484 lectures

153

Qualifié

Assis à la terrasse d'un café, Gabriel sirote une choppe de bière fraîche. Il fait très chaud. La place ombragée de cette petite cité médiévale catalane offre une relative fraîcheur aux rares promeneurs bravant la canicule.

Depuis plusieurs minutes il observe le jeu d'une petite fille. Elle joue seule au seuil d'une porte cochère dans l'ombre d'une étroite ruelle qui débouche sur la place. Une petite fille haute comme trois pommes, aux cheveux noir de jais bouclés et en désordre, un ballon et une pomme de pin constituent l'objet du jeu. Absorbée, la fillette déplace minutieusement tour à tour le ballon et la pomme de pin. Dans un ballet incessant, elle les anime, les confronte en un de ces jeux de rôles enfantins qui étonne toujours les adultes. Ce simple ballon en plastique et cette pomme de pin suffisent à enchanter l'enfant. De petits rires ponctuent ses discours, les onomatopées et les cris qu'elle pousse parfois résonnent entre les murs de l'étroite ruelle. Gabriel est sous le charme, lui a gardé cette capacité d'émerveillement de l'enfance, cette scène anodine le ravit.

Un coup de vent soudain balaye la place, un répit en cet fin d'après midi torride. Le jeu de l'enfant s'en trouve perturbé, pour la fillette la brise se transforme en vent de panique, elle pousse des petits cris stridents, le ballon s'échappe. Elle hésite à décider si la pomme de pin doit l'accompagner dans sa course poursuite du ballon qui roule sur la place jusqu'à la terrasse du café aux pieds de Gabriel. Elle accourt, arrive comme une bombe, butte presque contre lui et reste coite.
Une voix maternelle retentit venant de la ruelle. Ils se regardent, la gamine hésite, lui sourit, saisit son ballon et part à toute jambe vers la porte cochère non sans vérifier que la pomme de pin est bien calée dans sa poche.

Gabriel médite encore quelques instants à la terrasse du café. Les ombres s'allongent sur la place. Il termine sa bière et part flâner dans le quartier. Le ciel prend des teintes pourpres. Tête en l'air, passant sous un porche, son regard accroche une petite niche vitrée en hauteur dans le mur, derrière la vitre, une vierge à l'enfant à la peau noire. Au sol sur un présentoir, une douzaine de bougies éclairent la ruelle déjà sombre. « Madre De Deu de Montserrat », la vierge noire des Catalans, la protectrice du peuple.
En l'observant il remarque que la vierge présente un globe dans sa main droite et l'enfant Jésus tient une pomme de pin dans sa main gauche. Il apprend sur le panonceau de l'office du tourisme que le nom vernaculaire de la Sainte est « Moreneta » utilisé comme petit nom et voulant dire au choix, « petite noire », « petite brune », « brunette ». Le globe symbolise le siège de la sagesse et la pomme de pin est un emblème d'immortalité.

Un peu décontenancé par cette découverte, il se balade à la nuit tombée au cœur de cette ville médiévale comme un promeneur sans but, l'esprit un peu vide, comme si cet épisode anecdotique prouvait une fois de plus que la providence guide nos pas et se joue de nous de manière bien insolite. Il revoit sans cesse la scène avec la petite fille, pour lui c'est tout bonnement incroyable. Mais sa surprise serait encore plus grande s'il savait que, selon la légende, c'est l'ange Gabriel qui détruisit en l'an 160 le temple romain sur lequel sera construit plus tard l'abbaye de Montserrat lieu de résidence de la Vierge noire, « la brunette », la protectrice des Catalans.

PRIX

Image de Printemps 2018
153

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un TTC plein de charme et de clins d'œil du destin. Bravo, Gérard. Je clique sur j'aime.
Vous avez soutenu Mumba et je vous en remercie. Soutiendrez-vous ma chienne Ianna en finale automne ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/me-chienne-ianna-dans-les-dunes Bonne journée à vous

·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Très beau texte... Coïncidence ou signe du destin... J'aime beaucoup ...
·
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Une belle histoire que je regrette de n'avoir pas découverte à temps :)
·
Image de Gérard Jacquemin
Gérard Jacquemin · il y a
Merci
·
Image de Marie
Marie · il y a
J’aime cette scène charmante avec la petite brunette.
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
de l'émotion dans ce TTC.
·
Image de Manita
Manita · il y a
J'aime votre texte et la porte qu'il ouvre sur ce grand mystère des coïncidences. Réalité ou fiction ? Là est la question. Je vous invite à découvrir mon univers..."Faut-il que je vous fasse un dessein ?"
·
Image de Kiki
Kiki · il y a
une rencontre, de la douceur dans vos mots, Toutes mes voix pour cet écrit. BRAVO.
Je vous invite à aller lire le poème "Les cuves de Sassenage" vous rentrerez dans les entrailles de la terre.... DOnnez moi des nouvelles ensuite. Merci d'avance

·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Beaucoup de tendresse dans ce regard porté sur le jeu de la petite fille. J'ai aimé aussi la découverte de la Vierge noire qui inspire une belle réflexion sur le rôle de la Providence apportant ainsi à une anecdote, banale à première vue, une dimension spirituelle intéressante qui inscrit l'enfant dans l'histoire profonde de sa région. Merci pour cette agréable lecture Gérard, et à bientôt !
·
Image de Gérard Jacquemin
Gérard Jacquemin · il y a
Merci pour votre commentaire avisé
·
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
L'histoire qui fait irruption dans présent avec pour point de départ le jeu d'enfant, j'ai trouvé cette approche intéressante et propice à la réflexion. Par chez moi dans le Finistère, il y a aussi une vierge noire qui a donné son nom au quartier. Je ne sais pas d'où elle vient, peut-être du Sud ?
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
...un regard croisé qui reste gravé à jamais , mes voix !
Si vous aimez , http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/les-soldats-imposent
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/fatiguee-la-plume ( c'est du court )

·