2
min

La déposition

Image de Mathieu Jaegert

Mathieu Jaegert

49 lectures

5

« Bonjour Monsieur l'agent, je viens régler mes comptes.
- Expliquez-moi.
- Je souhaite d'abord étudier le meilleur placement, le plus rentable.
- Dans ce cas, je vous arrête...
- En quel honneur, je suis innocente !
- Laissez-moi terminer ma phrase, ici vous êtes dans un commissariat, pas à votre banque !
- Je sais, j'en sors...
- Que vous ont-ils dit ?
- La même chose.
- Je ne vous suis pas...
- Que j'étais devant un conseiller financier et non un policier.
- Et vous voilà, donc ?
- Oui, alors ouvrez grand les oreilles, jeune homme, et indiquez-moi le produit le plus rémunérateur !
- Mais enfin je vous répète...
- Oui, je sais ! Pourtant, vous placez bien des gens en garde-à-vue ?
- Je ne vois pas le rapport !
- Si vous me laissiez poursuivre !
- Qui ?
- Comment ça ?
- Vous souhaitez porter plainte contre qui ?
- Tout dépendra des intérêts.
- Les dommages et autres indemnités, ce sera l'affaire du juge. Expliquez-moi d'abord les faits. De quoi s'agit-il, une agression, un vol ? Connaissez-vous le contrevenant ?
- Le ?
- Pour la plainte, si vous avez, il me faut un nom !
- Je n'ai pas.
- Un inconnu ?
- Hum...
- Plusieurs ?
- Un suffira !
- Je ne vous demande pas de faire votre marché !
- Ne vous énervez pas, je n'ai pas l'habitude.
- Bien, vous allez déposer plainte contre X alors.
- Ça rapporte ?
- Selon les circonstances que vous allez bien finir par me détailler, n'est-ce pas ?
- Vous êtes bien énervé, mon petit ! Mieux vaut peut-être miser sur Y, qu'en pensez-vous ?
- Encore une fois, on est ni au loto, ni au PMU, ici !
- Si vous y mettiez du vôtre, aussi !
- Du mien ? Je ne sais toujours pas ce qui vous amène !
- Sinon, il y a Gérard.
- Pardon ?
- Mon gendre, il colle au profil.
- Vous avez des choses à lui reprocher ?
- Des palettes entières !
- De nature à le coffrer ?
- Oui, il transforme tout ce qu'il touche en or.
- Ce n'est pas un motif pour le serrer !
- Vous plaisantez ? Un mois au frais et vos geôles verront leurs barreaux dorer lentement.
- Les cellules ont évolué, vous savez, le plexiglas a pris le relais.
- Il s'en contrefiche, Gérard, plastique, béton, bois, il ne recule devant rien.
- Bon, qu'on en finisse, je vous en prie.
- Vous savez qu'il a un chien tatillon et lunatique, capable de miauler ou de barrir tel un perroquet de foire ?
- Et ?
- Vous n'appelez pas cela des circonstances aggravantes ?
- Pas vraiment...
- Ne vous formalisez pas, un jour, je retirerai ma plainte.
- Pas aussi simple que dans une banque !
- Vous n'êtes décidément pas très arrangeant ! À croire qu'il n'y a plus de placement sûr.
- Si vous le dites...
- Dans ce cas, je vais m'en remettre illico à l'exil dans un de ces paradis fiscaux. Auriez-vous l'amabilité de me présenter un catalogue ?
- Non, mais je peux vous indiquer l'agence de voyages la plus proche.
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Shinji11
Shinji11 · il y a
:-) parfait !

Un début inachevé encore en cour(t) d écriture....si vous avez envie.. de lire ma prose
Belle journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/eugenie-contre-l-outrage-du-temps-partie-1

·
Image de Mick
Mick · il y a
on a bien ri...
·
Image de Annick Jaegert Herblot
Annick Jaegert Herblot · il y a
Dépôt à vue ou garde à vue, règlement de comptes ou polices d'assurances, c'est vrai qu'on s'y perd un peu ! Al Chimie ou Al Capone...
·
Image de Brumelle
Brumelle · il y a
J'ai ri en vous lisant. Merci pour ce moment... de lecture bien entendu.
·