L'impact d'une goutte dans le temps

il y a
2 min
59
lectures
48
Qualifié

Plus que toute autre création humaine le livre est le fléau des dictateurs. A .Manguel  [+]

Image de 2017
L'impact des gouttes sur le métal de la voiture avait d'abord résonné comme si un train leur passait dessus. Maintenant la pluie se calmait, et les nuages se dispersaient au fur et à mesure que la voiture se rapprochait de la mer.
Ils garèrent la voiture dans un parking désert avant de descendre sur la plage et de marcher un bon kilomètre dans le vent et dans le sable mouillé par la mer qui s'était retirée. Ils marchèrent jusqu'à un îlot accessible uniquement à marée basse. L'homme habillé tout en noir, qui ne semblait pas souffrir du froid, posa son sac dans le sable et en sortit du bois sec pour faire un feu. Il tendit ensuite un paquet à l'autre qui, frigorifié, s'en empara avant de partir se cacher derrière les buissons.
L'homme en noir, alluma une cigarette et plongea son regard dans les flammes vacillantes. Il revit dans le feu cette nuit, cette nuit qu'il ne pourrait pas oublier car c'est aujourd'hui qu'il bouclait la boucle pour en commencer une nouvelle. Il avait mis plus d'un mois à préparer cette nuit. Quand tout fut au point, il fit irruption dans la maison et arrêta complètement de réfléchir pour laisser s'exprimer sa rage.
La mère brandissait une cuillère en bois il l'attrapa alors par les cheveux et la projeta violemment en arrière. L'arrière de sa tête heurta le coin d'une table avant de s'écraser au sol.
Il fit ensuite face au père qui avait dans une main sa ceinture et dans l'autre une bouteille de vodka à bas prix pratiquement vide. Le père jeta alors la bouteille de toutes ses forces sur l'intrus avant de lui sauter dessus et de l'asséner de coups de ceinture. L'homme encapuchonné esquiva tous les coups de cet homme complètement ivre jusqu'à trouver le bon moment pour lui attraper sa ceinture et lui passer autour du cou. La femme se réveilla au moment où son mari tombait au sol. Un cri de surprise s'échappa de sa bouche. L'homme en noir, d'un geste vif, s'empara de la cuillère en bois et lui enfonça dans la gorge. En quelques instants ses yeux se révulsèrent et sa tête frappa une ultime fois le carrelage.
L’inconnu, d'un pas lent, se dirigea vers le lavabo où une petite fille, d'environ six ans, se blottissait dans un coin en se protégeant la tête. Sa chemise de nuit était toute déchirée et son bras - ainsi que toutes les parties visibles de son corps - étaient couverts d’hématomes.
L'homme ôta un de ses gants noirs pour aller chercher un objet dans sa poche intérieure. Au moment où il approcha sa main de la fille, celle-ci bondit en arrières. Si elle avait put disparaître à l’intérieur du placard elle l'aurait sûrement fait. La main s'ouvrit alors sur un bonbon. La fillette hésita quelques instants, finalement elle s'en saisit et le dévora en un rien de temps. Il sorti ensuite les clés de sa voiture et lui tendit.
Tu te souviens de ce que l'on a dit ? Tu montes dans la voiture et tu m'attends.
La petite hocha la tête, prit les clés et fila droit sur la voiture qui s'allumait. Elle venait de trouver le paquet de bonbons quand les flammes commencèrent à grignoter les rideaux.
Est-ce que tu es un super héros ?
La voix fluette le ramena au présent. Il la vit jeter sa chemise de nuit dans les flammes et lui répondit.
Non, je suis juste un enfant qui à été dans la même situation que toi.
Il lui sourit et se leva avant que le soleil n'apparaisse et tous deux marchèrent le long de la plage en laissant la mer emporter la robe de chambre ainsi que tous les mauvais souvenirs qu’elle renfermait.
48

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,