La bonne femme de neige

il y a
2 min
508
lectures
18
En compétition

J'invente des histoires vraies  [+]

Image de Été 2021
Les enfants de la vallée de la Vère s'ennuient en ce milieu de mois d'août. L'usine de plaquettes de frein tourne au ralenti pour cause de congés estivaux, la plupart des ouvriers sont restés chez eux faute de moyens pour partir en vacances et leurs enfants vadrouillent dehors à la recherche de nouveaux jeux.

— Si on se bagarrait à coups de boules de neige ?

Ils essaient de faire des boules en mouillant la poussière blanche qui recouvre les champs mais ils ne parviennent pas à fabriquer la pâte collante dont ils ont besoin.

— On n'a qu'à faire un bonhomme de neige alors.

— Ça va pas ! On a déjà du mal à faire des petites boules, alors des grosses...

— Si on faisait des gâteaux comme hier.

— C'est bien une idée de fille, pourquoi pas jouer à la dinette pendant que tu y es.

— J'ai une idée, on met Lucie sous les noisetiers avec un chapeau sur la tête et une écharpe autour du cou, on secoue les branches pour faire tomber la poussière et ça fera une bonne femme de neige

— Pourquoi moi ?

— Parce que t'es pas assez forte pour secouer les branches.

Une fois Lucie enfarinée, la ressemblance avec un bonhomme de neige est très lointaine mais enfin l'après-midi passe ainsi plus vite qu'à rester à la maison.

La poussière ou les fils blancs sont souvent à la base des jeux. Faut dire que les enfants n'ont pas de mal à en trouver car il y en a partout.

Trente ans plus tard Lucie, à la tête d'une association de malades de l'amiante et elle-même atteinte d'un cancer du poumon alors qu'elle n'a jamais fumé ni travaillé au contact de la fibre maudite, tente de faire condamner les responsables des usines de « la vallée de la mort ». Elle se confie à un journaliste local.

— C'est très difficile de les traduire en justice car ils prétendent qu'ils ne connaissaient pas les dangers de l'amiante pourtant révélés il y a près de 100 ans. De plus les autorités craignent que l'amiante ne fasse jurisprudence pour d'autres scandales sanitaires en cours ou à venir. À chaque fois les fabricants de produits toxiques nous tiennent le même discours, « c'est pas dangereux » puis « ce n'est pas prouvé que c'est dangereux » puis « c'est moins dangereux quand on l'utilise bien, de toute façon on n'a pas le choix, on en a besoin ». Manière habile de gagner du temps et de continuer à ramasser la monnaie.

— Vous attribuez votre maladie à vos jeux d'enfant dans la poussière d'amiante, mais comment se fait-il que vos parents vous laissaient jouer dehors ?

— S'il y en a qui ne connaissaient pas les dangers de l'amiante ce sont bien les ouvriers de la région. Mon père est mort à 56 ans et pourtant il était délégué syndical. Les syndicats ne voulaient pas savoir, au nom de la défense de l'emploi. L'amiante coûte cher à la sécurité sociale pour soigner les ouvriers mais pas aux caisses de retraite car peu d'entre eux atteignent l'âge nécessaire pour faire valoir leurs droits.

— Les syndicats sont dans leur rôle quand ils défendent les emplois, non ?

— Oui mais pas n'importe lesquels. Il y aurait plus d'emplois à créer dans la défense de l'environnement au sens large du terme que dans sa destruction.

— Des emplois rentables ?

— Rentables pour qui ? Pour les industriels qui nous empoisonnent, certainement, mais pas pour la collectivité qui doit ensuite payer les pots cassés.

— Quel est votre souhait le plus cher, en plus d'obtenir justice ?

— Vivre assez longtemps pour faire un véritable bonhomme de neige dans la vallée de la Vère débarrassée de sa poudreuse artificielle.
18

Un petit mot pour l'auteur ? 17 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nadia Batchep
Nadia Batchep · il y a
J'ai adoré la sensibilisation dans votre récit Mr Jean-Pierre !!! Vous m'inspirez beaucoup j'avoue 🥰🥰🥰J'ai tout simplement aimé vous lire et je pose tous mes cœurs💓 ❤️ pour vous sans hésitation !!!
Si vous avez un moment bien vouloir me lire sur https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ma-bonne-etoile-4

Image de Arsene Eloga
Image de Mitch31 M
Mitch31 M · il y a
Et encore, s'il n'y avait que l'amiante... Beau texte de sensibilisation qui me rappelle mes années dans un CHSCT a sensibiliser mes collègues sur ce poison.
Image de Jean-Pierre LEDUNOIS
Jean-Pierre LEDUNOIS · il y a
Nul n'est plus sourd que qui ne veut entendre... C'est quoi un CHSCT ?
Image de Mitch31 M
Mitch31 M · il y a
Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Ses membres étaient désignés conjointement par les représentants du personnel et l'employeur pour veiller aux conditions dans lesquels travaillaient les salaires. Je dis "étaient" car cette instance à été supprimée l'année dernière...
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Magnifique ! J'adore.
Image de Mireille Giles
Mireille Giles · il y a
Géniale image, cette bonne femme de neige...qui permet d'entrer par l'imaginaire (le meilleur chemin) dans une problématique de plus en plus cruciale.
Image de Kruz BATEk Louya
Kruz BATEk Louya · il y a
Eh oui,
défendr la bonne cause, c'est aussi ça de l'humanisme. J'aime.

Merci de me lire ci-après, mon texte en compétition.

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/laltruisme-la-flemme-ou-lirrationnel

Image de Anjali Vurden
Image de Pascal Y. Bossman
Pascal Y. Bossman · il y a
Un texte en forme de sensibilisation qui me touche. Tous mes encouragements !

Vous aimerez aussi !