La balle au prisonnier, ou la mise au vert

il y a
2 min
45
lectures
7

Des plumes pour chatouiller, des plumes à tremper dans un ruisseau, des plumes pour danser au bal, des plumes pour s'envoler dans le ciel bleu... Lecteur, le vent se lève, suivras-tu notre chemin de  [+]

Dans le rôle de Julio : Liam Azerio
Dans le rôle de Stanislas : Daënor Sauvage
Dans le rôle de Clara : Rachel Weintraub

Julio : À table !

Stanislas : Mais putain ! J'suis vraiment qu'avec des manchots ce soir !! (Sa voix tout juste muée résonne à travers la maison.)

Clara : Comment ça "à table" ? On a plus rien à manger depuis trois jours. Plus une conserve. Même le mec qui se vide de son sang depuis hier soir dans la pièce d'à côté mourra de faim avant de crever d'une septicémie.

Julio : J'sais bien qu'y a plus rien à bouffer ! À table, c'est pour faire un bras de fer : le gagnant mange le perdant... (Sa langue pourlèche ses lèvres)

Clara : Oui bah sans moi. Je vais pas virer cannibale alors qu'on mourra sans doute dans deux jours. Et puis tu t'es pas lavé depuis... je veux pas savoir en fait. (Se dirige vers la porte, pose une main sur la poignée, se résigne.) Stanislas, t'as fait quoi du dentier du prisonnier ?

Stanislas : Je l'ai déposé sur le rebord de la fenêtre, côté Nord. Aux dernières nouvelles, les talibans n'ont pas pris la peine de s'approcher pour le récupérer. (S'assoit à table devant la marmite vide, posée sur le réchaud.) Pt'être qu'ils s'en foutent après tout, de récupérer les dents en or de leur connard d'informateur.

Clara : Mais t'es certain d'avoir compris ce qu'il t'a dit ? C'est quand même bizarre de cacher des codes nucléaires dans des dents en or. Tu les as pris où tes cours d'arabe ? T'as validé l'exam ?

Stanislas : T'as qu'à aller l'interroger, Clara madame-je-sais-tout. J'me souviens pas qu't'étais plus assidu que moi au cours d'arabe quand t'allais aux chiottes avec ta meuf. (Croise les bras et boude, littéralement.)

Julio : Euh les gens, votre débat est bien intéressant... Mais le prisonnier n'est plus dans la cave !

Clara : Mais putain... (Écrase le plat de sa main sur son front dans un claquement sec qui résonne contre les murs délabrés de la masure) C'EST PARCE QU'IL EST PAS A LA CAVE, DU CON, IL EST DANS LA PUTAIN DE PIÈCE D’À CÔTE !!! Stanislas, j'te jure, c'est la dernière fois que tu te charges du recrutement. Et puis vas te faire avec tes insinuations de merde à propos de ma meuf. T'avais qu'à pas buter la tienne.

Julio : Il faudrait que tu la fasses flamber ta meuf Stan d'ailleurs, elle commence à sérieusement cocoter en bas... Je m'y perds avec tous ces cadavres, désolé Clara.

Clara : (jette un regard inquiet en direction de Julio) ты уверен, что это надежно ?

Julio : cука блядь ! Je parle pas russe moi. Toi non plus d'ailleurs, ton étoile rouge sur la veste, c'est juste pour la frime... Madre mia, vamos a Barcelona...

Stanislas : Молчи ! (Un appel arabe, long et plaintif, ricoche entre les masure du village.) Julio, à la porte ! La sécurité retirée - cette fois... Clara, va mettre une balle au prisonnier, qu'on en finisse. Et tiens toi prête...

Clara : (Nouveau regard discret à Julio. Clara, à son intention, parle du bout des lèvres) Pourquoi est-ce qu'il parle de balle au prisonnier ? En plus on a même pas fait les équipes.

Julio : (Lui aussi du bout des lèvres.) On est trois, c'est un nombre impair... Faudrait libérer le prisonnier, on serait quatre, ça ferait une belle partie... On se met ensemble, on forme une bonne équipe tous les deux, non ?

Clara : Nan, laisse tomber, je préfère faire cavalier seul... Et puis... Et puis... Pourquoi tu me regardes comme ça Stan ?

Julio : Stan tu choisis quoi comme couleur d'équipe ? Moi j'aime bien le vert, ça fait couleur jungle... Pourquoi tu nous regardes comme ça Stan ?

Stanislas : (Stan s'approche de la porte côté jardin, pose la main sur la poignée et ouvre la porte. Lentement, il pose son regard sur Clara, puis Julio.) T'as raison Julio, le vert c'est une belle couleur. (Le russe dégoupille sa dernière grenade.) Voici la balle ! Прощальный привет ! (Stan sort et referme la porte.)
7

Un petit mot pour l'auteur ? 9 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Plumes Souveraines
Plumes Souveraines  Commentaire de l'auteur · il y a
Pour ce nouveau défi, un dialogue à 3 plumes actrices, où les didascalies et les répliques vertes fusent :)
Image de Sophie Dolleans
Sophie Dolleans · il y a
LOOL . Prometteur, très prometteur. On sent que vous vous amusez et on lit tout ça avec le sourire aux lèvres. Fantec a raison : continuez et mettez tout ça en scène. Du potentiel !!
Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
Merci Sophie :)
Image de Daënor Sauvage
Daënor Sauvage · il y a
Bonjour Sophie,
Merci pour ton retour ! Il est plaisant de constater que notre amusement se ressentent à travers nos mots. Promis on va continuer de travailler, d'écrire, de rire et de partager !
Mes salutations,

Image de Fantec XYZ
Fantec XYZ · il y a
Vous jouez dans quel théâtre ? 😉
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Ah si seulement ! Pour l'heure, on se contente de nos petites voix en visioconférences :(.
Image de Fantec XYZ
Fantec XYZ · il y a
C’est déjà un super projet. Vous êtes jeunes. Ne renoncez pas à vos rêves.
Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
Merci Fantec :)
Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
Merci Fantec :)

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Rendez-vous

Jean Dherbey

Il fallait que nous nous retrouvions seule à seul, la montagne et moi, loin des sentiers battus, pour tenter de combler le trou béant qu’elle m’avait fait à l’âme.
Je décidais de lui... [+]