1
min

La Crique de Lokh

Image de Franck Cassilis

Franck Cassilis

12 lectures

0


L'homme de main, Torden le Sombre, attendait ses complices sur le rivage de Lokh-en-Ravanie. Le temps était magnifique, le soleil à son zénith. Un vent fort soufflait et les vagues mourraient violemment sur la grève.

Quelques cabanes de pêcheurs se devinaient sur la lande. Le long des côtes du Grand Océan, cabotaient de frêles embarcations... Un lieu quasiment désert. À l'ouest de la crique de Lokh, un ensemble de rochers noirs s'élevait face au ressac. Torden se dressait là, dans l'expectative. Le spectacle des vagues éclatant à ses pieds accaparait toute son attention, au point d'en oublier les directives de sa dangereuse mission.

La nef des conjurés arriverait d'ici peu dans le secret le plus total. Trois hommes en débarqueraient, ses commanditaires dans ce projet régicide : le connétable Ypraz de Heims, le duc de Thilau, Sharnack le Second et le Grand Argentier de Ravanie, Ethar de Nahard. Tous théoriquement des hommes de confiance du roi Dhul le Quatrième...

Mais les intrigues de palais ont toujours dépassé l'intelligence fruste des hommes de main... Face à la beauté sauvage de la crique de Lokh, Torden éprouvait soudainement du dégoût pour sa vie d'assassin à l'ascension vertigineuse. Pourquoi poursuivre une aussi triste destinée ? Pourquoi, se répétait sans cesse Torden tandis que le ressac éclaboussait ses bottes...

Quand les conspirateurs débarquèrent sur le rivage accidenté de la crique de Lokh, ils cherchèrent en vain le meilleur assassin des bas-fonds de Nahard. Torden le Sombre était le maître tueur le plus téméraire qui soit, le seul qui aurait accepté – moyennant nombre de thalers – d'attenter à la vie du roi réformateur Dhul le Quatrième. Où avait-il pu fuir ? Pourquoi les avait-il trahis ? Les trois hauts personnages enrageaient, impuissants et soudainement démunis.

Au-delà de la crique de Lokh, sur la lande venteuse, un homme s'en allait errer volontairement à travers le Septentrion, hors de portée des oppresseurs de ce monde.

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,