1
min
Image de Beryl Dey Hemm

Beryl Dey Hemm

98 lectures

10

Elle était née avec une toute petite clé dans la main. Personne ne savait à quoi elle pouvait servir. Alors on s'interrogeait, qu'est-ce que cela voulait dire ? Bon, on avait bien une petite idée, quand même, puisque le père, mécanicien, maniait toute la journée des clés à molettes. Quant à sa mère psychanalyste, elle venait de terminer l'écriture d' un énorme volume sur l'interprétation des rêves, au titre évocateur : « la clé des songes ». Mais aucune loi de l'hérédité ne permettait pour autant de prévoir cette singularité de naissance.
La fillette développa très rapidement des capacités particulières. Elle ne pouvait pas voir une porte fermée sans l'ouvrir avec sa petite clé, en fait un passe-partout. Et des disputes fréquentes éclataient avec les voisins qui ne pouvaient plus vivre librement chez eux, toujours à la merci d'une intrusion.
Mais elle manifesta aussi très vite un goût pour tous les systèmes cryptés, montrant des capacités en mathématiques et en informatique hors normes. Aucune clé secrète, si bien codée soit-elle, ne lui résistait, au point que, parvenue au terme de ses études, elle trouva tout naturellement une place dans un des services secrets de l' Etat.
Cependant, notre jeune fille devenait femme, et, traditionaliste sur ce point, se mit à rêver mariage et enfants. Aussi, quand elle fit la connaissance d'un homme d'un certain age, mais présentant bien, elle sortit plusieurs fois avec lui dans des endroits chics, puis se laissa persuader de lier son existence à la sienne. Bientôt ils se fiancèrent et quand le prétendant, qui connaissait les goûts de sa belle, lui offrit en gage d'amour, un énorme trousseau de clés, elle se sentit fondre. C'était une merveille que ce trousseau : des clés de toutes formes,de toutes dimensions, certaines en métaux précieux, en argent, et même une en or ! Et, lui disait-il ,chacune ouvrait une pièce particulière de l'immense château dont il la ferait la reine !
Alors, conquise, la demoiselle lui sauta au cou, et caressa avec amour la longue barbe soyeuse et bleue qui ornait son visage...

Thèmes

Image de Très très courts
10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Fraziejames
Fraziejames · il y a
A bientôt
·
Image de Fraziejames
Fraziejames · il y a
Conte joliment revisité: belle chute! Le romancier de SF Fredric Brown l'a également repris dans un recueil de nouvelles intitulé Fantômes et farfafouilles.
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Mon vote solidaire et enthousiaste!
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
Merci Alain pour cet enthousiasme!
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Saclément drôle cette histoire dont l'héroïne n'arrête pas de décoder. On ne sait pas verrou nous mène l'auteure (qui semble, elle, connaître la clé de l'écriture) avant la chute : des clés comme trousseau et la pilosité cérule d'un mari auquel elle a confié le sesame qui ouvre son cœur... Aïe Aïe Aïe !
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
Merci de votre commentaire guy! Cette petite histoire vous a visiblement inspiré. La clé en est facile à trouver, même si la conclusion de ce conte traditionnel est un tantinet moraliste non?
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Elle n'aurait pas dû ! Personne ne peut la prévenir ?
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
Depuis le temps que le fait divers court! Je crains qu'il ne soit trop tard... lol
·
Image de Emma
Emma · il y a
J'aime beaucoup votre imagination mais aussi la référence de la chute !
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
Merci d'avoir voté Emma!!
·
Image de Barbara V.
Barbara V. · il y a
Ah, la chute, et cette référence ! A mon conte préféré ! Je suis séduite, bravo pour l'idée encore une fois :) !
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
Merci encore Barbara!
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
Apparemment non! la pauvrette n'a rien vu venir... Merci de ton vote Sauvagere.
·
Image de Sauvagere
Sauvagere · il y a
Soeur Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?
·
Image de Hyacinthe
Hyacinthe · il y a
J'ai frissonné au dernier mot...et soulagé en pensant que le fiancé n'est pas polygame...en tout cas le conte ne le dit pas...excellent...je signe des deux mains. Bonne journée.
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
Merci Hyacinthe! Ravie que mon petit effet final ait fait mouche. Pas polygame le triste Sire mais il les attrapait les unes après les autres! bonne journée à vous aussi.
·