L’univers d’Oïhanna

il y a
1 min
12
lectures
1
Il était une fois, une jeune femme qui avait un nom, un nom bizarre, étrange. Elle s’appelait Oïhanna. Vous voyez bien, c’est un nom très bizarre. On aurait dit une sorte de comète, venue d’une autre galaxie. C’est d’ailleurs un peu comme cela que je la voyais. Oui, à présent j’en suis certaine, elle venait de loin, vraiment extrêmement loin. Et elle avait fait ce chemin jusqu’à notre petite planète bleue. Quelles étaient ses motivations ? Ou celles de ceux qui l’avaient envoyées jusque là ? Elle avait un don, celui d’emporter les gens qui l’entouraient dans son sillage. Elle n’était pas une sorte de leader charismatique, mais plutôt une sorte de tourbillon éclairant dans la vie. C’était cela qui se dégageait de sa petite personne. Elle n’était pas un ceux qui enflamment, mais une espèce de petite lumière, une luciole. C’est tout. C’est aussi tout ce qu’elle savait à peu prêt faire dans la vie. Elle avait des rêves, dont celui de voler dans les airs et nager dans l’infini du ciel qu’elle observait avec avidité chaque jour qui passait. Pour qui, pourquoi, personne ne savait. Mais c’était intense et de plus en plus fort. L’ennui c’est qu’elle avait peur des hauteurs, peur de s’envoler tellement loin, qu’elle en perdrait de vue tout ce qu’elle avait connue sur cette petite planète bleue. C’est alors que certaines personnes, sages, de son entourage, qui avaient leurs inquiétudes, ont tentés de la prévenir qu’elle risquait un énorme danger. Dans la vie, il faut faire avec ses moyens et ne pas s’éloigner de ses origines. Ces conseils étaient sages et avisés. Elle se mît à y réfléchir, analyser, poser ses idées. Mais happée par son désir, elle décida de s’écouter elle et que rien n’entraverait son chemin. Non, qu’elle n’écoutait pas les conseils, ils étaient, de son point de vue, sages, et avisés. Mais elle avait décidé d’aller au bout de son chemin et ainsi de découvrir ce qu’elle avait besoin de découvrir. Voilà que dès le lendemain de sa décision, Oïhanna n’était plus là. Je n’étais pas triste, non, mais intriguée, voire, (j’en aie honte) , légèrement envieuse. Lorsque je regarde, à présent, les étoiles, je me demande si c’est Oïhanna, qui est entrain de me narguer ?
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Quel est l’intérêt de semer les fautes d’orthographe ? Des petits cailloux qui aident à traverser la galaxie ?
Image de Panda Bleu
Panda Bleu · il y a
Merci de la remarque, c’est exactement cela.

Vous aimerez aussi !