1
min

La chasse

Image de Marjo

Marjo

76 lectures

58

Je n'étais pas un sportif et pourtant, je courais.
Je voulais fuir, mais quoi ? Qui ? Je me souviens, ma voiture, un camping, le feu de bois et la brume qui s'était élevée du sol, m’enveloppant tout entier. M'étouffant. Il fallait fuir.
Il faisait nuit, il fait toujours nuit, seule la pleine lune éclairait les bois dans lesquels je me trouvais, dessinant sur le sol les ombres hideuses et déformées des branches d'arbres.
Je montai un talus. Mes jambes criaient, mon souffle me brûlait, j'avais mal aux poumons mais je la sentais derrière moi. Il ne fallait pas que je m'arrête, que je me retourne. Je devais continuer.
A côté de moi, un bruit de feuilles se fit entendre, comme si quelque chose courait. Je tournai la tête. Cette seconde d’inattention me fit mettre les pieds dans un trou, ma cheville droite se tordit et j'atterris face contre terre. Je me redressai, recrachai les quelques feuilles mortes qui s'étaient prises entre mes lèvres et me relevai. Mon pied me faisait terriblement mal mais je devais avancer. Pour aller où ?
Les branches des arbres grinçaient de façon sinistre. J'entendis des battements d'ailes au-dessus de moi puis le hurlement d'un loup. Même les animaux avaient peur. Mais de quoi ?
Je m'adossai contre un tronc d'arbre, il fallait que je me repose, que je souffle. Ma forte respiration devait s'entendre à des kilomètres mais je n'arrivai pas à me calmer. Une goutte de sueur perla sur ma tempe. Je regardai la brume. A l'intérieur, des lumières rouges dansaient tels des feux follets.
Tout à coup, je sus ce que je devais fuir.
Je sentis quelque chose m’attraper le pied et j'écarquillai les yeux en voyant le brouillard s'entortiller autour de ma cheville. Je me tournai pour courir de nouveau. Seulement, j'étais faible, j'avais mal.
La brume s'attaqua à mes jambes, à mes hanches, à mon torse, mon cou, ma tête. Elle entra par ma bouche, mon nez, m'étouffa, m'aveugla. Je tombai sur une racine apparente. J'entendis un cri.

Quand j'ouvris les yeux, je me trouvai dans un lit dans une cabane, une femme souriante se tenait au-dessus de moi. Elle me tendit la main.
‑ Tu viens ? C'est jour de chasse aujourd'hui.
Je pris sa main et me levai.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
58

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Marjo
Marjo · il y a
Merci !
Je ne participe pas forcément pour les votes mais surtout pour être lu, je m'amuse à écrire, c'est ce qui compte ! :)
De toute façon, tout le monde sait très bien qu'il faut faire de la pub pour gagner x)

·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime. Je vote. 5 voix.
Je suis aussi en compétition avec une brume brumeuse ... :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Des terreurs imaginaires dans un cauchemar, bien évocatrices et angoissantes.
Puis un réveil mystérieux, une femme souriante, mais quelles sont les intentions de cette femme ?
Finalement votre Imaginarius est un écho à la notion de pouvoir de l'écriture que vous évoquez dans votre beau poème L’Hiver (que je recommande pour la magie qu’il provoque)
L'écrivain peut faire croire absolument ce qu’il veut à son lecteur, ou : la vérité du récit appartient au lecteur et à lui seul.
Il n’en reste pas moins qu’ici je reste un peu sur ma faim et j’aurais souhaité être guidée davantage, en savoir un peu plus.
C’est pourquoi je ne vote pas au maximum de mon statut de « prodigieusement actif » (au moins un domaine où je peux me croire prodigieuse, lol ) mais « seulement » + 3 (ce qui n’est pas rien !)

·
Image de Marjo
Marjo · il y a
Merci du commentaire ! :)
Ne rien savoir, c'est le but, se poser des questions à la fin, ça l'est aussi, j'ai évidemment ma propre version de l'histoire mais je laisse à ceux qui lisent le soin d'imaginer ce qu'ils veulent :)

·
Image de Mafalda
Mafalda · il y a
Chasseurs de brume ?....
Un côté mystérieux qui me plaît bien. Belles fêtes à vous,

·
Image de Marjo
Marjo · il y a
Allez savoir ce qu'il y a là-bas dedans x)
Merci ! Bonne fête :)

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Aventure onirique bien menée ! Mon vote ! ***Je vous invite à partir en “Croisière” si vous ne craignez pas la brume en mer ! Merci d’avance !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/croisiere-2

·
Image de Marjo
Marjo · il y a
Merci :)
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Joli Marjo.
·
Image de Marjo
Marjo · il y a
Merci !! :)
·
Image de Mjo
Mjo · il y a
Diane chasseresse en personne? Bravo.mes voix
Si ça vous chante je vous invite à lire mon TTc: " Perdu dans la brume"

·
Image de Marjo
Marjo · il y a
Non, je ne connaissais même pas. Merci :)
·
Image de Alain d'Issy
Alain d'Issy · il y a
Onirique et joliment dit
·
Image de Marjo
Marjo · il y a
Merci :)
·
Image de Manita
Manita · il y a
Bravo !
·
Image de Marjo
Marjo · il y a
Merci beaucoup !! :)
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Rêve prémonitoire ?
·
Image de Marjo
Marjo · il y a
Ou rôle inversé. Chacun pense ce qu'il veut :)
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Rôle inversé entre hommes et animaux (le chasseur chassé ?) ou entre hommes et femmes (la femme emmène son mari à la chasse comme un petit garçon qu'on prend par la main...) ? Moi, j'aurais aimé penser que vous nous racontiez le rêve d'un chien de chasse, mais je ne peux pas car vous avez parlé de voiture et de main (or les chiens n'ont pas de main ni de voiture). Ou bien j'aurais aimé penser que l'homme (s'il s'agit bien d'un homme) est terrifié d'être pourchassé par une brume surnaturelle et se rend compte à la fin que c'est un feu de forêt bien réel (et tout aussi dangereux !) Mais là non plus, je ne peux pas, car on le sait dès le début qu'il s'agit d'un feu de bois... Alors, vous voyez bien, chère Marjo : on (lecteur) ne pense pas ce qu'on veut... C'est à vous (auteur) de nous prendre par la main pour nous emmener dans votre univers... Et là, vous nous perdez au milieu des bois !! Bref, vous êtes une écrivaine cruelle... :p Et comment voulez-vous que les lecteurs votent pour vous si vous les égarez en chemin ? Cela dit, je suis enclin à vous pardonner car, en fiction, je retrouve toujours mon chemin. D'ailleurs, je vais même vous donner mes trois voix parce que c'est une belle façon de traiter le sujet que d'égarer vos lecteurs dans les brumes du mystère... : D
·
Image de Marjo
Marjo · il y a
Je suis têtue et je maintiens ! x) Beaucoup d'histoires sont sans explications du début à la fin, on nous met des pistes, l'auteur raconte sans le faire, on croit comprendre quelque chose mais on découvre très vite que ce qu'on prenait pour acquis ne l'est pas et au final c'est à nous d'imaginer les faits comme on aimerait qu'ils se passent.
Je ne sais pas écrire de cette manière, je ne sais pas mettre du suspens ni créer un univers angoissant ou je ne sais quoi, mais en tout cas, j'ai écris ceci sans idées précises, j'ai d'abord pensée à du fantastique mais ça pourrait facilement passer pour du surnaturel si on va plus loin, à chacun de décider ce qu'il voit dans cette brume :)
Merci pour votre long commentaire ! J’apprécie beaucoup ! :)

·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Ravi qu'il vous ai plu ^^ Si le cœur vous en dit, venez donc faire un tour dans mon univers ;)
·