La bombe A

il y a
2 min
15
lectures
0
Vous ne pouvez pas interpréter cette abréviation partielle "bombeA" par : bombe amour ou bombe amitié. C’est évident, car la bombe atomique est faite pour semer la terreur. Même s’elle apaise « les indisciplinés », elle n’éteint pas la haine ni la rancœur. La plus petit d'entre elles développe une énergie de 2 mégatonne. soit l'équivalent de l'Arsenal mise en action lors de la version 2 de la guerre mondiale.
La version 3 de la guerre mondiale est soldée en échec à cause d'un fichier corrompu de la guerre froide. Aujourd'hui, le monde s'apprête à une mise à jour vers une version 4 de ce système d'exploitation modial; cette fois-ci sans Bugs. En effet, suite à un problème d'espionnage entre les grandes puissances, la possession des armes invincibles se déclare de part et d'autre. Tous les missiles sont préparés pour une mise en action éventuelle. Il ne leur reste que le temps nécessaire pour faire déplacer un bouton poussoir jusqu'à sa fin pour que tous les missiles se chevauchent dans les cieux en un beau spectacle.
Pour l'instant, des négociations déclarées et secrètes se mènent pour retarder ce petit geste qui manque et qui fait grincer les dents de ceux qui s'apprêtent à le réaliser. Ils mordent les lèvres et attendent impatiemment le signal pour transformer cette planète bleue en une planète rouge.
Heureusement, les négociations continuent car les agences de renseignement des grandes puissances sont au courant qu'une nouvelle arme antimissile est mise au point. Il est en possession de plusieurs pays. Chaque pays le dissimule dans l'autre. C’est l'équivalent d'une voiture et ne peut en être distinguer. Il se base sur deux principes essentiels : l’émission d'un rayon X qui ionise un faisceau d'air et de grands condensateurs qui se déchargent à travers. Le tout crée une sorte d'éclaire ,un arc électrique, qui part en sens inverse de la Terre vers le ciel. Tout missile atteint par ce rayon, subit une perturbation de ses réacteurs qui, soit le fait larguer au frontière du pays qui le lance, soit le désoriente et le fait tomber dans la mer ou sur un autre continent : Europe, Asie Australie, Afrique,Amerique. Aucun lieu n'est épargné.
Bien que les tensions soient à haut niveau, les négociations continuent jusqu’à ce jour. Mais personne ne veut accepter la défaite.
Les pays du tiers-monde prennent aussi le problème au sérieux car toute la planète est menacée. De point de vue institutionnel, ils créent des cellules de réflexion et organisent des réunions clos. Ils élaborent beaucoup de points de condamnation et peu de plans d'actions. Individuellement, les intellectuels adhèrent au problème pour aboutir à une solution. Parmi eux il y a un chimiste à qui, l’ampleur de l'Arsenal invincibles, lui suggère l'arsenic ( élément chimique très toxique). Il décide de développer une arme chimique : une sorte de gaz constitué essentiellement de substances morphinomimétique, à partir de plantes. Il décide, s’il le réussit, d'envoyer le procédé, normalement artisanal, à d'autres militants à travers le net noir pour qu'ils le préparent et le diffusent près des stations de lancement des missiles pour retarder l'Apocalypse de quelques jours ou de quelques heures de plus : le gaz est supposé capable d’entraîner un sommeil profond.
Ce chercheur, qui croit mener ses travaux discrètement, est, normalement espionnés à travers le réseau, son programme est conçu comme prometteur. Les grandes puissances s'apprêtent à le réaliser à large spectre en trois phases. une phase de conception qui consiste à améliorer la conception du chimiste, une phase de montage et une phase d'exécution. Les deux premières sont déjà réalisées à la lumière des résultats auxquels le chercheur a abouti. La dernière est reportée jusqu'à ce qu’ils obtiennent les résultats de l'essai.
Avant de diffuser ces résultats, le chercheur décide de l'essayer sur des chiens égarés de son quartier en perpétuelles querelles. À sa surprise les chiens ne dorment pas, mais ils s’apaisent. Il a pu démontrer que ce gaz a plutôt un effet sur le nerf sympathique et entraine des sensations d'amour envers autrui. Il décide d'appeler son arme la bombe A c'est-à-dire la bombe amour.
Le programme de fabrication à large spectre entamé par les grandes puissances est arrêté à sa dernière phrase après la réception de ces derniers résultats jusqu’à une date indéterminée. La preuve : le pouvoir destructeur de cette bombe est évalué à zéro puisqu'elle sème l'amour au lieu de la terreur, la distruction est inhérente peut-être aux moralités militaires....

0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,