LA DICTATURE DE L'ÉMERVEILLEMENT

il y a
2 min
4
lectures
1

Le ciel est une tapisserie en fausse 3D isométrique. Un décor avec un effet de profondeur rendu possible par des scrolllings parallax  [+]

Loisirs: voyages,...". Cette locution que l'on trouve encore parfois en bas d'un CV, comme pour attester d'une ouverture d'esprit. Ils sont toujours pléthore à se presser sur la même ligne, les uns derrière les autres, dans une logorrhée haletante, reflet d'une personnalité indigente: "cinéma, jardinage, course à pieds, sophrologie, scrapbooking, zumba....". Mais de tous ces mots, "voyages" est le plus malaisant. Aux yeux de la société, quel que soit notre profil de vacancier, cette passion affirmée pour l'évasion ferait de nous des personnes curieuses, altruistes, dynamiques, audacieuses, volontaires, indépendantes, aventurières, dignes d'intérêt... en un mot, fréquentables. Tout le contraire du casanier confiné dans sa médiocrité routinière et dont la conversation convenue et monotone nous tire vers le bas. Pas sûr pourtant que lézarder sur un transat aux Maldives sollicite plus d'efforts cognitifs et montre davantage de vertus que de rester engoncé dans son canapé devant netflix. Outre la posture professionnelle, l'idée même de voyage est un véritable outil de séduction dans les rapports privés. Le genre de promesse séduisant la belle courtisée, déjà enivrée à l'idée de suivre au bout du monde ce dos argenté rencontré depuis peu. Les frissons lui parcourent l'échine lorsqu'elle s'imagine taggée sur Instagram dans sa nouvelle robe tendance devant cette curieuse statue antique dont la seule qualité est de se trouver à l'autre bout de la planète. Elle, s'extasiant devant la végétation tropicale luxuriante du jardinet de son balcon. Lui, s'apitoyant, le temps d'enfiler son peignoir, sur le sort des habitants du bidonville qu'il aperçoit à deux rues de son hôtel faussement 5 étoiles. Elle dégustera des mets locaux épicés tellement sexy, une coupe de Sauvigon à la main. Aaah le sauvignon mauricien !! Tiens, celle-ci sera sur snap. Bon, regardons autour, je ne vois pas trop ce qui peut bien attirer l’oeil. Un Yucca géant, un plat de riz et des gens qui mangent. Ce qui est fascinant, c’est davantage les pensées et les retours des individus sur certains lieux plutôt que les endroits eux mêmes. La majorité des touristes ont la manie de trouver tout magnifique et.... sympa. Je parle de ceux qui feignent la surprise en poussant la porte de la chambre d'hôtel dont ils ont pourtant stalkée les photos durant des mois avant le booking. Il suffit juste de s'en convaincre et on a l'impression de vivre quelque chose d'unique et d'extraordinaire, de trouver du charme là où l'on devrait voir la banalité, de voir une spiritualité flottante là où l'on ne voit qu’un business latent. Le moindre changement opéré dans le décor pour quelques semaines par an prend une dimension vertigineuse. Typique de notre société hyper connectée, il est aisé de ne voir que le beau car nous sommes englués dans la diffusion massive de photos triées. Il faut que le monde sache où l’on est, qu'il voit que notre existence a trouvé un sens. Il faut de quoi justifier son voyage, son déplacement. Bien leur fasse, mais j’ai surtout l’impression que c’est un effort et un mensonge que d’être sans cesse dans l’émerveillement. C’est désormais encore plus évident avec l’étalage permanent de photos en ligne et son partage massif. C’est moins le fond que la forme qui prime. Les photos ne créent qu'un simulacre, tout est question d’angle et de mise en scène. Ainsi, le pire endroit du monde peut paraître fabuleux. Le voyage est en réalité une thérapie soignant notre avatar en mal de reconnaissance. Pas de quoi s'en vanter donc. N'en déplaise aux citations, ça n'est pas plus le chemin parcouru que la destination qui importe. C'est seulement la mise en scène de l'émerveillement qui compte. Pourtant, l'ordinaire peut être beau et l'exotisme surfait, la routine épanouissante et la nouveauté défaillante....tout est une question de cadrage.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !