La belle métisse

il y a
1 min
5
lectures
0
Au bistrot de l’amiral je bois une tasse de café avec du sucre
Sur le divan, malgré l’alcool et le chocolat, j’ai le cafard
Au bazar j’ai acheté un anorak kitsch et je n’ai plus un kopeck
C’est pas la fiesta, j’ai pas la baraka
J’ai beau faire le caïd, je suis un zéro, un has been, un loser
Mauvais casting, je suis échec et mat
Mon nabab de boss veut du chiffre
Et le tarif de la banque est un vrai racket qui ne me laisse que des cacahuètes
J’en ai marre d’être un robot, un petit soldat qui marche sur le goudron et se serre dans un wagon
J’en ai marre des ersatz et des diktats
Marre du fast-food, des hamburgers et des nuggets
Je veux des épinards, des haricots, des ananas, des abricots et des sorbets
Je veux du couscous, de la paella, du goulasch, des sushi ou surtout de la pizza avec des tomates et du chorizo
Je rêve de marcher au hasard le long de la dune, sauter dans une chaloupe, ou mieux voler comme un albatros
Atteindre le nirvâna
Mais ce week-end et je vais plutôt enfiler un pyjama, m’allonger sur le matelas et vivre la dolce vita dans le coton, la ouate et le satin
Vous me direz quel invraisemblable scénario camarade, quel flop,
Tu n’en feras pas un best-seller
Mais c’est tout le brio d’une langue si riche de l’apport de mots venus du monde entier
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !