1
min

La cuisine et les nuages

Image de Fal

Fal

4 lectures

0

Le soleil de l'été se lève tranquillement sur une petite maison de campagne. Au milieu de nulle part, elle surplombe une vallée généreusement arborée, dans l'ombre de l'aube encore naissante. Médéric aime se lever tôt pour profiter de la fraîcheur, reste de la nuit. A sommeil calme réveil serein, il sort de sa chambre et parcourt le couloir exigu en appréciant le contact du parquet sous ses pieds nus. La cuisine l'attend en bas de l'escalier escarpé. La petite pièce, toute aussi chaleureuse que le reste de la maison, n'a jamais vu de technologie pointue. Médéric est attaché au mobilier antique, bien souvent malcommode face à ce que l'on fait aujourd'hui. Mais il lui trouve un charme rassurant, comme des grands-parents-bonbons pour un enfançon.
Il moud des grains de café, met de l'eau à chauffer sur la gazinière et prépare la cafetière, simple réceptacle pourvu d'un support pour le filtre. Préparant des tartines, il se rappelle ne pas avoir ouvert la boîte aux lettres depuis plusieurs jours. L'eau continue à chauffer tandis qu'il sort de la maison. A son retour, il trouve sa petite cuisine remplie de vapeur d'eau. Celle-ci tourbillonne avec l'appel d'air de la porte. Médéric se met à suivre le sens de la vapeur et rapidement, à tourner sur lui-même. Poursuivant les formes voluptueuses des nuages blancs, il danse par des mouvements si fluides qu'ils se mèlent en un unique souffle aussi doux et éternel que ce moment. Médéric continue a tourbillonner aussi commodément qu'un oiseau jusqu'à ce que toute la vapeur se soit enfuit par la porte. Lorsqu'il s'aperçoit que l'air est redevenu parfaitement limpide, il termine son mouvement et retourne auprès du fourneau. Il n'a plus à présent qu'à remplir à nouveau la casserole d'eau.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,