La bonne étoile

il y a
2 min
173
lectures
46
Qualifié

Je pense que j'ai aimé lire dès la naissance :), et écrire depuis bien longtemps. Quelle joie de manipuler les mots et quelle liberté ! J'ai eu la chance d'être récemment publiée :  [+]

Image de 2020
Image de Très très courts
C’était il y a...un siècle !

J’étais normale, heureuse, dynamique et fière de mon corps et de ma vie, et soudain, le couperet est tombé et des mots que je n’aurais jamais voulu entendre se sont mis à danser en une folle farandole dans mon esprit : cancer, ablation, traitement, hospitalisation de jour...

Hospitalisation ! Moi qui n’avais jamais mis les pieds dans un hôpital pour moi-même !

Les hôpitaux, oh, oui, je connais !! Mon père, ma mère, ma grand-mère, mon parrain, ma marraine...Je les ai tous accompagnés là-bas, certains jusqu’à leur dernier souffle...J’ai même dû insister, parfois, pour être autorisée à rester nuit et jour à leur chevet en tant qu’accompagnante...

Je connais les rythmes du personnel médical, les salles de soins intensifs, les chambres de soins continus, les longs déplacements dans les couloirs pour aller faire des examens...

Mais tout ça, c’était pour moi, maintenant ??!! Jamais je n’aurais cru devoir vivre tout ça à mon tour...

Mais heureusement, j’ai ma bonne étoile !

Je me réveille peu à peu, l’esprit encore légèrement embrumé, mais soudain, je réalise : il me manque quelque chose, désormais !

Je devrais pleurer, être anéantie...Je l’ai été lorsqu’on m’a annoncé la mauvaise nouvelle, et je croyais ne pas m’en sortir, mais on me dit que l’opération s’est bien passée hier...Il faut croire que ma bonne étoile a été efficace et a bien joué son rôle de protection...

Maintenant, je réfléchis à l’avenir...C’est vrai, mon rythme de vie va changer, je reviendrai régulièrement faire coucou aux infirmières pour suivre mon traitement, j’aurai le bras tout décoré à force d‘y planter les cathéters, mais ça me donnera un genre...

C’est vrai, j’aurai quelque chose en moins, je ne serai peut-être plus aussi fière de mon corps que je l’étais auparavant, mais pourquoi devrais-je me laisser aller ?!

Ma bonne étoile est là, je suis bien vivante, je peux encore parler, bouger...Hum...ça, ce sera quand je ne serai plus clouée dans ce lit à attendre l’autorisation de sortie dans...je n’en sais rien, on verra bien, après tout, je sors tout juste de la salle d’opération !

Oui, je suis toujours vivante, et je peux donc faire des projets : pourquoi ne pas me mettre à dessiner ? A m’occuper d’enfants en difficultés scolaires ? A donner mon temps aux personnes âgées et isolées ? Après tout, ce ne sont pas quelques grammes de chair en moins qui vont m’empêcher de me rendre utile, non ??!!

C’est ça, c’est décidé ! Je vais me consacrer aux autres, désormais, et tiens, pourquoi pas me mettre à écrire, aussi ?!...Il y a déjà quelques années que j’y songeais, non ? Eh bien, je vais me jeter à l’eau, voilà !

Ma bonne étoile a fait en sorte que tout se passe bien, alors, je suis certaine qu’elle veillera sur moi suffisamment longtemps pour que je puisse mener à bien ces nouveaux projets...

N’est-ce pas, Bonne Étoile ?...Oh !! Une réponse !! Un magnifique rayon de soleil qui pénètre dans la chambre aseptisée où l’on vient de me conduire et qui m’accueille en réchauffant mon coeur et mon esprit !

Merci, Bonne Étoile !
46

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,