La conversation révélatrice

il y a
3 min
129
lectures
61
Qualifié

Avant d'écrire, tout est sensation, illusion, imagination. Mais c'est surtout, chez moi, une passion et l'apaisement qui en découle  [+]

Ce deux mai 2019 la classe de seconde B du Lycée Pierre-Gilles De Gennes de Digne-Les-Bains dans les Alpes de Haute Provence, avait repris le chemin du retour, en car.
Le pays de Loire avait organisé un grand événement pour l'anniversaire des cinq-cents ans de la mort de Léonard De Vinci, et leur lycée avait proposé ce voyage scolaire de fin d'année.

Les vingt-huit élèves de cette classe scientifique avaient été subjugués d'arpenter les allées du Château du Clos Lucé, lieu où vécu et s'éteignit le célèbre peintre, architecte, philosophe, ingénieur...
Joseph treize ans, pendant le trajet du retour, songeait aux innombrables créations de l'artiste, il regardait sa montre en se disant que la moitié du trajet avait été parcourue, vers vingt-deux heures il serait chez lui et pourrait travailler avec sa machine à biorésonance.

En franchissant le seuil de sa maison, sa chienne Maya lui fît des fêtes, elle s'était languit de son absence et ne laissait même pas ses parents lui poser des questions, tellement elle sautait de joie.
Elle allait pouvoir venir se coucher à ses pieds pendant ses expériences.

La connexion sur son ordinateur lui pris quelques secondes, le casque qu'il avait confectionné pour le relier aux différents végétaux ou plus tard qu'il avait testé sur ses cousins, fonctionnait. Son ordinateur lui indiquait les déficiences des organes ou tissus.

Ce soir il voulait l'expérimenter sur une nouvelle fonction ; la télépathie.
Il se mit devant plusieurs livres qu'il possédait de Léonard de Vinci et mentalement visualisait le Château du Clos Lucé.
Son travail de recherches sur la biologie végétale et la fonction que les végétaux utilisent pour neutraliser une partie nécrosée d'une feuille et la régénérer, lui donnait à espérer qu'il pourrait l'appliquer plus tard sur les humains.

Il était dans cette réflexion lorsque une vibration inattendue eu lieu ;
- Quelle est ta réflexion, Joseph, tu te demandes si tu pourras soigner tes semblables, ou si moi aussi j'ai voulu le faire ?
Une voix qui n'était pas synthétique lui avait posé cette question.

Après un court instant il répondit :
- Léonard, c'est vous ? J'ai réussi à intercepter la fréquence sur laquelle vous pouvez communiquer grâce aux vibrations ?
- Oui, Joseph, tu as, à force de persévérance découvert ce que nombre d'humains espèrent depuis des siècles ; communiquer avec ceux qui ont quitté leur enveloppe terrestre.
- Me donnerez-vous des informations sur l'au-delà ? Et en fait, pourquoi moi, suis-je celui en qui vous voyez un messager ?
- Non, Joseph, c'est la seule fois où nous parlerons, je ne vais pas te faire de confidences, tu vas devoir par toi-même chercher, grâce à ton intuition, ta curiosité constante et aux explorations que tu feras de jour en jour.
En ce qui concerne ta demande, sur ta propre personne. Sache que tu me ressembles, tu as aimé la peinture avant d'être intéressé par l'ingénierie et par la biologie, tu es encore très jeune et pourtant tu parles plusieurs langues, par tes grands-parents maternels tu as appris l'italien et par tes grands-parents paternels l'espagnol.
Je ne suis pas étonné que tu aies appelé ta chienne Maya, ce peuple a été le premier à utiliser la numérotation, l'écriture hiéroglyphique, l'astronomie et l'architecture avec l'édification des pyramides et des temples.
Aristote a été le premier philosophe qui a abordé de nombreuses matières, plusieurs lui ont succédé ensuite.

- Maître, je me suis intéressé à ses successeurs ; Archimède, vous, Galilé puis Newton ; j'ai le pressentiment qu'une force indescriptible est transmise de l'un à l'autre.
Je ne peux me résoudre à croire que certains possèdent des dons.
Ma mère m'a dit que lorsqu'elle m'attendait, elle a évoqué le souhait que je sois doué pour les sciences. Elle a appliqué cette méthode tous les soirs presque comme lorsque l'on fait des prières.

- Je ne devais pas te donner d'indication, mais tu es très perspicace, tu as percé le secret de la transmission, qui pour certains est la réincarnation.
L'âme humaine qui pèse vingt-et-un grammes quitte le corps des humains, lors de leur mort terrestre pour rejoindre les nano-particules qui s'enchevêtrent dans l'atmosphère puis la stratosphère et l'univers.
Tout n'est plus que vivant ensuite, avant que je vienne te parler, tu te questionnais sur la façon dont les végétaux se soignent.
Je suis là en-train de te parler, mais je suis à la fois, particules de la plante qui est dans ton salon ou poussière d'étoiles.
Tu es venu sur Terre pour accomplir la suite d'un de mes plus grands chantiers, tout comme Beau de Rochas qui est né dans la même ville que toi ; Digne, en 1815. Tu dois grâce à des aménagements hydrauliques équiper les zones qui vont devenir arides d'ici peu et tout près de chez toi.
Pense toujours aussi que « l'homme doit s'engager activement à combattre le mal pour faire le bien ».
61

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,