2
min

La descente au paradis.

25 lectures

6

Je ne pense pas avoir fait assez de mal en ce monde pour imaginer d'aller ailleurs qu'au paradis. Mais là où mes convictions divergent du sentiment commun, c'est dans l'expression: "monter au ciel." Je veux bien croire encore qu'il est plus agréable d'essayer de se divertir en cherchant quelque chose à observer entre les nuages, plutôt que de se goinfrer à manger les pissenlits par la racine. Mais en fin, où que réside le but final, c'est le chemin pour y parvenir qui me préoccupe, et je ne crois pas que la lente décrépitude de mon corps et de mon esprit puisse être assimilée à une montée, donc pour moi, c'est une descente! Tant il est vrai, que la vieillesse est une monotone et inexorable glissade. On a beau chercher à l'agrémenter par des activités culturelles ou sportives plus ou moins ludiques, il n'en reste pas moins vrai qu'on est chaque jour moins performant que la veille mais plus que le lendemain. C'est ce côté inéluctable qui nous mine! On a parfois des réactions intempestives qui se manifestent comme un hoquet récurent qui épice notre descente et nous fait croire à une rémission. Balivernes, il n'y aura rien de tout cela, c'est la dégringolade! On est foutu! Alors que je voudrais à l'instar de Brassens, partir par le chemin des écoliers.

Je veux faire preuve d'encore beaucoup d'appétit! Mais attention, pas question d'avaler n'importe quoi. Il faut que ça soit du bon! Plus question de cautionner la moindre activité qui soit nuisible à la planète et à ses habitants. Bien sûr que je vais continuer à manger de la viande, mais il faut la choisir, connaître sa provenance, savoir dans quelles conditions a été effectué l'élevage. Je veux aussi manger du poisson, mais pas n'importe lequel, pas des trop gros qui concentrent un maximum des rejets toxiques, pas non plus de ceux qui proviennent de la pêche électrique et de ces énormes filets qui raclent tout, enlevant dans leur razzia tout ce qui se trouve sur leur passage. Je veux du poisson de ligne pêché dans des eaux propres! Mais, ça c'est difficile! Même les crustacés vivant à 11km de profondeur contiennent des particules de plastique, alors ceux que je ramasse derrière les rochers du coin, quand je vais à la pêche à pied ne sont sûrement pas pur à 100%, pourtant, ils sont bien bons! Pour ce qui est des fruits et des légumes, je me contenterais bien de ceux de mon jardin... mais il n'est pas assez grand, aussi je suis obligé de faire confiance aux producteurs locaux. La surveillance des moyens mis en œuvre pour les faire pousser est plus facile que pour ceux qui viennent de l'autre bout du monde.

Et puis, il y a le quotidien. je ne veux pas passer mes journées à servir de garde-malade à une épouse paralytique qui passe son temps à râler, à me demander de faire ceci ou cela, à m'envoyer dix fois vérifier si j'ai bien fermé la porte. Aussi, j'essaie de m'évader. je fais les courses de façon fractionnée, parce-que j'ai encore oublié quelque chose. Ainsi, petit à petit je découvre que descendre les escaliers m'est plus agréable que de les remonter. En fin, depuis quelques jours, la voisine de l'appartement du dessous, seule et sensiblement plus jeune que moi, a remarqué mon manège. Hier, elle m'a arrêté pour me demander si j'avais des problèmes. Après quelques instants de conversation, elle m'a demandé de venir prendre le thé avec elle. Alors, aujourd'hui, je descends au paradis.
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de anonyme
anonyme · il y a
De très belles réflexions en ce monde. Moi aussi je vous proposent de lire mes réflexions sur ma ttc en concours. Merci d'avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-inventions-naissent-mais-les-hommes-meurent-1

·
Image de Gabriel Epixem
Gabriel Epixem · il y a
Original, sans fioritures.
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
l' Aventure est au bout de la rue. Les vieux jours ont parfois du bon !
puis-je vous vous proposer https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/nature-morte-23

·
Image de Dranem
Dranem · il y a
En descendant, montez donc !
·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Une fois que l'on a compris qu'il était plus agréable de descendre…. Pourquoi songer à remonter ?
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

L'impact des gouttes sur le métal du capot de la Mercédes, faisait l'effet d'une minuterie. Le petit ruisseau d'essence qui se formait s'approchait du moteur encore chaud. Dans la voiture ...