que l’occasion se présente, j’attrape un carnet, un stylo et j’invente une nouvelle histoire  [+]

Elle était dans la manifestation, point levé et pancarte à la main. Elle s’était peint les joues avec pleins de couleurs différentes.

A première vue, on aurait pu croire que c’était les couleurs de l’arc-en-ciel. Mais c’était bien plus que ça. Rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet...

Elle défendait juste sa cause, avec des personnes comme elle. Des personnes qui étaient rejetés de la société juste à cause de leur orientation. Juste à cause de qui ils aimaient. Juste parce qu’ils ne faisaient pas comme tout le monde.

Maintenant, elle criait. Elle hurlait, même. Elle était sur les épaules de sa petite amie. Devant elle, une foule de filles et de garçons mélangés brandissaient des drapeaux et des pancartes. C’était joli à voir, c’était plein de couleurs. Un camion avançait devant cette foule, et une femme scandait des chansons dans un micro. Des chansons qui dénonçaient tout ça. Des chansons qui expliquaient que, une fille qui aime une fille, un garçon qui aime un garçon, c’est pas être différent. C’est les gens qui voient ça comme quelque chose de différent, et c’est ses mêmes gens qui renient et insultent les personnes comme elle. Comme cette fille avec sa pancarte. Et comme toutes les autres personnes avec elle.

Sa petite amie l’entraina. Elle la fit descendre de ses épaules et monta avec elle sur le camion. Après avoir demandé à la femme qui chantait si elle pouvait dire deux trois mots, elle s’empara du micro et commença à parler.

-Bonjour, je vais pas vous raconter ma vie, juste vous dire que cette fille c’est ma petite amie et que dans notre lycée les gens sont trop bêtes pour comprendre qu’une fille peut en aimer une autre. Ça va faire un an qu’on est ensembles, et malgré toutes les critiques et les insultes qu’on s’est prises, on a réussi à passer au-dessus de tout ça et je peux vous dire que maintenant ça y est, on est enfin heureuses !

Sourire aux lèvres, sa petite amie lâcha le micro et l’embrassa, devant la foule qui applaudissait.
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 7 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Davina Cazalbou
Davina Cazalbou · il y a
Un très beau texte, j'aime beaucoup.
Merci pour "cette histoire" que vous auriez pu avoir vécu. Vive la tolérance.

Image de Eléonore Roux
Eléonore Roux · il y a
Merci! :)
Image de Blin
Blin · il y a
Beau, élégant, doux, subtil, tendre. Une écriture sobre, immédiate comme un coup de crayon jeté sur la page. J'aime. Merci.
Image de Eléonore Roux
Eléonore Roux · il y a
Merci à vous d’avoir lu mon texte :)
Image de Eléonore Roux
Eléonore Roux · il y a
Ce n'est pas un très long texte mais il me tenait à coeur alors je le poste ici :)
Je l'ai écrit à la base pour un défi 30 jours écriture que je m'étais lancée avec une amie, et le défi du jour était d'écrire un texte en 20 minutes.
Et c'est aussi l'occasion de le poster là pour faire un clin d'oeil au Pride month qui vient de se terminer! ;)

Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Et vous avez bien raison, Eléonore ! Bravo :)
Image de Eléonore Roux
Eléonore Roux · il y a
Merci! :)

Vous aimerez aussi !

Très très courts

RER RDV

Cristine Merienne

Novembre 1993, RER B, Luxembourg.
Je suis assise comme souvent près de la porte, au plus près de la sortie. Sur le quai une grande affiche : Eddy Mitchell en concert. Je souris... [+]