3
min

La dernière traque

Image de Simon Rivière

Simon Rivière

67 lectures

40

Je m’appelle Silas Hudsen, flic depuis 35 ans. Si je prends la peine de commencer par là c’est que ce sera probablement mon dernier legs, et qu’il faudra bien que quelqu’un puisse comprendre mes actes jusqu’à ce jour. J’en ai vu des vertes et des pas mûres, des atrocités que le temps a fini par banaliser, des exactions qu’encore aujourd’hui je n’arrive pas –ou plus, à pardonner, ni même à légitimer. Le quotidien d’un flic est rarement joyeux, surtout dans ces années folles ou la vie file à toute allure et dans lesquelles le monde tend à sombrer de plus en plus vite dans le chaos et l’anarchie... Alcool frelâté, drogues mortelles, prostitution infantile... La vie finit par vous dégoûter, surtout lorsque des gens comme cet enfoiré s’en sortent la conscience tranquille... Mais ce soir, demain peut-être, sa chance va tourner. Finies les magouilles, les pots-de-vin, les contacts aux bras démesurément longs, tout cela doit s’achever au plus vite, et pas selon les règles apprises à l’école de police, non. Pour cet engeance point de salut, le seul remède est la sentence ultime, le jugement dernier, la peine de mort.

Cela fait déjà plusieurs années que nous sommes équipiers, que je le soupçonne des pires méfaits au nom d’une cause qu’il croit juste et qu’il brandit avec fierté, pour ne pas parler d’arrogance. C’est toujours pareil avec ces hommes pétris de valeurs fanées, ternies par la proximité du crime, du sang et des balles... Qu’en reste-t-il en définitive... ? A vrai dire que peut-il bien en rester.... ? Si le bien appelle le bien, le mal, tout comme le pouvoir qui corrompt, est un fanal flamboyant qui attire même les plus forts d’entre nous... Ou est-ce là justement que je me trompe ? Que je m’égare et que je perds foi en l’humanité ? Trop tard pour ce genre de réflexions, j’ai pris ma décision il y a déjà tant d’années, mais le courage vient toujours à manquer dans ces situations, on se cache derrière des mensonges, des besoins, on trouve à sa nemesis tant d’arguments et de voies de salut...

Pourquoi faisons-nous ce boulot ? L’idée première est de rendre le monde meilleur, sans aucun doute, de protéger et servir comme dirait l’autre, mais dans l’esprit des gens ce n’est plus ça, nous ne sommes que des pantins fantoches d’un gouvernement vendu par pièces aux plus offrants, et cela dans le meilleur des cas... Peut-on en vouloir à une marionnette ? Cette main gantée, habile, sortie de l’ombre d’une réalité qui nous dépasse, et dont nous n’avons heureusement pas conscience, est assurément bien plus responsable de notre condition que les outils que nous sommes, martelant bêtement le credo de nos éminences grises... Mais je crois que je m’égare de nouveau, mettant en avant ce dont je parlais précédemment... La sécurité de nos citoyens... Mon œil ! En tout cas à mon niveau il ne m’est plus permis d’avaler cette soupe immonde aux relents de pisse, pas comme ces jeunots qui peuvent encore y croire, ou faire semblant, avec davantage de zèle ou de crédibilité... Flaubert n’a-t-il pas dit, il me semble à propos des idées reçues : « Police : A toujours tort. » ? Voilà que je fais de la philosophie maintenant, amusant, mais peut-être n’est-ce que l’angoisse des heures à venir qui m’apporte une certaine sagesse... Car si il tombe dans le panneau, s’il se fait avoir par le coup tordu que je lui tends, il n’y aura de fin heureuse ni pour lui, ni pour moi, et très certainement pas pour notre entourage. Il a trop souvent fermé les yeux, trop souvent accepté l’inacceptable, trop souvent agit contre ses principes les plus profonds, s’il en a jamais eus... Assis à cette terrasse de café, je regarde par la fenêtre et le vois, épie ses gestes, et je crois qu’il le sait. A sa façon de me dévisager, feignant avec grand peine de le faire, je sais qu’il sait, qu’il se doute que je vais enfin passer à l’acte, même la femme à ses côtés semble se douter de quelque chose. Je n’entends rien, bien sûr, mais je perçois ses lèvres bouger comme un sombre reflet, ressentant presque la main qu’elle lui presse contre l’avant-bras dans un cri muet d’incertitude alors qu’il me sourit tristement. Il ne répond pas, perdu dans des réflexions qui l’éloignent probablement de ses intimes. Le vent tourne, le stress monte, il flotte comme une odeur de sang dans cette ruelle pourtant passante et pleine de vie. Je ne le ferai pas maintenant, pas ici, malgré tous mes défauts et les erreurs que j’ai pu commettre il me reste encore un peu de conscience, voire de pudeur.
Ce soir, tout cela finira ce soir.
Nous y voilà. Une odeur de whisky bon marché et de cigare de mauvaise qualité hante le petit salon dans lequel je peaufine les derniers préparatifs. Mon six coups est chargé, et avec une certaine audace, je retire cinq balles, les faisant tomber lourdement sur la moquette épaisse. Je les regarde d’un œil morne et distant, et me réconforte : je ne pourrai pas le rater dans ces conditions, il sera tout simplement pris au piège. Je me lève et me dirige vers la salle de bain, et à travers la fenêtre qui donne sur l’impasse la jouxtant, passe par intermittence la faible lueur d’un lampadaire capricieux. Ambiance glauque, mais comment pourrait-il en être autrement ? Il est là, attendant avec l’anxiété perceptible de l’homme prenant conscience du piège dans lequel il vient de tomber. L’alcool fait son effet, je me tourne lentement et dans un instant fugace d’une intensité terrible nos regards se croisent dans le miroir, je souris car le courage ne me quittera pas,

Enfin.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
40

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lyriciste Nwar
Image de Emmanuel Alix
Emmanuel Alix · il y a
j'ai bien aimé votre texte, vous avez le vote du troubadour Autresrimes. je vous propose de lire et peut être voter pour le mien 'le mystère du mélange des couleurs"
·
Image de Simon Rivière
Simon Rivière · il y a
Merci! Je lirai votre texte avec plaisir,le titre m'est déjà fort sympathique :)
·
Image de Topscher Nelly
Topscher Nelly · il y a
Votre flic me plait bien. Mes voix
Mon texte vous plaira peut-être?

·
Image de Simon Rivière
Simon Rivière · il y a
Merci bien! Je vais jeter un oeil à votre texte!
·
Image de Virginie Hessel Faucon
Virginie Hessel Faucon · il y a
C’est tres joliment écrit, les mots sont justes et bien choisis et c’est a mon sens exactement ce que l’on nomme “noir” en littérature : c’est sombre, inquietant mais pas sanguinolent. Une fin “trash” dévoilée a demi mots. J’adhere !
·
Image de Simon Rivière
Simon Rivière · il y a
C est très gentil, je suis touché par votre compréhension, merci beaucoup!
·
Image de jusyfa ***
jusyfa *** · il y a
Pour la forme : très belle plume, pour le fond : pas assez gore , mais le tout mérite 5*****.
J'invite ce flic à se pencher sur un crime conjugal, r.d.v sur ma page.

·
Image de Simon Rivière
Simon Rivière · il y a
Haha, merci beaucoup, rdv pris!
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Je partage l'avis des précédents commentateurs sur le fait que ce texte est très bien écrit, et propose une vision à la fois élégante et désabusée du monde. Néanmoins, je reste sur ma faim car il manque à mon sens une intrigue nourrissante, concrète, ce qui me fait voir ce texte plus comme une succession de belles phrases plutôt qu'un réel récit. Ce n'est cependant pas déplaisant à lire !
Merci pour ce texte, Simon :)
Si tu le souhaites, n'hésite pas à lire "Gu'Air de Sang", également en compétition !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gu-air-de-sang

·
Image de Simon Rivière
Simon Rivière · il y a
Merci pour cette critique, je lirai avec plaisir ta nouvelle!
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Ah oui , le cow-boy a enfin décidé de tuer froidement sa proie !
Intense réflexion sur l'humanité !
Je vous invite à lire mon texte" le prix de la mort" également en compétition .

·
Image de Simon Rivière
Simon Rivière · il y a
Merci beaucoup, je le lirai également avec intérêt!
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Sang alcool flingue....super ambiance un polar noir de chez noir. Mes voix pour toi et une invitation facultative à venir lire mon texte en competition. Amicalement.
·
Image de Simon Rivière
Simon Rivière · il y a
Merci! Un tour par vos publications sans faute!
·
Image de Florent Paci
Florent Paci · il y a
Un très très court bien mené, au personnage central parfaitement crédible qu'on aimerait approcher. Bravo pour l'écriture ! Mes votes et mes encouragements ;)
·
Image de Simon Rivière
Simon Rivière · il y a
Merci pour les deux! :)
·
Image de Sophie H.
Sophie H. · il y a
Pas mal! Silas faisait vraiment flic aigri par les aléas de la vie, et c'était bien écrit. Le texte était sympa :)
N'hésitez pas à allez faire un tour sur mon oeuvre, peut-être vous plaira-t-elle?
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-pierre-tombale-impossible

·
Image de Simon Rivière
Simon Rivière · il y a
Merci beaucoup!
·