La danse de Mia

il y a
2 min
348
lectures
24
Qualifié
Image de Eté 2015
Mia a 7 ans. Elle aime courir dehors, écouter de la musique et danser. Surtout danser. Quand elle danse, Mia se sent libre. Elle a l'impression qu'elle pourrait s'envoler dans le ciel comme un oiseau. Survoler les étoiles juste en fermant les yeux. Quand elle bouge au rythme de la musique, le monde lui appartient. C'est une sensation difficile à définir. C'est quelque chose qui n'appartient qu'à elle, un moment où elle se retrouve toute seule avec son corps, et où elle peut enfin faire ce qu'elle veut. C'est rare quand on a 7 ans, d'avoir un moment juste à soi, un moment où l'on est seul maître de ses actions. Mia aimerait danser tout le temps, nuit et jour jusqu'à épuisement. Quand elle dit ça, sa mère rit et dit qu'elle se lasserait. Mais ce n'est pas vrai, comment peut-on se lasser d'être libre ? Mia pourrait vraiment passer sa vie à danser. Parce que pour elle, la vraie vie, c'est quand elle danse, c'est quand elle s'envole dans son monde à elle. La vraie vie, ce n'est pas ici. Pourquoi faut-il qu'elle soit assise sur ce banc, enfermée entre 4 grands murs gris et moches ? Le ciel, c'est tellement plus joli, il faudrait que la salle n'ai pas de toit, pour pouvoir regarder les nuages. Les nuages, c'est très beau, ça fait rêver. Mais ça ne semble pas gêner les autres enfants, de ne pas voir les nuages. Ils travaillent bien sagement à ses côtés. Ils y en a qui ont le front plissé par la concentration, mais d'autres, comme Mia, regardent dans le vague en travaillant machinalement. Ils doivent aussi rêvasser en attendant que les heures passent.
Mia replonge dans ses pensées. Elle se souvient lorsqu'elle a appris à danser. C'est sa mère qui, patiemment, lui a appris les mouvements de base, et surtout, comment bouger son corps en même temps que la musique, comment ne faire qu'un avec le son des tambours, comment anticiper la note suivante. Comment fusionner avec la musique. Et puis, Mia a commencé à inventer de nouveaux mouvements, à créer sa propre danse. Un jour où Mia dansait, elle a vu des larmes dans les yeux de sa mère. Qui lui a expliqué qu'elle dansait bien, que c'était beau, que Mia avait un truc en plus, le truc qui fait frisonner les gens, qui les secoue.
« Quand on te voit danser, on ne t'oublie jamais. Tu marqueras l'esprit de chaque personne qui te verra danser. Son cœur portera ta marque à jamais. »
Mia n'avait pas tout compris. Il n'y avait que sa mère qui l'avait vue danser pour l'instant. Mais un jour, Mia aimerait danser devant un vrai public. En fermant les yeux très fort, elle arrive à se voir seule sur scène, devant une dizaine, puis des milliers de gens qui l'applaudissent. Rien que d'y penser, une vague d'énergie envahit son corps. Elle se voit tournoyer sur la scène, sauter dans tous les sens, ressentir la musique au plus profond d'elle-même. Elle s’arrêterait, essuierait la sueur qui lui mouille le front. Les spectateurs marqueraient un temps de silence, puis un tonnerre d'applaudissement viendrait lui vriller les oreilles et lui soulever le cœur. Alors, elle continuerait à danser, elle oublierait sa fatigue, ses jambes lourdes redeviendraient légères comme par magie. C'est là qu'elle pourrait commencer à s'envoler, c'est le moment idéal, quand on est étourdi de fatigue et quand on puise dans ses dernières forces. C'est quand on a les yeux qui voit trouble et la tête qui tourne, que l'on peut s'envoler. Oui, c'est quand on devrait s'effondrer de fatigue qu'il faut s'envoler. Il faut seulement être assez léger. Mia est brusquement tirée de ses pensées par un violent coup de genou dans le dos.
« Concentre-toi un peu ! », lui ordonne une voix rude.
Mia baisse les yeux sur sa machine à coudre. Son ouvrage, c'est vrai, n'a pas beaucoup avancé. Mia a 7 ans et un avenir tout tracé. Elle ne s'envolera pas. Elle ne dansera pas. Non, Mia travaillera.
Mia a 7 ans et des mains toutes abîmées. Elle fait partie des enfants qui n'ont plus le droit de rêver.

24

Un petit mot pour l'auteur ? 28 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Loutze
Loutze · il y a
HO. MON. DIEU
c'est tellement magnifique, je m'attendais pas du tout à cette fin :o merci encore !

Image de Marine
Marine · il y a
Merci à toi! Ton commentaire me fait vraiment plaisir!
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Une jolie plume, un sujet triste de vérité, et une chute très bien menée. Mon vote. ..
Image de Dany
Dany · il y a
Mia est-elle la petite fille volontaire qui s'envole lors des fins de cross ?
Image de Charles Duttine
Charles Duttine · il y a
Très émouvant ... je ne m'attendais pas à une chute aussi brutale. Mon vote évidemment.
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Beau et triste à la fois. Voici mon vote, pour que Mia puisse peut-être un jour danser comme elle le souhaite ! Bonne chance :-)
Image de Marine
Marine · il y a
Merci, je l'espère aussi!
Image de Lou
Lou · il y a
Beau regard de la mère. J'écris aussi si vous souhaitez lire: http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-temps-40
Image de Marine
Marine · il y a
Merci je vais aller voir!
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
C'est beau , très beau!Mon conte en lice:http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-noel-de-leon
Image de Marine
Marine · il y a
Merci beaucoup!
Image de Mirgar Dudou
Mirgar Dudou · il y a
J'ai été touchée par le destin de Mia...sans espoir ...+1Si vous avez le temps, "enfance" sur le site jette un autre éclairage sur les jeunes années d'une fillette Merci
Image de Marine
Marine · il y a
Merci pour ce commentaire, je vais voir votre texte!
Image de Claudel
Claudel · il y a
Très beau texte sur l'enfance malheureuse. On aimerait pouvoir s'envoler avec Mia ! C'est très bien écrit et décrit. +1
Si vous avez quelques minutes, je vous propose de lire : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/la-ferme

Image de Marine
Marine · il y a
Merci !
Image de Dorothey Moine
Dorothey Moine · il y a
Quelle triste histoire et triste réalité malheureusement... Belle dénonciation que votre texte.
Si le coeur vous en dit de cécouvrir les miens : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/assise-sur-le-lac

Image de Marine
Marine · il y a
Merci ! Je vais voir vos textes

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Le ballon

Eddy Riffard

— Je n’ai pas peur de le faire !
Son ballon vissé sous le bras, Maxence fixait ses deux compères avec un air de défi. Antoine et Lucas ne s’attendaient pas à une telle réaction... [+]