La Belle et la Bête

il y a
4 min
1380
lectures
467
Finaliste
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

En abordant ici le sujet des violences conjugales, l’autrice est parvenue à trouver l’équilibre complexe entre un thème dur et traité à de

Lire la suite

« Ψυχὴ δ᾽ἠύτ᾽ ὄνειρος ἀποπταμένη πεπότηται »

L'Odyssée, Chant XI
« All those moments will be lost in time, like tears in rain  [+]

Image de 2020
Image de Très très court

« Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux. C’est difficile à dire dans une obscurité aussi pénétrante que celle de la chambre. »

Comme chaque matin, cette même question tourne dans l’esprit de Vera. La jeune femme évite tout mouvement brusque pour épargner ses membres endoloris, mais surtout parce qu’elle ne sait pas si elle est seule. Elle tend une oreille attentive : aucun autre souffle que le sien, Tony n’est pas dans le lit.

Bien malgré elle, elle s’extirpe de la frêle carapace que constituent les draps pour aller maquiller avec minutie l’ecchymose qui s’est étendue dans la nuit et s’aventure maintenant sur le poignet. Dès lors qu’il n’a plus été possible de sortir sans nécessité, Tony a cessé de se préoccuper des endroits qu’il frappe. Si lui reste dans l’indifférence en voyant apparaître les marques dont il imprime le corps de Vera, elle ne peut laisser Antonin entrevoir cela. Leur fils, vif d’esprit pour ses six ans, risquerait de comprendre. La mère ne saurait supporter que le traumatisme et la douleur ternissent ses prunelles enfantines, alors elle gomme les conséquences effarantes des coups que Tony lui porte avec si peu de retenue et préserve un peu plus longtemps l’innocence du foyer.

Vera plonge dans la lumière du couloir et traverse l’habitation haussmannienne, relativement spacieuse pour un appartement du seizième arrondissement, mais bien trop étroite pour ces jours confinés. Temporairement aveuglée, elle n’aperçoit pas Tony, juché sur l’un des tabourets de la cuisine ouverte qui l’interpelle d’un sifflement grotesque.

— À cette heure-ci ? Et tu n’es même pas habillée ?

Pétrifiée, sa femme ne répond rien, consciente qu’il ne s’agit pas de réelles questions. Pas lorsque c’est à elle qu’il s’adresse. Sans risquer une parole qu’il interprétera forcément mal, elle poursuit, le cœur fébrile, jusqu’à l’espace sauf de la chambre d’Antonin.

L’oisillon dort, paisible et transpirant. Fidèle à leur rituel, Vera chuchote quelques douces paroles dans le creux de son oreille puis passe ses doigts dans le duvet humide de sa tignasse pour glisser une paume contre sa nuque et fouiller les boucles qui couvrent l’arrière de sa tête. Le fin museau s’étire alors en un sourire radieux qui balaie tous ses malheurs, passés comme présents, et l’embarque avec lui dans un cocon que le temps ignore.

Lentement, adorablement, Antonin émerge et fait éclore sur elle un regard bleu franc.

— Coucou, Maman.

— Coucou, mon ouistiti.

— ALORS, FILS, ON EST RÉVEILLE ? beugle la voix de Tony depuis le salon.

Son cœur se sert, mais son sourire demeure. Antonin piaille de joie à l’appel de son père et se défait déjà de son étreinte pour caracoler hors du lit.

Silencieuse et discrète, Vera traverse à nouveau le salon en direction de la chambre conjugale pour s’habiller. Tony est en train de caler le petit devant La Belle et la Bête. L’image est de mauvaise qualité, mais Antonin adore voir fonctionner le vieux magnétoscope. Cette antiquité a servi jusqu’au doctorat de Vera dont la thèse s’intéressait aux contes, à leur évolution par accrétion et à la mutation de leurs morales.

Dans la pénombre de la piaule, la mère se fend d’un irrépressible rictus en pensant à son propre mariage et à l’ironie de sa situation, en repensant à La Bête qui cède systématiquement à la violence. Le personnage des versions précédentes, de celle de Madame de Villeneuve à celle de Cocteau, en passant par le résumé de Madame Leprince de Beaumont qui rendit célèbre le conte, n’avait rien de cela, simple victime d’une mauvaise fée courroucée par sa frustration. Mais chez ce cher Walter, c’est bien l’insensibilité d’un prince égoïste qui est punie. Cette Bête-là ignore toute proportionnalité lorsqu’elle condamne à une vie de cachot le père de Belle, naïvement venu chercher refuge en sa demeure. Et même si la fureur de la Bête est contrebalancée par le comique de geste si propre à l’animation, les rugissements et les coups distribués par le maître des lieux n’en restent pas moins la transposition d’une autre réalité tristement actuelle.

Son rictus se froisse, elle entend les pas pesants de son mari sourdre vers la chambre. Une gangue glacée s’abat sur elle et son corps se raidit, tant par réminiscence que par anticipation, comme à chaque fois qu’il vient.

— Qu’est-ce que tu fais encore là ? Et le petit déjeuner de mon fils ? Hein ?

Tony ne tonne pas, il se contente d’un feulement guttural qui ébranle les ténèbres et laisse peser son ombre sur l’obscurité. D’un coup de palme squameuse contre la tempe, il vautre Vera sur le lit, plaquant sa tête contre le matelas. Poumons à l’agonie, qu’un air vicié surgonfle, Vera ne respire plus. Puis il s’écarte et un premier coup s’abat.

Elle ne ressent plus. Elle ne veut plus. Mais elle entend.

Elle entend les coups secs contre ses côtes, le sommier qui crisse, Tony qui souffle de plaisir quand sa propre voix se tait.

Sans la moindre peine, il retourne son poids mort qui ne se débat plus. Son regard brille de la même haine sadique, de la même pulsion assassine que les jours précédents. Celui de Vera s’embue de désespoir pour cette vie qui lui échappe complètement. Elle ferme les yeux pour ne pas le voir suinter de satisfaction, mais il saisit son col et approche un regard féroce pour lui faire comprendre que c’est bien elle l’unique responsable de ce qu’il lui inflige.

Dans un renâclement, il se redresse et retourne à la lumière sans même prendre la peine de refermer la porte. Vera sent encore l’empreinte en négatif, la poisse détestable, la douleur aiguë qu’il laisse partout sur son corps, qui tapisse les années passées et s’étale sur le futur. Dehors, un mugissement retentit tandis que la Bête fait de Belle sa prisonnière éternelle.

***

La clameur de vingt heures monte partout dans l’air. Le monde célèbre un autre jour de cette fête interminable.

Vera sort de la douche et frémit en apercevant les traits abîmés de son visage tuméfié par les coups, affaissé par la fatigue et les matins sans espoir. Ce pâle reflet d’elle-même, lavé du masque quotidien, est méconnaissable. Le soir dernier, elle avait cru faillir quand le président avait ajouté un autre mois à son enferment. Une larme roule, parce qu’elle sait que la jeune étudiante qu’elle était il n’y a pas si longtemps, alors qu’ils venaient de se rencontrer, alors qu’elle croyait encore déceler dans son cœur une bonté enfouie, ce temps-là ne reviendra pas. Contrairement à La Bête, Tony restera monstre.

Vera laisse la chaleur humide de la salle de bain et retourne au salon. La pièce est vide, Tony est au balcon, à glapir des congratulations et faire montre d’humanité. Antonin est dans sa chambre, assoupi depuis peu. C’est parce que sa vie bourgeonnait que la brute est parvenue à lui couper les ailes. C’est parce qu’il vit qu’elle ne peut s’envoler seule. Mais à mesure qu’il grandit, elle voit croître en Antonin les traits de son père, et les années passent sans qu’elle ne sache comment enrayer la machine infernale.

En retrait dans le salon, elle toise son imposante forme en porte-à-faux sur le garde-fou, qui s’agite et braille de concert avec la foule. Elle regarde son dos qu’il suffirait de pousser, pour le voir basculer, pour faire cesser l’horreur et libérer ses jours qui bouclent comme un nœud coulant que le confinement étrangle.

Progressivement, mais plus tôt et plus abruptement que d’ordinaire, l’ovation se tarit, l’allégresse fait place à une stupéfaction muette, et puis une rumeur grandit, grossit le long des balcons en vis-à-vis de la rue Cortambert.

Au sixième étage du numéro 50, baignée des derniers rayons dorés, quelqu’un que l’on n’avait plus vu depuis des semaines respire goulument l’air printanier. Les voisins les plus proches peuvent lire la moue interloquée d’un mari qui braque un regard tremblant de fureur sur sa compagne, dont les hématomes rincés de toute hypocrisie luisent à la vue de tous.

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

En abordant ici le sujet des violences conjugales, l’autrice est parvenue à trouver l’équilibre complexe entre un thème dur et traité à de

Lire la suite
467

Un petit mot pour l'auteur ? 197 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
Félicitations Rachel, c'est amplement mérité ce macaron :)
Image de Daënor Sauvage
Daënor Sauvage · il y a
Hello Rachel !
Ton texte est écris avec autant de grâce que de dureté, et il en ressort un effet tout à la fois horrifiant car réel et beau de par les lettres et les mots.

Je trouve que tu abordes le sujet avec justesse, justice et connaissance. On s’immerge sans mal dans ton récit et on redoute la fin, la suite, la mort. Comme elle. Comme toutes ces femmes battues.

Bien construit, le rythme fonctionne bien et les paragraphes s’enchaînent sans mal. La troisième personne m’a quelque peu dérouté suite à la citation du début et à certains passages qui, je trouve, offre un point de vue plus proche de la première personne.

Pas de fautes ni aucune incohérence, cela reste un plaisir d’élire ce texte. Enfin, deux points que je trouve important : Les 2 premiers paragraphes (hors citation) sont je trouve maladroit dans leur construction, avec des phrases trop complexes et trop longues. Elles m’ont égarés contrairement à la simplicité du phrasé et l’efficacité du reste du récit.

L’autre point, positif cette fois, est la fin. Et quelle fin ! Si elle n’est pas une chute totalement inattendue ou bien pleine de terreur, je la trouve belle et d’autant plus courageuse. Pour cette femme comme pour sa narratrice/ auteur. Bravo !

Mes salutations,

Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Quelle belle écriture ! Et les personnages plus vrais que nature. Bravo.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Très beau et bien écrit ! Mes compliments pour cette belle réalisation !
Nouvelle auteure, je vous invite à lire mon ttc finaliste et drôle ! Merci beaucoup et au plaisir !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/erreur-dimpression-1

Image de Stevenson Mervil
Stevenson Mervil · il y a
Je viens de relire.
Ça fait un moment que je me le suis promis. Et l'écriture prend toujours aux tripes et nous emmène chez la Belle et la Bête en plein confinement.
Merci et bravo.

Image de Berkens Thermidor
Berkens Thermidor · il y a
Très bien Luendy tu as un excellent texte, c vraiment interressant.
Image de Vasthi Blanc
Vasthi Blanc · il y a
Je me pose pas mal de question sur ce texte en passant très original .je voulais pas que ça se termine quoique c triste t as su mettre en relief ce genre de situation que pas mal de gens ont vécu
Image de Riccardo Tchounkeu
Riccardo Tchounkeu · il y a
Sujet sensible et qui mériterait d'être davantage évoqué.
Le récit est bien dosé et suffisamment saisissant...

Félicitation Rachel!


Si l'envie vous prend, n'hésitez pas à lire et soutenir mon oeuvre en finale :)

Image de France Passy
France Passy · il y a
Mes 5 voix pour un texte fort et vraiment bien écrit.
On sent une belle maîtrise des mots et certaines formules sont très percutantes.
Félicitations.

Image de Brandon Ngniaouo
Brandon Ngniaouo · il y a
Bravo à vous pour votre sélection en finale par le jury bien méritée.

C'est un récit bien mené, et bien maîtrisé. Je vous renouvelle mon soutien avec mes toutes mes 3 voix.
Je vous invite à visiter mon texte également en finale de la même compétition, et à me soutenir avec vos voix
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chose-11

Image de Corinne Chevrier
Corinne Chevrier · il y a
Magnifiquement écrit et chute du récit bien amenée. Bonne chance pour cette finale.
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Belle finale Rachel :)
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Avec tout mon soutien. Bonne finale.
Image de M BLOT
M BLOT · il y a
L'émotion est palpable ! je vote 5 étoiles et vous invite : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/des-croches-dans-le-vent
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Déjà passé, déjà voté, déjà commenté.
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Meilleurs voeux de finale. À nouveau je soutiens
Image de Emma M
Emma M · il y a
J'ai beaucoup aimé, Rachel.
Image de Zou zou
Zou zou · il y a
Mon soutien de nouveau, Rachel !
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Bonne chance Rachel.
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Braucoup de fatalisme dans cette histoire. C'est parce qu'elle ne se décide pas à porter plainte qu'elle en est la. Puisse votre texte contribuer à inciter ces victimes à le faire. D'urgence. Je vous soutiens pour elles.
Image de Claire Dévas
Claire Dévas · il y a
Tous mon soutien renouvelé. Terrible histoire... de famille...
Je vous invite à venir découvrir mon texte :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/a-lombre-de-sa-devotion

Image de Flore A.
Flore A. · il y a
Je suis revenue. Bonne chance pour ce prix du jury.
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Oh, belle surprise que de vous voir repasser :). Merci Flore !
Image de Benjamin Meduris
Benjamin Meduris · il y a
Sujet difficile (dégoûtant même...) traité habilement grâce à l'allégorie avec le conte de La belle et la bête.
Pauvre femme impuissante ( la terrible vérité de l'amour inconditionnel d'un enfant innocent pour son père) et qui pourtant lutte à sa manière. Superbe fin !

Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci pour votre lecture, Benjamin, même si je m'aventurerais à dire que cette femme est tout sauf impuissante ;). Bonne journée à vous !
Image de Benjamin Meduris
Benjamin Meduris · il y a
Je voulais dire impuissante devant l'amour que son fils porte injustement mais instinctivement à son père.
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Ah, en effet, sur cet aspect-là, vous avez vu juste ;) !
Image de Benjamin Meduris
Benjamin Meduris · il y a
On est d'accord, malgré cela c'est une battante et le monde est rempli de battantes.
Image de Rachel Weintraub
Image de Marie-ange Abwa
Marie-ange Abwa · il y a
Très belle plume l'histoire m'a émue. Bravo et bonne chance
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci beaucoup, Marie-Ange
Image de Delphine G.
Delphine G. · il y a
Un très beau texte ! Vous avez tout mon soutien pour la finale !
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci Delphine :)
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Je vous renouvelle mon soutien et mes vœux de bonne chance
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
J'en suis touchée Joëlle ^^
Image de Marie Lacroix-Pesce
Image de Rachel Weintraub
Image de Angelo Desombraille
Angelo Desombraille · il y a
Un texte qui dénonce à perte d'haleine ! Très beau texte ! Vraiment j'adore.
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci pour votre lecture Angelo :)
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Mon soutien Rachel !
Image de Rachel Weintraub
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Bonne chance, Rachel et bonne continuation.
Une belle découverte.

Image de Rachel Weintraub
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Bravo à vous et je soutiens encore votre nouvelle.
Image de Rachel Weintraub
Image de Eric Chomienne
Eric Chomienne · il y a
Toujours aussi terrible à lire, mais cela dénonce avec force et cela mérite que je renouvelle tout mon soutien de la première heure
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci Eric, j'apprécie sincèrement :)
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Je renouvelle mes voix!
Bonne finale Rachel.

Image de hintchéwèa sostène GANSE
hintchéwèa sostène GANSE · il y a
très beau texte ! vous avez tous mes voix !
aidez moi aussi à avoir un peu https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lethylisme

Image de hintchéwèa sostène GANSE
hintchéwèa sostène GANSE · il y a
très beau texte ! vous avez tous mes voix !
aidez moi aussi à avoir un peu https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lethylisme

Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Bravo pour cette place en finale bien méritée
Image de Rachel Weintraub
Image de Hellogoodbye
Hellogoodbye · il y a
+++++ pour votre si beau texte ! bonne chance !
Image de Rachel Weintraub
Image de Paul Royaux
Paul Royaux · il y a
Antonin, le fruit d'un viol est très bien campé ... J'apprécie.
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci mais il ne s'agit pas forcément de viol dans ce cas-ci ^^'
Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
Sélection du jury en adéquation avec l'écriture d'un texte poignant qui hélas ne nous cache pas une triste réalité mon vote..
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci Granydu57 :)
Image de Adrien Caritey
Adrien Caritey · il y a
Une lecture prenante et une histoire racontée avec talent, félicitation!🙂
Image de Rachel Weintraub
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand bravo Rachel pour la sélection par le jury, bien méritée ! J’avais aimé, je renouvelle mon plein soutien !
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci Fred :D !!
Image de Beline
Beline · il y a
C'est vraiment poignant, et malheureusement si réaliste. C'est une très belle lecture. Bonne chance pour la finale!
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci Beline ! Oui, pas très joyeux le thème ^^.
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Une finale méritée ! Je renouvelle mes votes, bonne chance.
Image de Rachel Weintraub
Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
Trop fort Rachel ;)
Image de Lasana Diakhate
Lasana Diakhate · il y a
magnifique texte , très riche, attirant et bien rédigé . J’aime bien ce texte .Bravo 👏🏽. Vous avez mes voix. Bonne chance pour la suite.
Je vous invite à lire mon œuvre et n’hesitez pas à apprécier l’oeuvre par vote après la lecture. Merci d’avance
Cliquez sur le lien
👉🏾👉🏾https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/elle-sen-va

Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Ce thème de la violence, vous avez su le transcrire avec une belle écriture, avec une histoire où prime l'amour d'une mère mettant sa douleur au deuxième plan, pour protéger son enfant. Votre texte mérite d'être retenu.
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci Léonore pour votre lecture et votre compréhension du texte :)
Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
Bon travail Rachel, ce texte est poignant, intelligent, et très bien mené. La toute-fin est particulièrement réussie, elle met bien en lumière la force d'âme de Vera. J'aime également le fait d'avoir laissé un certain voile pudique lors des agissements de Tony, cela redonne de l'humanité à Vera, on ne se focalise plus sur son malheur mais bien sur son courage à l'affronter. Autre point positif, malgré le faible nombre de signes à disposition pour l'écriture de ton texte, tu arrives bien à poser le contexte de ton histoire, avec clarté, précision et efficacité.

Pour les points négatifs, tu as tendance à construire des phrases trop longues, et il t'arrive d'en perdre le fil. Comme exemple : "Une larme roule, parce qu’elle sait que la jeune étudiante qu’elle était il n’y a pas si longtemps, alors qu’ils venaient de se rencontrer, alors qu’elle croyait encore déceler dans son cœur une bonté enfouie, ce temps-là ne reviendra pas." = il manque qqch pour finir ta phrase ! Privilégie plutôt des phrases courtes, d'autant plus que ça correspond mieux à ta manière d'écrire en général. Également, je trouve que Tony fait un peu caricature de lui-même, et finalement on ne sait rien de lui après lecture de ton texte. J'aurais aimé mieux le connaître, pour comprendre pourquoi il agit violemment.

Bonne chance à ton texte, je regarderai demain s'il est en finale :)

Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci pour ce commentaire aussi avisé que d'habitude ! Côté point positif, je ne vais pas m'embêter à te contredire :p. Côté point négatif, yes, des phrases à rallonge (Proust a dû déteindre, mais il a oublié de me laisser un peu de son talent !). En revanche, pour la phrase que tu cites, la longueur, la fin manquante, la pensée qui se perd, c'était voulu, car à cet instant de récit, le narrateur fusionne brièvement avec les pensées de Véra, qui tournent et se perdent dans le passé, d'où a syntaxe un peu moins efficace de la phrase !
Pour ce qui est de Tony, un peu caricatural du fait d'un manque de détails sur son passé et ses pensées, mais c'est aussi la forme du conte qui fait jouer ensemble des personnages clichés. C'est peut-être le goût d'inachevé que j'ai à propos de ce texte : ne pas avoir retranscrit plus évidemment le ton du conte. En somme, je n'avais pas pour objectif de tracer un portrait psychologique complet et complexe de la cellule familiale meurtrie, mais plutôt de porter l'attention sur cette femme, les autres personnages n'existant que dans le présent et que par leurs actions.

Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Très bien écrit, ce récit serre le cœur, mais se termine par une petite lueur d'espoir, tout du moins une revanche. Un très beau texte maîtrisé.
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci Bruno :). Oui, la lueur d'espoir, je crois que moi-même, je ne pouvais pas faire sans.
Image de AQéda A.
AQéda A. · il y a
Réalité ! Bonne suite très chers
Puis-je vous inviter à découvrir mon nouveau poème XÉNOPHILE. ABONNEZ-VOUS au passage ;)
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/xenophile-1

Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci AQéda A. ! J'irai faire un tour sans faute ;)
Image de Lemonnier Frederic
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Voilà qui me fait une belle jambe :)
Image de Eric Chomienne
Eric Chomienne · il y a
Quand la plume a le poids du plomb, elle dénonce efficace...votre classement n'est vraiment pas à la hauteur qu'il mérite tant sur la forme que le fond qui est puissant
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
C'est gentil de me dire que le classement n'est pas mérité, mais bon, j'ai affaire à de vrais pro du démarchage sur ce concours xD.
Merci pour votre retour Eric, il fait bien plaisir :) !

Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
Très dure réalité mais qui sous votre plume semble redonner un espoir à la fin
Toutes mes voix

Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
L'espoir, c'est bien ce que l'écriture peut se permettre de donner sans retenue :). Merci pour cette lecture Marie :).
Image de Ro Marthie Edoula
Image de lucile latour
lucile latour · il y a
son cœur se serre... bien conté ce récit touche durement. bravo mes voix.
Image de Rachel Weintraub
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
C'est terriblement, formidablement bien écrit :)
Image de Rachel Weintraub
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Une histoire fort bien narrée!
Mes compliments et bonne continuation!
Mes voix et bonne chance pour la suite!
Un plaisir de vous lire Rachel!
En passant, si vous avez un peu de temps, je vous invite à lire mon oeuvre "Mésaventures nocturnes" en lice pour le Prix des jeunes écritures. Pour y accéder plus facilement, vous pouvez cliquer sur mon nom en haut de ce commentaire!
Merci d'avance de passer!

Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Mes 5 voix vous accompagnent en finale Rachel !
Image de Rachel Weintraub
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Poignant...toutes mes voix
Image de Rachel Weintraub
Image de Flore A.
Flore A. · il y a
Merci d'être venue me lire....Un texte bien écrit.
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Avec plaisir, je suis passée sur tous les poèmes du Grand Prix ;).
Merci Flore et bonne continuation de votre côté.

Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Servie par une écriture sans détours et précise, portée par une froide détermination , la narration de cette femme qui ne veut plus se voiler la face et voudrait qu'on salue son courage pour ce qu'elle a enduré génère une terrifiante stupeur .
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci pour votre passage Ginette (je réponds un peu tard !). Je ne sais pas si elle veut qu'on salue ce qu'elle a enduré, en revanche, elle veut désespérément cesser de le cacher derrière la couche très superficielle du fond de teint !
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Des mots forts, qui décrivent avec justesse, une violence que rien ne peut justifier...+5
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci Marie :) !
Image de Léna Sana
Léna Sana · il y a
Très belle plume vous avez mes 3 voix
Pouvez-vous visiter mon site et voter si possible ?
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-dualite-de-mon-existence#fos_comment_4330666

Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Léna, merci à toi.
Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
Le meilleur texte que j'ai lu . j'espère que tu vas apprécier le mien cliquez sur mon nom pour voir
Image de Sylvie Ralbaye Nang-yadji
Sylvie Ralbaye Nang-yadji · il y a
Vous avez mes voix
Pourriez-vous visiter mon site et voter si possible ???
👇👇👇https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/amnesie-ou-frenesie

Image de DEBA WANDJI
DEBA WANDJI · il y a
Très beau texte, j'adhère par mes voix et je vous invite à découvrir mon texte en course pour le prix jeunes auteurs https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/etoile-perdue-2
N'hésitez pas de laisser vos impressions en commentaires. Merci!

Image de Rachel Weintraub
Image de Djibril wade Balde
Djibril wade Balde · il y a
Tres beau texte vous avez mes 3 voix fêtes un tour chez mon œuvre et donnez moi vos impressions
Image de Rachel Weintraub
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Votre texte m'a donné des frissons. C'est magistralement bien écrit. Les tournures de phrases sont parfaites. J'en ai les larmes aux yeux d'émotion. Vous ne faites pas passer Vera pour une victime, mais pour une femme forte. Et ça c'est beau. On a trop souvent une image faussée de la femme battue. Bravo!
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Je dois avouer que lire "larmes aux yeux d'émotions" fait partie du Saint-Graal du commentaire ! Un très grand merci pour cette appréciation de mon écriture et de mon texte :). Tout le défi résidait là-dedans : parler de ce que certaines personnes peuvent subir sans les traiter en victimes, ça serait donner trop de légitimité aux tortionnaires. L'image faussée, j'ose espérer qu'elle évolue au fil des générations, car il est détestable d'entendre que certaines "l'ont bien cherché", "le font exprès" ou sont "seules responsables de leur situation". Il est toujours bien facile de juger sans empathie, sans doute parce que cela coûte trop en émotion que de se mettre à la place d'une personne qui souffre.
Image de Ababacar Diasse
Image de Claire Dévas
Claire Dévas · il y a
Votre texte est magnifique de sensibilité et d’empathie. Vous avez tout mon soutien.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/a-lombre-de-sa-devotion#

Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci pour votre retour, Claire.

En principe, je lis toutes les œuvres finalistes.

Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Un texte sensible et puissant, loin des indignes reproches souvent adressés, hélas, aux victimes, dont beaucoup pensent qu'elles manquent de caractère, et qu'elles n'avaient qu'à partir, et blablabla... La réalité est autrement plus complexe et les personnes victimes de violences conjugales sont tellement démolies psychologiquement qu'il est plus difficile de se libérer de l'emprise d'un compagnon (ou d'une compagne, ça arrive....) toxique que ce que le commun des mortels peut imaginer. Vous avez su faire de votre Véra, non pas une pauvre petite chose fragile, mais une femme qui redresse la tête dans la lumière.
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Re, Cendrine !

Que de compliments, je prends ! Je vous avoue qu'écrire ce texte (en peu de temps qui plus est, je suis dernière-minutiste !) a été un vrai case-tête. Je ne parle pas d'un problème qui me concerne directement (ni moi ni mon entourage), j'ai pour seuls témoignages les reportages et les films qui en parlent. Alors comment écrire pour ces femmes sans en faire quelque chose de théâtrale et vide, de réaliste mais sans portée ?
L'approche du conte est venue d'elle-même, le titre donne un ton, d'entrée de jeu, celui de l'antagonisme et de la grinçante dualité des êtres. Au final, je regrette de n'avoir pas pris le temps de donner davantage de corps à la dimension du conte. Ce que j'avais en tête, c'était l'intervention du conte dans diverses formes : la K7 qui tourne, une deuxième analyse de sa morale, le parallèle avec la situation, et le ton du récit qui aurait pu être un peu moins "actuel". Ce dernier point, j'y tenais plus particulièrement pour justifier le manichéisme de l'homme méchant et de la femme battue, mais aussi pour mettre plus de distance entre ma fiction et la réalité des choses, parce qu'elle n'est pas unique (comme vous le souligner très très justement), parce que la maltraitance et la violence ont bien des formes, parfois uniquement psychologiques, parce qu'encore une fois, je n'ai pas vécu cette situation et que je n'aurais voulu me travestir dans des peines, trop réelles pour bien des personnes, dans un seul but artistique !

Et pour cette Véra qui redresse la tête en pleine lumière, j'ai bien conscience que cela n'arrive que trop rarement, mais c'est là toute la beauté de l'écriture : on peut concrétiser dans une autre réalité les désirs, les besoins intérieurs les plus profonds !

En définitive, rapporter l'attention sur un problème connu et auquel je suis sensible, voilà la seule raison d'être de ce texte...

Encore merci pour votre retour, Ô combien riche et enrichissant (et qui me fait apprécier Short !)

Rachel

Image de Jair-Claude Boucka
Jair-Claude Boucka · il y a
Merveilleux texte ! Vous avez mes 2 voix ! Je vous invite à me lire également si vous avez du temps !
Image de Hellogoodbye
Hellogoodbye · il y a
un beau texte, bien écrit, poignant où vous posez sous nos yeux violence "confinée" et perversion, comme un appel à ne pas regarder ailleurs ; la perversion étant précisément dans ce "plaidoyer", ce double jeu entre l'empathie - applaudissements visible par les autres et qui ne coûte rien, et l'intérieur qui cogne, flétrit, détruit avec le risque de se reproduire ; et aussi la confusion des émotions et des sentiments chez une femme / mère bravo !++++
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci pour cette très juste compréhension de mon texte ! Un appel à ne pas regarder ailleurs, suggérer la complexité des êtres, la crédulité d'un regard extérieur qui croit aux illusions parce qui'l ne voit pas au-delà des murs du foyer, c'est exactement l'objectif que j'avais en tête,. Le confinement, au final, a été la possibilité incontestable de transformer la bulle, qui isole tout en donnant l'illusion de transparence, en coquille épaisse et opaque, qui facilite bien des abus.

Encore merci pour votre retour encourageant !!

Rachel

Image de Justine Martin
Justine Martin · il y a
Je suis épatée, ce teste est poignant et captivant ! Un grand bravo et merci ! Tu as mes 4 voix !
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci Justine :)
Image de Toukre watèkou Aronda
Toukre watèkou Aronda · il y a
Fantastique je vous invite à voter pour mon œuvre intitulé L'ORPHELIN
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lorphelin-2

Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Bonjour Toukre watèkou Aronda,

J'apprécierais que tu cesses de publier le même message "m'invitant" à aller voter pour ton oeuvre. Il n'existe aucun contrat sur ce site internet obligeant une personne pour qui tu as voté à voter en retour. Il appartient à chacun de choisir de lire une oeuvre, de voter pour elle ou de la commenter.

Pour ma part, je lis consciemment les œuvres sur lesquelles je passe et tente toujours de laisser un commentaire fourni et constructif, s'aventurant au-delà du simple "j'ai aimé", "j'ai adoré", "fantastique" pour ensuite laisser un lien internet plus long que le vide compliment lui-même. Néanmoins, il m'arrive parfois de lire un texte en ne laissant ni vote ni commentaire parce que le faible niveau du texte ne laisse pas matière à débattre. A méditer.

J'apprécie Short pour la variété de textes offertes, je ne me cantonne pas à lire les autres œuvres du concours.

Dans l'espérance de ne pas avoir à relire ce même message sur ma page,

Bien à toi,

Rachel

Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Excellente mise au point! Je trouve moi aussi insupportable ce racolage à outrance de la part de personnes qui ne vous lisent que d'un oeil (quand et si elles vous lisent....). Puisse votre message être entendu....et compris! ;-)
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Bonjour Cendrine,

Carrément d'accord ! Votre réponse m'apporte un peu de réconfort : je me dis que le message ne s'est pas complètement perdu en mer...
Pour avoir lu quelques nouvelles de ce prix, il en est beaucoup trop qui n'assurent pas le minimum grammatical ! Et je ne parle pas du fil conducteur parfois peu lisible. Quand je vois ces mêmes "auteurs" inviter à ce qu'on vote pour eux (allant jusqu'à expliquer comment voter - j'en ai croisé un expliquant qu'il fallait cliquer "sur le plus gros chiffre") ça me mets hors de moi !

C'est déjà très agaçant sur les prix "internes" à Short, mais le phénomène est en pleine effervescence avec les concours étudiants ! (Faut avouer que la récompense doit en séduire plus d'un !) . Pour ma part, je trouve ma récompense dans des retours comme le vôtre ! Encore merci d'avoir réagi Cendrine !

Rachel

Image de Lucas Rouhi
Lucas Rouhi · il y a
C'est juste fantastique et horriblement bien écrit. Le contraste entre la douceur et la brutalité, le film qui continue de tourner pendant que Vera se fait battre, la lumière qui se pose sur elle avec le regard de tous ces gens, tout cela est aussi beau que terrifiant. Maintenant, j'aurai toujours une petite pensée pour ton texte en regardant "La Belle et la bête" de Cocteau ou Disney :)
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Un commentaire pareil me ravit, surtout venant de toi !
Oups, j'espère ne pas avoir ruiné ta perception de ce conte, au final très optimiste ! J'ai un penchant pour le détournement des grands classiques. Je trouve toujours assez amusant d'aller titiller les détails de récit pour en faire un truc à ma sauce.

A une prochaine sur Short !

Rachel

PS - désolée pour les messages qui n'ont rien à voir ci-dessous, il arrive que la collecte de votes prennent une ampleur démesurée chez certains auteurs...

Image de Toukre watèkou Aronda
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Bonjour Toukre watèkou Aronda,

J'apprécierais que tu cesses de publier le même message "m'invitant" à aller voter pour ton oeuvre. Il n'existe aucun contrat sur ce site internet obligeant une personne pour qui tu as voté à voter en retour. Il appartient à chacun de choisir de lire une oeuvre, de voter pour elle ou de la commenter.

Pour ma part, je lis consciemment les œuvres sur lesquelles je passe et tente toujours de laisser un commentaire fourni et constructif, s'aventurant au-delà du simple "j'ai aimé", "j'ai adoré", "fantastique" pour ensuite laisser un lien internet plus long que le vide compliment lui-même. Néanmoins, il m'arrive parfois de lire un texte en ne laissant ni vote ni commentaire parce que le faible niveau du texte ne laisse pas matière à débattre. A méditer.

J'apprécie Short pour la variété de textes offertes, je ne me cantonne pas à lire les autres œuvres du concours.

Dans l'espérance de ne pas avoir à relire ce même message sur ma page,

Bien à toi,

Rachel

Image de Josué Sossou
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Enfin... Intéressant, ça veut tout dire et rien dire à la fois ! :)
Image de Kruz BATEKIDILA
Kruz BATEKIDILA · il y a
Le sadisme ne demeure éternellement cacher...
Et si vous le souhaitez, je vous prie de bien vouloir lire ma très courte fiction intitulée cœur sans faille d'une mère contrie...

Image de Karamo Kaba
Karamo Kaba · il y a
Salut, j'ai voté pour ton texte, il est très magnifique, je t'invite à voter pour le mien , voici le lien
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/enfer-a-ciel-ouvert-3

Image de Beh Ali Astyle Traoré
Beh Ali Astyle Traoré · il y a
Super j'ai adoré, bonne continuation
Image de Rachel Weintraub
Image de Toukre watèkou Aronda
Toukre watèkou Aronda · il y a
J'ai aimé .je vous invite à voter pour mon œuvre intitulé L'ORPHELINhttps://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lorphelin-2
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Bonjour Toukre watèkou Aronda,

J'apprécierais que tu cesses de publier le même message "m'invitant" à aller voter pour ton oeuvre. Il n'existe aucun contrat sur ce site internet obligeant une personne pour qui tu as voté à voter en retour. Il appartient à chacun de choisir de lire une oeuvre, de voter pour elle ou de la commenter.

Pour ma part, je lis consciemment les œuvres sur lesquelles je passe et tente toujours de laisser un commentaire fourni et constructif, s'aventurant au-delà du simple "j'ai aimé", "j'ai adoré", "fantastique" pour ensuite laisser un lien internet plus long que le vide compliment lui-même. Néanmoins, il m'arrive parfois de lire un texte en ne laissant ni vote ni commentaire parce que le faible niveau du texte de laisse pas matière à débattre. A méditer.

J'apprécie Short pour la variété de textes offertes, je ne me cantonne pas à lire les autres œuvres du concours.

Dans l'espérance de ne pas avoir à relire ce même message sur ma page,

Bien à toi,

Rachel

Image de Toukre watèkou Aronda
Toukre watèkou Aronda · il y a
J'ai adoré je vous invite à lire mon œuvre intitulé L,'ORPHELINhttps://short-edition.com/fr/prix/jeunes-ecritures-2020/oeuvres
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Bonjour Toukre watèkou Aronda,

J'apprécierais que tu cesses de publier le même message "m'invitant" à aller voter pour ton oeuvre. Il n'existe aucun contrat sur ce site internet obligeant une personne pour qui tu as voté à voter en retour. Il appartient à chacun de choisir de lire une oeuvre, de voter pour elle ou de la commenter.

Pour ma part, je lis consciemment les œuvres sur lesquelles je passe et tente toujours de laisser un commentaire fourni et constructif, s'aventurant au-delà du simple "j'ai aimé", "j'ai adoré", "fantastique" pour ensuite laisser un lien internet plus long que le vide compliment lui-même. Néanmoins, il m'arrive parfois de lire un texte en ne laissant ni vote ni commentaire parce que le faible niveau du texte de laisse pas matière à débattre. A méditer.

J'apprécie Short pour la variété de textes offertes, je ne me cantonne pas à lire les autres œuvres du concours.

Dans l'espérance de ne pas avoir à relire ce même message sur ma page,

Bien à toi,

Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
La poésie de vos mots apporte plus de force a votre texte pour dénoncer l'horreur qui est faite a cette pauvre femme... Bravo, bonne continuation
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci pour ce doux commentaire, Chantane ! La poésie pour dénoncer, c'est parfois le plus bel affront que l'on puisse faire à la brutalité...
Image de Brandon Ngniaouo
Brandon Ngniaouo · il y a
Belle plume. Vous-avez toutes mes 3 voix.

Je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le prix des jeunes auteurs, et à me soutenir avec vos voix, si jamais il vous plaît.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chose-11
J'adorerais également lire vos commentaires avisés qui m'aideront à me parfaire.

Image de Toukre watèkou Aronda
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Et ça n'est pas la répétition qui y changera quelque chose.
Image de Vianney-Marty Doro-nzinrintou
Vianney-Marty Doro-nzinrintou · il y a
Belle plume, réalité triste. Vous avez mes voix. Rendez-vous sur mon texte. Merci et beaucoup de courage.
Image de gillibert FraG
gillibert FraG · il y a
Triste, très triste histoire
les femmes battues: les femmes victimes de soumission chimique , les femmes africaines qui doivent cultiver avec de mauvaises techniques agricoles, alors que chacun connaît les bonnes, mais ce sont des femmes, et les balais sans manches en fibres végétales qu'on vend à Paris pour ces dames africaines, la vie est dure, dure pour certaines femmes .
vous trouverez dans mes publications sur cette plate formeu n texte que j'ai écrit à ce sujet, je l'ai envoyé ( à de légères corrections près) à différents journaux, tous ceux dont j'ai trouvé le contact, je voudrais que la vente de tels balais soit interdite. Seuls deux journaux m'ont répondu "Le canard enchaîné : on transmets à la rédaction "et "La croix" : on transmets à la rédaction , mais ne croyez pas qu'il y aura une suite ( j'ai oublié la formulation exacte )
Il n'y eut de suite de la part d'aucun des deux journaux
bravo, votre texte est pathétique et émouvant. Vous plaidez bie , par une simple description

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Une situation qui, hélas, n'est pas rare et que vous avez très bien "mise en scène" Comme Fred, j'aurais aimé un prolongement… qui viendra peut-être ? ;)
Bon dimanche ! :)

Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
La suite n'est pas au menu de la semaine, j'ai d'autres idées, bien plus légères et moins stressantes (vis-à-vis de la réception) ;).
Image de Sgr Td
Sgr Td · il y a
Bravo, je vous donne mes voix et vous souhaite bonne chance.
Je vous invite à lire le mien et soutenir si vous aimez.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-crime-d-avoir-touche-mon-mari?all-comments=1&update_notif=1590710805#fos_comment_4295971

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une histoire glaçante, bien construite, sur une terrible réalité.
Une chute qui appelle peut-être une suite ?
Bravo et mes voix.

Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci Fred ! Bien que je ne sois pas tout à fait satisfaite de ma production, je m'empare jalousement du compliment) !
Une chute qui promet une suite pour cette femme, mais me concernant, je n'envisage pas de prolonger ce récit (qui mériterait d'abord d'être étoffé).
Je suis étonnée de ne pas te voir concourir, je pensais que tu complétais les conditions de candidature ;p

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
La suite aurait été une revanche certainement.
C’est gentil de me dire que tu souhaitais me voir concourir, mais la condition principale, le jeune âge, n’est pas remplie : je ne possède plus que la jeunesse du coeur 😉🤔

Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Ah, la jeunesse du cœur ! C'est donc de là que vient ma confusion ;).
Image de Fred Panassac
Image de Rood-Djanna Honorat
Rood-Djanna Honorat · il y a
wawww très beau texte ! Vous avez mes 3 voix,Si vou avez 5 mn je vous invite
à découvrir mon texte et j'espère avoir votre soutien également https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/j-aimerais-tant-1
Merci d'avance et bonne continuation

Image de Sophie Océan
Sophie Océan · il y a
Que dire d'un tel texte sinon qu'il est criant de désespoir et malheureusement aussi de vérité. C'est superbement écrit. Merci d'être passée chez moi pour m'avoir fait partager cet univers sordide de la violence conjugale.
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci pour ce retour très positif ! Et passer par chez vous fut un agréable moment !
Image de Tarek Bou Omar
Tarek Bou Omar · il y a
Bonsoir Rachel, mes 5 voix :).
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le Prix des jeunes écritures : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-soleil-s-eteint-sur-mon-destin-1?all-comments=1#fos_comment_comment_body_4242995. Bonne continuation :).

Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Une souffrance bien dosée, un doute subsistant entre réaité et rêve et une chute habile. Beau travail !
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci pour ce retour largement positif ! Mais vraiment rien de négatif à sougliner ? :P
Image de Dabondine DJONGOU
Dabondine DJONGOU · il y a
super texte tu as mes voix, visite mon texte si tu as bien sur le temps tu vas pas regretter https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/l-ennemi-danoroc
Image de Dereck ANVO
Image de Rachel Weintraub
Image de Boubacar Diallo
Boubacar Diallo · il y a
Un beau texte. Bien écrit et captivant.
Mes voix....
Je vous invite à lire mon histoire https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/de-l-amour-au-trepas-une-mere-morte-1
Et à voter pour me soutenir!!

Image de Mamadou Salif Balde
Mamadou Salif Balde · il y a
Bonne chance vous avez mes voix et n'hésitez pas soutenir le mien sur le lien
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-voyage-de-l'ame

Image de Bleuet Rouge
Bleuet Rouge · il y a
Ce texte narratif est puissant, sans tomber dans l'exagération, ce qui le rend encore plus fort ! Bravo et merci pour ce bon moment de lecture :)
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci beaucoup pour ce retour Bleuet Rouge !
Image de Aïcha Myriam Hadiss
Image de Hamed cedric Koula
Image de Steven Adepo
Image de Eléa Noria
Eléa Noria · il y a
C'est prenant, et malheureusement surement une réalité des plus cruelles qui a dû se produire dans nombre de ménages, avec et sans confinement... j'ai beaucoup aimé la description de la Bête, et le tout est vraiment palpitant. Merci pour ce beau texte !
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci beaucoup Eléa ! Ça fait plaisir à lire :) De mon côté, il faut vraiment que je passe voir ton texte !
Image de Ikouk Ol
Ikouk Ol · il y a
Tres beau texte Rachel Mes voix et si vous le desirez je vous invite à lire Euskal en dit je vous invite à lire Euskal sur mon profil (https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/euskal)
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci Ikouk OL (Kikou Lol ?) pour votre lecture. N'ayez crainte pour votre poème : je lirai tous les textes en final de grand prix.
Image de Axel Kambo
Axel Kambo · il y a
Bravo, je sens que tu as une suite à ce texte, j'ai l'impression de lire un épilogue d'une longue histoire passionnante...
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lage-qui-sait?all-comments=1&update_notif=1590602265#fos_comment_4289796 lisez moi

Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Il faut choisir : épilogue ou prologue ? Les épilogues n'ont pas définition pas de suite !
Image de Axel Kambo
Axel Kambo · il y a
😂😂 méchant !! Je me suis trompé non
Image de Paul Paulin
Paul Paulin · il y a
Très beau texte !
Je vous donne mes voix .
Je vous invite à lire mon texte et aussi à me faire la réciprocité. https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-vie-dans-la-mort

Image de Paul Paulin
Paul Paulin · il y a
Très beau texte
Image de Rachel Weintraub
Image de Hamatoukour Hamidou
Hamatoukour Hamidou · il y a
Toukour est avec toi
Image de Meghnia bouatba
Meghnia bouatba · il y a
bravo , bien rédigé , je t'invite a lire la vache des orphelins https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-vache-des-orphelins
Image de B Marcheur
B Marcheur · il y a
Bravo pour ce texte très fort. On ne dénoncera jamais assez ces comportements ignobles.
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Tout à fait d'accord ! Un grand merci pour votre lecture :)
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Une oeuvre étrange et originale qui mêle conte et réel sans que l'on en voit trop les coutures. Bravo
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci Stéphane ! En effet, l'enjeu réside bien dans cette dualité ! Faire cohabiter la réalité dure et le récit fictif sans tourner en dérision la réalité !
Image de Tony Hemrix
Tony Hemrix · il y a
Très cool mon frère. Mes 5 voix pour toi. Stp voici lien voté pour moi aussi https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/mon-putain-dalarme-2
Image de Ralf Dieudonné Jn Mary
Ralf Dieudonné Jn Mary · il y a
Toutes mes étoiles Rachel!! Vous avez une belle plume! Je vous invite aussi à aimer mon oeuvre et voter pour moi si vraiment vous l'aimez:https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/j-ai-sauve-l-humanite
Image de Dugard Nzogo
Dugard Nzogo · il y a
Belle plume, j'ai aimé, je vous invite à jeter un coup d'oeil à mon texte :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ma-destinee-3

Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Très belle plume Rachel. Vous avez mes voix. Votez aussi pour mon texte https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred
Image de Une Fripouille
Une Fripouille · il y a
Superbe texte, très poignant et vibrant de vérité malheureusement. Et la fin est splendide, vous avez rendu un bel hommage à ces femmes battues avec votre plume. Bravo, vous avez mes voix. Si vous souhaitez me lire : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-dernier-voyage-8 Bonne chance à vous.
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci bien Fripouille ! C'et toujours compliqué de parler de ce qu'on n'a pas vécu, il n'a pas été simple de choisir des mots trop inadéquats.
Image de Serigne mor Sarr
Serigne mor Sarr · il y a
magnifique histoire
l'inspiration y est
tout simplement sublime
tu as toutes mes voix
je t'invite à jeter un œil sur mon travail after tu m'en dira des nouvelles ton aide me sera d'une grande aide https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-yeux-fermes-pour-toujours

Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Merci à toi pour cette appréciation toute en vers !
Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
C'est juste magnifique. Les idées sont bonnes et structuré tu a les voix. Pour me soutenir voici le lienhttps://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/au-commencement-etait-lamour-2
Image de Ziane HASSANI
Ziane HASSANI · il y a
Texte original
Félicitations et bonne chance pour la suite
Vous avez mes voix
J'espère que vous aimerai mon oeuvre et que j'aurai vos voix également
Merci
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/adje

Image de Naby Laye Camara
Naby Laye Camara · il y a
Bonjour
J'adore votre texte et je vous donne mes 3 voix. Je vous invite à voter pour le mien sur le lien suivant https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-ame-damnee

Image de Lambert Sagno
Lambert Sagno · il y a
Sans jouer au flatteur le texte est très imaginatif, Don’t lose hope et continue à aiguiser ta plume.
Ceci dit je t’invite à aller lire le mien
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-labyrinthe-dimensionnel

Image de Oriole Lekeugo
Oriole Lekeugo · il y a
Belle plume Rachel, j'ai aimé. Vous avez mon vote. Je vous invite à jeter un coup d'oeil à mon texte en cliquant sur mon nom. Bonne continuation

Vous aimerez aussi !