2
min

La Confrérie des belles-filles énervantes

Image de Sylvie Belgrand

Sylvie Belgrand

216 lectures

25

Qualifié

— Bonjour madame, vous vous présentez aujourd’hui devant notre jury dans le but d’intégrer notre Confrérie des belles-filles énervantes. Vous savez qu’il y a trois degrés indispensables à franchir, ainsi qu’une question subsidiaire choisie par le jury en fin d’entretien.
En niveau 1, inquiéter, angoisser votre belle-mère.
En niveau 2, la contrarier, si possible en la faisant sortir de ses gonds.
En niveau 3, éduquer vos enfants d’une manière qui doit consterner votre belle-mère.
Avez-vous bien compris ces étapes ?

— Bonjour. Oui, oui, je pense être prête. Vous savez, pour compagnon, j’ai choisi un homme élevé par une « Maman Parfaite », ce qui m’a poussée à faire beaucoup d’efforts pour préparer mon entrée dans la Confrérie, mais je crois que j’ai fait du bon boulot.

— Nous allons voir ça. Choisir un homme élevé par une « Maman Parfaite », c’est effectivement ambitieux. Alors, allons-y, comment vous y prenez-vous pour inquiéter votre belle-mère ?

— Eh bien, dans un premier temps, j’ai refusé de me marier avec mon compagnon. C’était tellement important pour ma belle-mère qu’il n’en était pas question.
Ensuite, nous avons acheté une maison dans laquelle nous nous sommes lancés nous-mêmes, sans intervention d’artisans, dans des travaux pharaoniques et à la limite du techniquement réalisable, sans jamais donner d’explications quant au financement de l’achat ou des travaux.
C’est une source perpétuelle d’angoisse pour ma belle-mère : « Et si vous vous séparez, qui va avoir la maison ? », « Mais vous êtes endettés pour combien de temps ? », « Et si la maison s’écroule ? »
Questions auxquelles, bien sûr, je ne réponds jamais.

— Ha ! Ha ! Ha ! Bravo ! Très bien ! Je crois que les autres membres du jury en seront d’accord, nous pouvons valider le premier degré, n’est-ce pas ? Oui. Parfait. Dites-nous maintenant comment vous contrariez votre belle-mère.

— Vous savez, le meilleur moyen d’énerver une « Maman Parfaite », c’est de lui dire que votre propre maman fait aussi le même plat qu’elle, en sous-entendant qu’elle le fait mieux. J’ai même réussi à faire dire une fois à mon compagnon que la recette de ma mère était plus relevée. Ce fut un grand moment, dont je suis particulièrement fière. Et vous allez rire, quand elle m’a demandé en pinçant les lèvres de lui communiquer cette recette, je lui ai dit que je ne la connaissais pas, parce que moi, je bosse, je n’ai pas le temps de cuisiner et que je réchauffe des plats tout prêts. J’ai cru qu’elle allait s’étouffer tellement elle était offusquée que je fasse manger de telles horreurs surgelées à son « Gentil Fils » et à son « Adorable Petit-Fils » !

— Excellent ! Excellent ! Niveau 2 validé ! Passons au troisième degré : L’éducation de votre fils.

— Alors là, pour moi, ça été le plus facile : il a suffit de laisser mon fils faire comme il voulait. Il est devant la télé dès le matin. Je ne surveille pas ses devoirs. Je ne lui propose jamais aucune activité éducative. Bref, tout le contraire de ce que ferait une « Maman Parfaite ».

— Bien, très bien, ça. Et votre fils, il aime sa grand-mère ?

— Ha oui, ça, il l’adore !

— Ha là là, quel dommage ! Vous y étiez presque et vous chutez sur la question subsidiaire ! Je suis désolée, madame, mais tant que votre fils ne refusera pas d’embrasser sa grand-mère sous prétexte qu’elle pique, vous ne pourrez pas intégrer notre grande confrérie des belles-filles énervantes.

— OOoooh... que je suis déçue ! Mais je ne m’avoue pas vaincue. Je m’y mets dès mon retour.

PRIX

Image de Automne 2015
25

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
Belle rencontre avec ton monde, Sylvie. + 1 pour ce texte en rien énervant... le résumé de ton parcours est quelque peu significatif au mien. Ton humour trouve une correspondance chez moi alors je t'invite dans mon monde de l'absurde, mais aussi de la réflexion "d'être" ou de ne pas "être", telle est la question ; quelle question, déjà ? Bravo en tout cas et continue d'écrire... rien que pour franchir la question subsidiaire... Il faut que t'y arrive... si, si, Sylvie...
·
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
J'aime l'idée et j'ai bien rit du début à la fin. Bravo!
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une belle tranche de rigolade et une belle question piège en forme de chute. C'est parfait. A quand la confrérie des maris grognons qui ne peuvent pas regarder le match à la télé en paix car madame passe l'aspirateur ? Vous avez mon vote et mes vœux pour cette compétition d'automne.
Si ce n'est déjà fait, je vous invite à passer voir mon merle en finale été côté poésie : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/merle-rondel

·
Image de Fantec
Fantec · il y a
Quelle idée originale et amusante. Mais belle-fille à son tour devient belle-mère. Aïe. Si vous voulez découvrir une future confrérie d'un autre genre: http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/fin-de-la-partie
·
Image de Mirgar Garrigos
Mirgar Garrigos · il y a
Voilà une agréable ironie revisitant les duels belles-mères-belles-filles pour qu'ils collent bien à la réalité d'aujourd'hui! C'est drôle! +1 je vous souhaite bonne chance pour les duels d'automne...Si vous avez le temps, je vous invite à partager un" voyages" particulier, texte en finale d'été http://short-edition;com/oeuvre/tres-tres- court/voyages-4
·
Image de Chloé Guillot Elouard
Chloé Guillot Elouard · il y a
Quel est le couple le plus heureux au monde ? Adam et Eve parce qu'ils n'ont pas de belle-mère...
J'aime bien la forme dialoguée... et la théorie du complot !
Bonne chance pour la compèt'!

·
Image de Nadou
Nadou · il y a
Alors là ! Mon vote assuré ! Perso je n'attend pas que la mienne pique...elle pique déjà sans barbe mais c'est de sa bouche que sortent les piquants de Madame venin...la ( vipère au poing) je devrais vite m'inscrire à cette confrérie ! Hi hi ! Dépôt 15
Si le cœur vous en dit, Je vous invite à flâner un instant sur les lignes de "Mon éden" ...un poème en finale !
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/mon-eden-1

·
Image de Karinette
Karinette · il y a
j'ai un gendre et un petit fils maintenant pourvu qu'ils n'aient jamais a dire que je pique !
·
Image de Sophie Copinne
Sophie Copinne · il y a
Roooo ! Dire qu'un jour je rejoindrai peut être le clan des belles-mères, si u. De mes enfants décide de me donner une belle-fille. Excellent Sylvie !
·
Image de Lady Daigre
Lady Daigre · il y a
J'ai bien ri en lisant la chute, mon vote +1
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

— Hier, en faisant ma ratatouille, rien à faire, ça accrochait. Il va falloir que je change la cocotte.— Le mauvais ouvrier a toujours de mauvais instruments.— Comment ça ?— Eh...