1
min
Image de Eric Chomienne

Eric Chomienne

1044 lectures

299

Qualifié

Le doigt se pose délicatement sur le cœur marbré et commence sa danse d'amour. Ébauchant tout d'abord une indolente spirale, la pulpe tourbillonne en une valse timide. Au fur et à mesure, la phalange glisse et lisse, comme avec pudeur, esquissant de nombreuses arabesques imaginaires. Puis elle dessine, tout en légèreté et toujours plus de dextérité, différentes et tendres volutes. Lentement, le doigt affirme son envie irrésistible, accentuant sa pression.

Puis une deuxième extrémité vient accompagner la caresse raffinée avec davantage d'assurance et d'habileté. Le ballet s'accélère et se ralentit au rythme des pulsions successives, au gré de l'imagination et de la respiration saccadée.

Bientôt, la main est plus audacieuse qui frotte, tour à tour lascive et insistante, la couche peaufinée. Les spirales, cadencées par les soupirs, ne rencontrent aucune opposition. Elle réveille le désir. Le consentement semble total, entier, absolu. Maintenant les doigts évitent avec souplesse et agilité les anfractuosités marquées sur la surface polie.

Soudain une perle translucide roule. La main interrompt sa danse nuptiale comme fascinée par la goutte. Un doigt la poursuit, suivant le chenal fortuit tracé par le liquide tiède et salé sur la pellicule satinée. Il rattrape et écrase la larme. L'extrémité humide scelle ainsi pour toujours le plus beau des messages, son dernier geste de tendresse.

Alors l'enchantement s'estompe et la main s'écarte à regret de la pierre ciselée. Elle s'envole pour rejoindre le visage ruisselant d'amour et de chagrin. Les larmes qui s'échappent roulent sur les joues et révèlent une douce musique au goût amer. Certains tombent parterre comme pour éteindre l'enfer.

Sur le granit noir, près d'un portrait coloré d'une jeune femme, un nom et un prénom sont sculptés ainsi que deux dates en caractères dorés. L'homme est voûté comme écrasé par un doigt céleste. Guidé par un lumineux désespoir, il récite à sa regrettée compagne, celle qui restera pour longtemps sa bien-aimée, l'épitaphe qu'il lui a dédié :

« Une larme éphémère roule sur la pierre gravant pour toujours mon message d'amour. »

De la main s'est évaporé un mélancolique au revoir, un ultime baiser. Il a déposé, après la promesse d'un retour très prochain, les fleurs préférées près du cœur de pierre et, tout retourné, il s'en est allé vers l'avenir et le bonheur sauvegardés : leurs enfants l'attendaient...

PRIX

Image de Hiver 2019
299

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Laurence Delsaux
Laurence Delsaux · il y a
Magnifique !
·
Image de RAC
RAC · il y a
Pudeur, sensualité, tendresse : magnifique !
·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
« Une larme éphémère roule sur la pierre gravant pour toujours mon message d'amour. »
Je vais garder cette citation précieusement.
Des mots finement ciselés dans la pierre du chagrin.

·
Image de Flore
Flore · il y a
Un texte original, qui nos entraîne vers une pierre tombale, un visage au début, des mots posés avec justesse pour traduire un attachement profond...reste un lien, celui des enfants...C'est beau...
·
Image de Mathieu Kissa
Mathieu Kissa · il y a
C'est un beau texte, original, surprenant et émouvant : mes votes.
·
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
je me suis bien fait avoir par votre piège poétique et presque sensuel j'ai adoré malgré (et à cause de) la chute voici mes 4 voix. Je vous invite à lire La danse des sept voiles, dans un tout autre registre, merci
·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
cruauté ordinaire de la vie disparue ; je fréquente les cimetières et j'en vois des larmes couler en silence et des doigts qui caressent la dalle glacée, indifférente à la souffrance
·
Image de Littlesurf
Littlesurf · il y a
Très émouvant, je suis tombée dans le panneau un peu, puis c'est la tombe qui m'a eue ! Très bien amené, joliment tourné .
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour cette jolie œuvre pleine de charme, de tendresse
et de sensualité ! Mes voix ! Une invitation à découvrir “Le Vortex”
qui est en FINALE pour la Matinale en Cavale 2019, et vous ne serez pas déçu !
Merci d’avance et bonne soirée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-vortex-1

·
Image de Véro Des Cairns
Véro Des Cairns · il y a
Beaucoup de poésie dans ce texte bien mené. Je vote.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Elle est plutôt jolie. Des traits fins, les cheveux légèrement en bataille et le teint encore un peu rosé des nouveaux. Elle a l'air d'avoir froid et je l'envie. J'ai tout oublié des sensations ...