3
min

La chute

Image de Joëlle Brethes

Joëlle Brethes

2120 lectures

1564

LAURÉAT
Sélection Public

C'est en plongeant pour la X-ième fois au ralenti, dans le vide, que Léo eut un sursaut d'indignation. Il ne supportait plus, mais plus du tout ce songe stressant qui chaque fois le précipitait dans l'abîme après une série de mésaventures abracadabrantes dont il essayait en vain de changer le cours.
Mais rien à faire !
Tout commençait par un pari inutile dont il aurait pu se dispenser. Puis il allait à un stupide rendez-vous tout en sachant que c'était une erreur, et il finissait par accepter une mission idiote sans ignorer qu'elle le conduirait à rencontrer l'être méprisable et malfaisant qui l'enverrait à la mort.
Pas de doute : il était condamné à subir ce fantasme jusqu'à ce que ce dernier l'abandonnât de lui-même... Et vite car, en dehors de ce rêve imbécile, il n'y avait plus depuis longtemps dans sa vie que...
Mais Léo eut beau se creuser la cervelle, il ne parvint pas à se souvenir de ce qui occupait sa vie en dehors de ce rêve. Était-ce vraiment étonnant ? Faire sans fin un songe aussi angoissant, ça finit par vous détraquer un homme !
Pourtant il fallait absolument que la mémoire revienne à Léo. S'il voulait se nourrir, payer son loyer (autrement dit, vivre !), il lui faudrait nécessairement trouver le chemin du bureau ou du magasin qui l'employait.
La panique envahit le jeune homme : il ne se souvenait de rien...
Vraiment rien...
Et s'il ne se souvenait plus jamais de rien ?
Tout était si bizarre autour de lui !
Il plissa les yeux pour essayer de voir ce qui se passait dans l'atmosphère cotonneuse qui l'enveloppait, mais un féroce mal de crâne s'empara de lui et il renonça.
Peut-être était-il fou, après tout ! Enfin, pas totalement fou : dépressif, plutôt. Oui, ce devait être ça... Dépressif ! Et il se trouvait sans doute dans l'un de ces instituts spécialisés qui vous vendent du sommeil pour reconstituer vos facultés défaillantes. Or, quand il y a du sommeil, il y a du rêve. Dommage que le sien ne soit pas plus agréable...
C'est qu'il en est de plus supportables que d'autres, des rêves ! Ainsi, avant ce cauchemar, c'est un songe délicieux qui venait régulièrement visiter Léo. Il ne s'en rappelait plus exactement les détails, mais avait gardé en tête le visage radieux final d'une jeune fille vers laquelle il se penchait pour un baiser. La jeune fille était toute de blanc vêtue et auréolée de clarté...
Il avait duré longtemps aussi, ce rêve...
Pourquoi avait-il abandonné Léo ?...
Pour être franc, le jeune homme convint que c'était sans doute de sa faute : c'est lui qui s'était lassé de la situation un peu monotone. Mais il avait eu tort.
S'il avait su !
Et il soupira en pensant que l'Homme recherche sans fin le changement et se trouve inexorablement conduit de regret en regret...
Pourtant, c'est vraiment sans regret que Léo changerait cette fois-ci de rêve ! Si seulement, déjà, il pouvait changer le cours de celui-ci !
Le jeune homme frappa mentalement du poing sur une table inexistante et se fit, solennellement, la promesse muette de trouver le moyen d'agir dès que cet odieux cauchemar reviendrait le harceler.
Voyons : il roulait à tombeau ouvert et plongeait dans le vide avec une valise bourrée de dollars.
A quel moment pourrait-il faire bifurquer l'histoire à son profit ?
Dans le virage précédant celui de sa chute, pardi !... Il donnerait un coup de volant, au hasard, et il verrait bien ce qui se passerait !...
Léo ricana. Mourir écrasé contre une roche ou réduit en bouillie au fond d'un ravin, quelle différence ? Ça ferait juste une différence de temps ! On ne doit pas se sentir mourir quand on s'écrase contre un obstacle. La chute de son cauchemar, en revanche, se faisait au ralenti et durait une bonne dizaine de secondes. Dans ce genre de situation, dix secondes, c'est long ! Franchement comment votre subconscient peut-il vous imposer ce genre d'épreuve à répétition ! Pour vous punir de quoi ?
Mais c'était décidé. Léo ne réfléchirait pas davantage et, la prochaine fois que ce mauvais rêve viendrait le harceler, il foncerait dans l'inconnu du virage précédant celui de sa chute programmée.
Puis il s'engourdit progressivement, un sourire d'espoir aux lèvres.

Il fit son pari, alla à son rendez-vous, accepta la dangereuse mission et rencontra Louis-le-Teigneux. Puis il monta dans la puissante voiture et s'engagea à toute allure sur la route en lacets qui conduisait à la frontière... et à la mort.
Soudain, en plein milieu d'un virage, il y eut un déclic dans sa tête. Il accéléra, donna un coup de volant, et...

Il y eut un immense cri de terreur au cinéma Splendid quand, crevant l'écran, une grosse américaine noire pulvérisa une série de fauteuils avant de s'immobiliser au milieu de la salle.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
1564

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes  Commentaire de l'auteur · il y a
Merci à vous qui continuez à venir lire ce texte et à "dire" que vous l'aimez. A bientôt sur vos pages !
·
Image de Cannelle
Cannelle · il y a
Bravo Joëlle
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Merci beaucoup, Cannelle :) A bientôt, bien sûr ! Bises…
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
superbe histoire, ça m'a fait penser à un film que j'adore : La rose pourpre du Caire de Woody Allen,
Mia Farrow sévade en allant voir un film et là, c'est l'inverse... :) bravo

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Merci de nouveau, chère Luciole ! Vous éclairez ma journée !
·
Image de Louca
Louca · il y a
Suspens jusqu'au bout ! et chute très bien choisie ! J'ai aimé vous suivre dans la tête de Léo mais n'aurais pas voulu être au cinéma ce jour là !
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Beaucoup de spectateurs ne sont plus là pour le regretter ! ;)
Bon Week-end, Louca !

·
Image de Raïssa Seukep
Raïssa Seukep · il y a
Mes sincères félicitations pour ce chef d'œuvre concocté par une plume inspirée et un style particulier. J'adore les émotions qu'il dégage. Bravo !
Je vous convie à lire et à voter pour ma nouvelle ''La fenêtre'' dont le lien suit : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/avec-lui

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Merci, Raïssa… J'irai vous lire dès que possible :)
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Je ne peux que louanger ce texte porte haut par sa qualité et du fait qu'il ait sidéré plus d'un. Je vous exprime la considération et vous invite à lire et à voter pour l'oeuvre " Sous le regard du diable ". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Merci, Dimaria. le "poisson d'avril" de Clara a été fatal à son fiancé… C'est bien triste !
·
Image de Schaddie Delva
Schaddie Delva · il y a
Je l'ai et je l'aime. Mes félicitations à vous et surtout continuez à écrire.

Je vous invite à découvrir mon texte tout aussi, https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/a-lombre-de-lindifference . En espèrant qu'il vous plaira. Et en espérant aussi que vous me donnerai votre voix, s'il vous plaît, si tel est le cas.....

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Coucou… Je suis bien sûr passée et j'ai apprécié ton texte ! Je te souhaite bonne chance ! :)
·
Image de gillibert
gillibert · il y a
si vous avez le temps venez sur ma page "cri de révolte " est en compétition
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
C'était inutile de me le demander, Gilibert : je vais toujours sur la page de mes lecteurs…
·
Image de gillibert
gillibert · il y a
amusant, la fin m'a surprise. Je ne sais plus dans quel film le héros incarné par Schwarzenegger sort de l'écran. Il est tout étonné de voir que donner un coup de poing contre un mur fait mal, qu'il ne sait pas courir sur les toits de voitures en déplacement...j'étais malade, et j'ai oublié. Mais ici, je dois dire que je fus surprise. Bravo
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Merci d'être venue me lire, Gilibert ; pour ma part je suis allée soutenir votre beau texte…
·
Image de Rafiki
Rafiki · il y a
Une nouvelle qui nous plonge tout droit dans l'univers des rêves en nous faisant douter du réel. Félicitation pour votre première place.
Une invitation vers "L'ocre de la terre" si l'envie vous prend. Joyeuses fêtes

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
J'en reviens, Rafiki et je vous ai soutenu car vous écrivez bien. Bonne chance ! :)
Merci d'être venu et… meilleurs vœux pour 2019 !

·
Image de Darius eff
Darius eff · il y a
Fantastique ! Vous m'avez piégé. Tout n'est-il pas finalement une question de point de vue...
Outre l'écriture rythmée qui nous tient en haleine, votre histoire aurait sûrement inspiré les scénaristes de "La Quatième Dimension", célèbre série TV américaine du début des années soixante.
Savez-vous si l'acteur de votre film a finalement été viré (il n'a pas respecté le script) et condamné (il a détérioré une salle de cinéma) ?

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
C'est très gentil d'être passé me lire et d'avoir pris la peine de m'écrire ce long commentaire, Darius.
Inutile de vous dire que je suis ravie de vous avoir piégé ! Ceci dit, j'aime le fantastique et la SF (ainsi, depuis peu, que la fantasy) mais je ne connais pas "La quatrième dimension" : J'étais jeunette dans les années 60 et ma famille n'avait pas la télé ! :( ;)
L'anecdote concernant l'acteur ne manque en tout cas pas de sel ! ;)
Bonne fêtes de fin d'année !

·