La coquille

il y a
1 min
2 482
lectures
103
Qualifié
Image de Hiver 2018 - 2019

C'est l'histoire d'un monde chauve. Rien ne dépassait du sol, ni humains, ni arbres, ni immeubles, ni fleurs. Rien. La Terre était chauve comme un caillou, lisse et dure comme un caillou. Pourtant, pas même un caillou ne roulait à la surface.
Tout se passait en-dessous, on avait creusé beaucoup, on avait tant creusé qu'on avait tapissé les murs de ventilateurs pour ne pas souffrir de la chaleur. La Terre était une coquille, un œuf bien dur et bien blanc. Jadis, l'eau avait tout conquis, puis le froid avait tout durci, tout blanchi.

L'intérieur de la coquille était un grand écran circulaire où on projetait des ciels, des couchers de soleil, des orages, toutes sortes de choses pour faire tout comme avant. La seule chose qu'on ne pouvait plus faire, c'était s'envoler dans l'espace. Au bout d'un moment on se cognait, forcément.
Au bout d'un moment aussi, le ciel commença à se fissurer. Quand la nuit était projetée, on pouvait alors voir des craquelures blanches, parfois même on pouvait entrevoir le soleil, là-bas derrière. Mais les humains rebouchaient vite les crevasses, de peur que le froid les envahisse, de peur aussi que le ciel s'effondre.

Les hommes vivaient dans la Terre avec le même bonheur et le même malheur qu'auparavant : les mêmes problèmes de couple, les mêmes envies de nature, les mêmes caprices de technologie. Bientôt on oublia que le ciel était faux, on s'habitue à tout.
La seule différence résidait dans ce perpétuel bruit sourd et rauque qu'on entendait si on y prêtait attention. Car on creusait, toujours, toujours plus profond, toujours plus loin. On se demandait ce qui allait se passer quand on aurait creusé jusqu'au noyau. « Est-ce que la Terre peut tomber par terre ? » se demandait souvent la Science, et se demandait plus encore la planète bientôt creuse.

103

Un petit mot pour l'auteur ? 26 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nicolas Auvergnat
Nicolas Auvergnat · il y a
Une belle et tragique métaphore de ce qui se passe vraiment. Un épisode des Schadoks évoque aussi le creusement de leur planète jusqu'à en faire une coquille... A croire que c'est l'humain qui est creux, finalement !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
je ne l'ai pas vraiment aimé
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
cool
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
j'ai bien aimé!!
Image de Benjamin Sibille
Benjamin Sibille · il y a
j'aime bien et ne le prend pas forcément à la fable écologique. on creuse tous notre trou pourtant: ai je raison?
si vous voulez passer à l'occasion pour du tragique sans tragédie https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-dernier-discours-dun-condamne?all-comments=1&update_notif=1546631469#fos_comment_3199345

Image de Etoile*
Etoile* · il y a
Et oui ! quand les humains comprendront ils que cette planète n'est pas éternelle ? J'aime votre texte qui est d'une grande actualité même si j'aurais aimé qu'il soit plus long. Allez si vous le voulez voir les miens, ils sont d'un tout autre style et peut-être manquent-ils également de longueur? Qu'en pensez-vous ?
Image de Eliza
Eliza · il y a
Idée originale qui vaut bien quelques voix. La fin me laisse un peu sur... ma faim, d'où mon vote nuancé.
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Oeuf de pigeons ?
Une bonne idée. .. à creuser encore un peu peut-être

Image de Hugo Bleuze
Hugo Bleuze · il y a
j'ai beaucoup aimé, des figures de style, de la technique et bien sur des emotions, bien joué ! je suis nouveau sur le site, alors n'hésitez pas a aller voir mes textes !
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
j'ai etė accrochėe des le debut et j'ai beaucoup aimė ...c'est insolite et joliment ecrit
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
bref et percutant, l’œuf du neuf c'est pour quand on en redemande, bravo mais trop, trop court à moins de relire votre texte en boucle de Möbius, "l'obscur objet du désir"?
Image de JAC B
JAC B · il y a
Jusqu'au jour où l'oeuf va éclore couvé par le soleil ...Votre scénario est intéressant , ça mérite bien quelques étoiles. Je les accroche où ? Au plafond ?
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Merci d'arrêter de creuser : il faut de plus en plus chaud depuis quelque temps ! :(
Image de Jacques Lemoine
Jacques Lemoine · il y a
J'aime assez ce texte original mais je reste sur ma faim en ce qui concerne la chute. Mes voix. Venez découvrir Un stupide accident en lice pour le grand prix du court. https://short-edition.com/fr/auteur/jacques-lemoine
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Moi aussi je nuance mes votes pour une fin qui me laisse sur ma faim ! Le thème est lui-même est très original.
Image de Vivipioupiou77
Vivipioupiou77 · il y a
mes votes bravo
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Intéressant, je vote !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une sorte de dystopie très plaisante et qui « interroge ». La fin me laisse un peu sur ma faim, j’aurais sans doute souhaité des détails car l'intérieur de la coquille était bien intéressant. Mes voix ****
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
On n'avait pas vu la terre comme cela !
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
La Terre comme une coquille vide, la question reste entière et à creuser ! ^^
Image de Sylvianni
Sylvianni · il y a
Belle trouvaille d'histoire dans laquelle on se plaît à lire
Image de Antoine Finck
Antoine Finck · il y a
Bravo ! J'ai beaucoup aimé.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre captivante, Mia Ou ! Mes voix ! Si vous voulez des frissons,
une invitation à visiter “ Sombraville” qui est en Finale pour le Prix Imaginarius!
Merci d’avance pour votre visite et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
J'ai lu un de vos textes il y a peu. Ce petit TTC est très agréable et, vivant sous terre, cela m'a fait repenser à un livre de SF lu naguère… de Philip K Dick intitulé (sauf erreur de ma part) "La vérité avant-dernière". Un bon moment et le soutien qui l'accompagne.
Image de Dranem
Dranem · il y a
Le mythe de la " terre creuse " revisité ? mon invitation sur une Ballade d'automne ... pour le troisième jeudi de novembre... https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/ballade-dautomne
Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
Mise à part la fin que je trouve un peu ratée, ce texte est plaisant de par son imaginaire et sa simplicité de lecture. C'est créatif tout en restant sobre et compréhensible, franchement efficace pour un texte aussi court. Intriguant. :)

Vous aimerez aussi !