3
min

L'ultime experience

Image de Hervé Mazoyer

Hervé Mazoyer

889 lectures

334

Qualifié

« Université de New-york, Vendredi 15 février 2019. Il est 10 heures du matin heure de la côte Est.

Je m’appelle David Epstein et je vais consigner dans cet enregistrement l’expérience la plus incroyable qui soit.
Pour commencer je vais définir le cadre de cet essai clinique. Je suis – je devrais dire j’étais – l’un des neurochirurgiens les plus brillants du pays.
J’ai opéré avec succès des cas que l’on disait désespérés. J’ai redonné le goût de la vie à des paralysés à qui l’on promettait un fauteuil pour toujours.

Il y a maintenant trois ans environ, le 24 janvier 2016, je fus victime d’un accident de la circulation.
Je suis tombé très lourdement sur le bras droit. Les plaies très importantes sur mon avant-bras et ma main et l’échec d’une antibiothérapie trop tardive m’ont conduit à l’amputation.
Autant dire que ma carrière de chirurgien prenait fin instantanément.
Je me suis orienté vers la recherche scientifique, plus précisément l’étude des reptiles.
Je devais faire des études sur l’ADN de serpents et de lézards. Essayer de comprendre scientifiquement les étonnantes propriétés de ces animaux.
Tout le monde sait que si l’on coupe la queue d’un lézard, celle-ci se régénère et finit par repousser.
Scientifiquement parlant, il s’agit de la propriété de leur ADN à se recomposer pour redonner vie à des cellules mortes.
Le challenge de la science était de pouvoir isoler le composant de l’ ADN qui permet une telle reconstruction.

Inlassablement, je faisais des expériences sur des animaux.
J’analysai des cellules mortes de peau au microscope. Je séquençais leur ADN et parvint à isoler leurs différents composants en les colorant de manière différente.
Il me fut alors possible de séparer cet ADN pour obtenir les quatre composants primaires.
Je les insérais dans une solution alcaline et mettait des cellules mortes dans quatre bains différents.

En arrivant au bureau il y a six mois, l’étude microscopique révéla un phénomène extraordinaire...
Dans trois des solutions rien n’avait changé. Mais dans la quatrième, la mitose c’est-à-dire la division puis la multiplication des cellules avait repris !
J’étais dans un état d’excitation incroyable...
La première chose qui me vint à l’esprit c’était la perspective de prix et de récompense...

Mais je n’arrivais pas à oublier ma carrière de chirurgien et le prestige qu’elle avait apporté en sus.
Alors une idée complètement folle a germé dans mon esprit... Que se passerait -il si l’on injectait ce composant dans un ADN humain ?

Les retombées théoriques étaient colossales... Imaginez un peu... La multiplication de cellules saines contre des cellules cancéreuses. La possibilité pour des estropiés et des mutilés de recouvrer leurs membres...

Mais il restait deux obstacles de taille. Le premier comment injecter cette solution au sein d’un ADN humain.
Je n’avais aucune réponse jusqu’à novembre dernier. Quand on me proposa de faire partie de la campagne de vaccination contre la grippe.
En effet, un virus nous rend malade en pénétrant dans nos cellules où il duplique son ADN.
J’ai donc émis la théorie qu’en exposant un virus atténué ou peu dangereux avec le composant ADN reptile, je toucherai au but.

Le deuxième problème a été vite réglé. Injecter une telle solution à un être humain sans aucune vision des retombées possibles constituerait une violation absolue de la déontologie et me ferait passer pour le plus ignoble et le plus dérangé des scientifiques.

Aussi, la solution est simple c’est moi-même qui servirait de cobaye.
La semaine dernière sur une souche de virus du rhume, je parvins à mes fins.
La solution obtenue fut mise dans une seringue et je vais maintenant me l’injecter...

10h15

Je viens de procéder à la piqûre au niveau du moignon.
Ma tension artérielle crève le plafond mon cœur va sortir de ma poitrine.
Je suis stressé au plus haut point.


10h30

Toujours rien. Ai-je commis une erreur dans mes prévisions ? J’ai peut-être tout simplement été fou de vouloir manipuler la nature.


11h00

Je n’en étais pas sûr mais plus de doute. Je ressens des fourmillements au niveau de l’extrémité de mon avant-bras. Donc les terminaisons nerveuses recommencent à fonctionner. Un espoir immense s’empare de moi. Les minutes qui arrivent seront décisives.


11h30

Deux phénomènes notables se produisent. J’ai chaud de plus en plus en chaud. Et j’ai faim... Il se passe quelque chose c’est sûr...

12h15

Je transpire à grosses gouttes...j’ai de plus en plus faim et maintenant j’ai des démangeaisons insupportables qui se répandent sur toute ma peau.
Celle-ci perd son élasticité et devient de plus en plus dure. J’ai peur mon dieu comme j’ai peur.

12h40

Je réprime un frisson d’horreur... Rendu fou par la faim extrême qui me tenaille et dans une pulsion prédatrice, j’ai saisi une souris de laboratoire dans un bocal et je l’ai violemment mordue arrachant un bout de son corps et désirant l’avaler...
Reprenant mes esprits, je recrachais le morceau en vomissant...
Je tremble, j’ai chaud de plus en plus chaud...
Les démangeaisons deviennent insupportables. Ma peau gonfle... Je suis dans un état de panique indescriptible.


13h00

Aussi incroyable que cela puisse paraître je me rapproche du sol... Je suis en train de rapetisser.
Mes jambes se dérobent peu à peu. À ma femme et mes enfants, quoiqu’il arrive je vous aime. Je voulais tellement retrouver ma vie d’avant...
Le rêve d’un fou qui............................................................................................................ 

19h00

L’homme de ménage pénètre dans le laboratoire du Professeur Epstein. Il fait noir il ne voit rien et cherche l’interrupteur.
Tout d’un coup, il sursaute... Une ombre vient de se faufiler entre ses jambes profitant de la porte ouverte.

Il lève les épaules et continue son travail.
Il a la surprise de trouver la prothèse de bras du professeur gisant à terre.
D'une certaine manière son vœu a été exaucé, il n'en aura plus jamais besoin...

PRIX

Image de Printemps 2019
334

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Zia Odet
Zia Odet · il y a
Merci pour cette lecture, au rythme fou et à la chute brutale. Cobaye humain... pour le meilleur et pour le pire.
·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Une ultime expérience qui fait froid dans le dos tellement elle sonne vrai. Votre imaginaire et votre sens du détail font mouche Hervé.
·
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Et il est devenu un lézard... +5
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Vous faites partie de ceux qu'on reconnait à la lecture sans avoir besoin de la signature . T.B Hervé.
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Merci cher ami. Prenez soin de vouS surtout.
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Quel talent ! On ne lâche pas le texte un seul instant ! Bravo, Hervé ! +5
·
Image de Jenny Guillaume
Jenny Guillaume · il y a
Le docteur Connors de Spiderman, non :) ? Une très chouette lecture en tout cas, bravo !
·
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
La métamorphose de Kafka revue et corrigée dans le cadre d'un laboratoire... Surprenant mais bien mené.
·
Image de Christopher GIL
Christopher GIL · il y a
Toutes mes voix pour vous, j'ai adoré votre histoire rondement bien menée avec un suspense bien distillé.. jusqu'a la chute inattendue!
Si vs avez le tps et l'envie venez me lire 😊

·
Image de Corinei
Corinei · il y a
plausible le savant plein d'orgueil qui ne réfléchit plus excellent mon max de voix...
·
Image de Romane González
Romane González · il y a
Une sympathique métamorphose! Mon soutien!
·