2
min

L'homme à la gourde

Image de Renard37

Renard37

15 lectures

0

Juillet 2014 , sur le chemin de Compostelle entre Saugues et le domaine du Sauvage en Haute-Loire , il bruine, il fait froid à presque mille mètres d'altitude , Solène et Jean sont pressés d'en finir avec cette étape ,ils sont accompagnés de leur chienne Tosca. Tosca est un corniaud de pure race au poil hirsute et quand des marcheurs leur demandent sa race , ils répondent que c'est un griffon de l'Aubrac,un des derniers !
En fin de matinée , au détour du chemin, Tosca se met à grogner et surgit alors un homme rougeaud très essoufflé .Il explique à Solène et Jean qu'il s'est perdu en suivant le balisage et qu'il a dû traverser un marécage et gravir une pente raide pour retrouver le chemin .Il affirme être pourtant un grand marcheur , à ces mots Solène et Jean ont le même réflexe, ils regardent ses pieds...chaussés de chaussures bateau! L'idéal pour faire de la randonnée en montagne ! Solène veut rester un peu avec lui le croyant au bord d'un malaise mais Jean la rassure en lui disant qu'il y a d'autres randonneurs derrière eux.
Ils repartent donc laissant l'homme reprendre son souffle. Quelques kilomètres plus loin ils font halte dans une fromagerie où la fermière accueille les marcheurs dans une grange aménagée, du luxe quand il pleut, elle vend aussi du vin et du café. Ils décident de déjeuner dans la grange où ils retrouvent deux marcheuses originaires de Saint-Etienne, Marie et Nadine, rencontrées le soir précédent . Ils décident de partager le repas à la même table et dégustent le fromage local arrosé d'un vin de pays...mais quel pays? Un peu plus tard l'homme aux chaussures bateau arrive lui aussi et s'installe à une table voisine .Après avoir bu deux verres de vin , il se met à raconter sa vie .ils apprennent ainsi que c'est un ancien légionnaire ,qu'il randonne beaucoup un peu partout en France. Marie qui a remarqué son alliance demande si sa femme l'accompagne parfois ,la question semble le gêner un peu et il répond qu'elle a horreur de la marche puis il change de sujet et demande à la fermière si elle pourra lui remplir sa gourde de vin...Les quatre marcheurs repartent bientôt en se donnant rendez-vous au gîte du Sauvage pour le repas du soir , entendant cela l'homme leur dit qu'il y sera aussi .
Fin d'étape fatigante ,en montée à travers une forêt humide et froide mais l'apothéose quand ils atteignent le plateau brumeux et désertique qui annonce les splendeurs de l'Aubrac. L'Aubrac où il fait si bon écouter le silence...en bonne compagnie!
Arrivée enfin au gîte du Sauvage ,une grande ferme aménagée en gîte d'étape pour randonneurs ,Repas copieux et de qualité et surtout ambiance chaleureuse !Mais point d'homme à la gourde...de vin...Le lendemain matin les quatre marcheurs se retrouvent pour le petit déjeuner mais au moment de se quitter ,Marie et Nadine partent plus tôt que Solène et Jean d'habitude ,Nadine dit:"Et si on partait tous les quatre...l'homme à la gourde , il est plus que bizarre ,s'il nous attend derrière un arbre , Tosca nous préviendra!"
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème