L'importances des mots dans un petit cerveau ou les dérives de l'alimantation bio

il y a
1 min
285
lectures
14
Finaliste
Jury

J'aime venir ici lire et écrire des TTC, ces petits récits qui nous touchent et nous projettent dans un ailleurs en un instant... pour me divertir. J'écris sinon surtout sur le handicap, un blog  [+]

- J’en avais marre des bananes et des pommes. Je voulais des chocos
Prince bi-goût, des BN qui rigolent, ou même des compotes en berlingots si
il faut manger des fruits bio. Léo a toujours de supers goûters dans des
paquets rigolos, des pulls spider-man quand je me trimballe de vieux pulls
en tricot...Souvent même, il a sa pièce de un euro pour acheter des mento
dans le distributeur de la piscine. Je sais bien qu’on dit mentos, avec le S,
mais ça va pas avec euro. J’aime bien les rimes. Maman dit que je suis un
peu original, particulier, peut être surdoué.

Hochement de tête.

- Moi aussi, j’avais envie d’être normal, ou comme les autres...
La piscine, j’aime bien, parce qu’en maillot, je suis moins différent des
autres. Pour ressembler encore plus à Léo, en allant aux toilettes, je suis
passé par les vestiaires, et j’ai échangé nos goûters : une banane pour
Léo, et à moi les gâteaux en formes de dinosau...

-...

- d’accord, d’accord... dinosauRES.

2ème hochement de tête.

- Maman a pleuré quand elle a été convoquée : « Toi, mon bébé ?
Voler ??? »
Je suis le dernier, sa petite pêche sucrée, parce que j’ai encore du duvet
sur mes joues roses qu’elle a envie de croquer...

3ème hochement de tête.
Silence un peu long, le petit garçon s’assombrit.

- Mais elle veut plus les croquer maintenant... parce que la pêche est
pourrie !

Air interrogateur.

- C’est la maîtresse qui l’a dit : « Qui vole un oeuf vole un boeuf, madame,
faites attention, le ver est dans le fruit. ».
Maman a encore pleuré.
A la maison, papa s’est énervé : « Arrête un peu, ce ne sont que des
conneries de gamin. »
Il aurait pu dire larcin, mais il aime moins les mots que moi, papa, et c’était
pas le moment de faire le malin.

Lunettes retirées :
- Pourrie donc...

- C’est papa qui l’a dit l’autre jour ; « Chez papy les fruits sont pourries
parce qu’il ne les traite pas... plein de vers... qu’il a dit ! Faites chier avec
le bio... ».
J’ai le ver dans le fruit, madame, je suis pourri, c’est eux qui l’ont dit.

Sourire attendri.

Fin de la consultation.

Dans la salle d’attente, la mère se ronge les ongles et le père soupire :
- Ça commence par un vol et ça finit chez le psy ! De mon temps, ça
finissait en colle, c’était plus simple et moins cher...
Faut arrêter les conneries... ce soir on bouffe chez Mac Do.

14

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Flo Lacanau
Flo Lacanau · il y a
Frais, simple et acidulé. J'aime
Image de Annelise Durant
Annelise Durant · il y a
Merci, vraiment beaucoup, pour ces commentaires...

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Saint Sylvestre

Nine Martin

Elle a fait couler un bain, très chaud, pour que la buée recouvre les miroirs et que l’atmosphère devienne moite. Elle a allumé des bougies pour adoucir la... [+]