2
min

La chasse au dahut

Image de Renard37

Renard37

16 lectures

1

Septembre 1960 ,dans un petit village de la vallée de Chevreuse , on organise une chasse au dahut .C'est un mammifère de la taille d'un lièvre qui ne vit qu'à flanc de colline car ses pattes gauches sont plus courtes que ses pattes droites...et il n'existe pas! C'est un produit de l'imagination des campagnards pour se moquer des citadins...il suffit de trouver une victime...
Or cette année là , un couple de parisiens a acheté une maison au village pour venir passer le week-end de temps à autre ce qui motive l'organisation de cette battue au dahut. Cinq amis villageois se réunissent au café pour distribuer les rôles, Paul ira inviter le parisien à la partie de chasse car c'est lui qui le connaît le mieux étant son plus proche voisin , Michel fournira les sacs et les bâtons aux chasseurs , quant aux autres ils décident du parcours de la battue et surtout où placer le parisien appelé Marc .
Le samedi vers midi , Paul va frapper à la porte de Marc et Gisèle sa femme , c'est Marc qui répond et Paul l'invite pour le soir même , car soir de pleine lune donc favorable pour cette chasse nocturne . Il explique à Marc comment se placer avec un sac grand ouvert sur un sentier fréquenté par un dahut sur une pente , comment faire peur au dahut pour que celui-ci se retourne et tombe, car ses pattes sont de longueur inégale , dans le sac et enfin comment l'assommer d'un coup de gourdin . Gisèle est réticente craignant une morsure pour son mari mais Paul la rassure et promet un festin avec le dahut ensuite...Marc se laisse convaincre ,craignant de passer pour un poltron ,et rendez-vous est pris pour le soir , 21 h devant l'église.
Le soir venu ,les six chasseurs se retrouvent au lieu convenu puis partent en forêt loin du village car il faut trouver une pente ! Ils finissent par arriver sur une sente à environ quatre km du village sur un versant et ils postent Marc , avec sac et gourdin , et lui renouvellent les consignes . Puis les cinq amis s'éloignent de lui , les uns pour se poster , les autres pour jouer les rabatteurs lui disent-ils avant de partir et lui demandent d'attendre en silence le dahut ou le signal de fin de chasse . En fait , les cinq amis rentrent discrètement au village pour se coucher , le but du jeu étant de faire passer une partie de la nuit au naïf dans la forêt et généralement celui-ci se rend compte de la supercherie au bout de quelques heures et rentre penaud chez lui au clair de lune.
Le lendemain matin , Gisèle affolée vient frapper chez Paul vers huit heures pour signaler que son mari n'est pas rentré ! La plaisanterie tourne au vinaigre ! Paul la rassure tant bien que mal , disant qu'il a dû se perdre mais qu' on va le retrouver rapidement...Les cinq amis sont de nouveau réunis et organisent à présent une vraie battue pour rechercher Marc !!! Tous pensent au marécage pas très loin de l'endroit où Marc était posté et qui renfermerait des sables mouvants...L'angoisse commence à poindre chez les chasseurs et s'amplifie au fur et à mesure que la matinée s'écoule mais...vers onze heures , à force de cris d'appel et de km parcourus , ils finissent par retrouver Marc épuisé et qui n'a toujours pas compris la supercherie . Tout ce petit monde rentre au village où la nouvelle de la disparition du parisien s'est répandue, les cinq amis ne sont pas très fiers d'eux mais enfin tout s'est bien terminé.
Quelques jours plus tard , pour éviter que cet incident se reproduise avec des conséquences fâcheuses , le maire fait placarder cet avis par le garde-champêtre : LE DAHUT ETANT UN ANIMAL IMAGINAIRE SA CHASSE EST STRICTEMENT INTERDITE SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNE
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Renard37
Renard37 · il y a
sol est adorable et trop indulgente
·
Image de Sol
Sol · il y a
Passionnant ! Cette chasse aux dahut est tout une énigme tant elle est bien écrite! J aime et encore plus l auteur avec son humour...
Sol

·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Les douleurs s’intensifiaient, et avec elles, la peur. Les contractions avaient débuté depuis déjà quelques heures, mais elles étaient devenues atroces. Le bébé mettait un temps...