L'histoire de Dobby

il y a
5 min
256
lectures
22
Qualifié

Qu'est-ce que c'est vraiment "coucou"? Ce mot, comme rossignol, a de multiples définitions. Pendule, voiture, train, avion, mais aussi fromage, oiseau et fleurs... Choisissez la définition que vous  [+]

Image de Harry Potter 2017
Image de Fanfiction Harry Potter
-Mamy, raconte moi une histoire!
Winky sourit à son petit-fils qui l’observait, les yeux brillants, un air suppliant sur le visage. Elle s’exclama, faussement grondeuse:
-Je croyais qu’on avait dit un verre d’eau et puis au lit, bonelfe?
-S’il te plaît! L’histoire de Dobby!
-Encore?!
-Allez mamy!
-Bon, bon. Mais après, dodo!
-Promis!
Winky regarda tendrement l’elfin, émue par son sourire éclatant. Puis elle commença son récit:
-Lorsque j’ai rencontré Dobby, j’étais perdue. Chassée par mon maître, je...
-C’est quoi «ton maître», mamy?
-Je te l’ai déjà expliqué, mon chéri: avant, nous, les elfes, étions asservis aux humains. Nous travaillions pour eux, leurs appartenions même. Nous étions souvent maltraités par nos maîtres. Avant d’être libérés, nous n’avions pas le droit de réfléchir ou de parler en «je», pire, nous ne pouvions pas former de familles. C’était la période sombre, tu as dû la voir en cours d’histoire.
-Ah oui. C’était écrit dans mon journal de classe.
Sa grand-mère le contempla, amusée par son air distrait.
-Si je comprends bien, tu n’écoutes pas en cours, chenapan?
-L’histoire, c’est mieux quand tu la racontes!
Winky rit. Redevenue sérieuse, elle dit:
-Mon maître était un mange-mort.
Le mépris dans la voix de sa grand-mère fit sursauter le petit. Elle s’en aperçut, et lui sourit, se voulant rassurante.
-Ne t’inquiète pas, tu ne verras ça qu’en troisième année.
-Ah... Et la suite? Continue mamy!
-Donc, lorsque je rencontrai Dobby, je me considérais moi-même comme sans avenir, car, pour nous, elfes de l’époque, être chassé par son maître était le plus grand déshonneur possible, hélas.
-Quoi?! Mais... Tu étais débarrassée du vilain magemort! Pourquoi t’étais pas contente?
Winky observa avec fierté son petit-fils qui s’était relevé, révolté. Cette génération-là n’accepterait pas la vie à laquelle elle et les siens avaient été contraints, au point de ne pas imaginer autre chose...
-C’était comme ça, voilà. On n’y réfléchissait pas trop, tu sais, avant notre libération. Mais donc, Dobby m’a aidée. Il semblait heureux de rencontrer un elfe renvoyé comme lui. Je le trouvais très étrange car il semblait même heureux d’être libre. Il m’a emmenée à Poudlar où le directeur nous a engagés tous les deux. Je dis engagé, car nous étions payés, et avions même des congés. Pour moi, c’était l’horreur, alors que lui en était heureux. Il s’achetait ses propres vêtements avec sa paie. Moi, je découvrais l’alcool et m’y noyais rapidement. Désormais, nous avons interdit l’alcool. Il est encore plus nocif pour nous que pour les humains. Mais à l’époque, j’appréciais l’oubli dans lequel il me faisait plonger. C’était Dobby qui s’occupait de moi lorsque j’étais soûle. Il effectuait même ma part de travail. Dobby me parlait beaucoup de lui. Il évoquait souvent un certain Harry Potter. Petit à petit, j’appris son histoire. Dobby avait travaillé chez les Malefoy comme sa mère avant lui. Ses maîtres étaient cruels avec lui, ils le poussaient continuellement à se punir, donc à s’infliger des dommages corporels, juste pour le plaisir. Dobby avait continué pourtant à les servir loyalement. Il n’avait jamais fait autre chose. Mais un jour il cessa d’obéir sagement. Ses maîtres étaient également des mange-morts et...
Winky repugnait à se souvenir de cette époque cruelle, mais devant le regard curieux de son petit-fils, elle s’inclina. Rechignant encore un peu, elle dit avec force soupirs:
-Les mange-morts étaient des sorciers qui s’étaient alliés au grand sorcier noir Voldemort qui décimait l’Angleterre et menaçait le monde à cette période. Ce sorcier disparut ensuite, affaibli par un bébé...
- Harry Potter!
- Allons, ne m’interromps pas dans ma lancée! Comment veux tu qu’une vieille elfe comme moi n’oublie pas où elle en était?
- Fastoche, tu était à la disparition de Voldemort, lorsque Harry Potter était petit, et qu’il a survécu à un sort de mort pour la première fois!
- Si tu connais déjà tout par coeur, ne me demande pas de raconter.
- C’est de la triche! Tu veux juste que je dorme parce qu’il est tard!
Immédiatement, l’elfin mit sa main sur la bouche, mais trop tard. Attirés comme des aimants, les yeux de sa grand-mère se posèrent sur l’horloge et s’agrandirent de surprise.
- 10h déjà!
S’exclama-t-elle. Déçu, son petit-fils baissa tristement la tête, certain que l’histoire s’arrêterait. Mais Winky chuchota malicieusement:
- On va devoir se dépêcher alors!
Le sourire éblouissant de l’enfant la conforta dans son choix. Elle ne pouvait décidément pas résister à ces grands yeux opale. Elle reprit donc:
- Oui, Harry Potter fit disparaître Voldemort lorsqu’il était bébé et le vainquit une nouvelle fois et pour de bon à 18 ans. Je t’ai déjà raconté son histoire, non?
- Ben oui. Mais tu sais, quand je l’ai racontée à mes amis, ils m’ont dit que c’était pas possible, que j’avais tout inventé! Ils m’ont pas cru!
- Comme si quiconque avait assez d’imagination pour inventer pareil récit! Non, non, tout est authentique. Ce sorcier vit d’ailleurs encore de nos jours, il est très célèbre. Ce n’est pas dans notre culture de créer des histoires, nous narrons au contraire des histoire réelles. Nous perpétuons la mémoire de notre peuple en transmettant nos récits.
- Mamy...
- D’accord, d’accord. Ses maîtres, donc, avaient ourdi un plan pour libérer un basilic dans Poudlard et semer la terreur. Dobby avait voulu empêcher Harry Potter d’y aller afin de le soustraire au danger. Son projet échoua mais il continua tout au long de l’année à extraire le survivant au danger. Celui-ci vainquit quand même le basilic, et, pour remercier Dobby de son aide, s’arrangea pour que Malefoy père relâche Dobby!
- Il a fait comment?
- Il a rendu à monsieur Malefoy le livre maléfique, que celui-ci avait utilisé pour lâcher le basilic sur les élèves, enveloppé dans une chaussette couverte de sang! Bien évidemment, monsieur a jeté la chaussette. Dobby s’en est emparé: il était libre! Son ancien maître voulut se venger sur Harry mais Dobby l’en empêcha! L’amitié entre l’elfe et le garçon était conclue.
-Waaah!
- Hi hi! Par la suite, ils se revirent souvent. Par hasard, lors d’une visite aux cuisines, la nuit dans les dortoirs, mais aussi lorsque Dobby apporta au survivant la solution pour la deuxième manche du tournoi de sorcellerie inter-scolaire alors qu’il devait nager en apnée, plus tard pour trouver un local pour l’Armée de Dumbeldore, ou encore pour des missions d’espionnage du jeune Drago Malefoy... Dobby a aussi offert un cadeau de Noël à Harry.
- C’était quoi?
- Des chaussettes cousues main aux motifs de balais et d’autres accessoires de Quidditch -dépareillées, c’est plus joli- et il a reçu d’autres chaussettes en retour. Il les portait tous les jours. Il ne manquait pas une occasion d’aider celui qu’il considérait comme son idole.
- Trop cool!
- Lors de la Deuxième Grande Guerre Anti-mangemorts, Harry et ses amis furent capturés par les Malefoy. Dobby, averti, partit immédiatement les sauver. Lui, qui manquait de se punir à chaque fois qu’il espionnait Drago Malefoy, tint tête fièrement à ses anciens maîtres, téléportant tous leurs prisonniers à l’abri et détruisant la fierté de la famille, le lustre en or du salon pour sauver ses amis humains. C’est par son sacrifice qu’ils purent tous s’échapper. Harry creusa lui-même, et sans user de magie, sa tombe, en bord de mer.
- C’est triste mamy.
- Je sais. J’ai beaucoup pleuré quand je l’ai appris. J’ai arrêté de boire à partir de ce jour. En hommage à Dobby, qui s’était occupé de moi et l’avait toujours voulu.
- Ça s’arrête là?
- Pas exactement, bonelfe. Dobby était un grand elfe qui nous a tous inspirés. Après sa mort les choses ont commencé à changer. Une des amies de Harry était une grande elfiste. Durant sa scolarité à Poudlard, elle distribuait des tracts pro-libération elfique et avait fondé un club. Malheureusement, personne d’autre ne s’en préoccupait et ses amis étaient les seuls membres du club, plus par amitié que par intérêt d’ailleurs. Même nous, les elfes, étions effrayés par ses idées. Elle avait tricoté des bonnets et des écharpes quelle dispersait dans toute la salle commune des Gryffondors, espérant libérer certains d’entre nous. Mais nous n’étions pas dupes, et bientôt Dobby fut le seul à nettoyer les quartiers des Gryffondors. Il était recouvert de tissus colorés de la tête aux pieds, et même jusqu’aux orteils! Ça me faisait rire, alors il était heureux. Hermione, l’humaine en question, n’en su jamais rien. Mais plus tard, devenue ministre, elle abolit l’esclavage des elfes. Tous, nous étions libres! Pour la plupart, ce fut un choc énorme. Mais désormais nous sommes heureux. Hermione a créé le département des affaires des petits et grands peuple, un groupe du ministère qui s’occupe des relations avec les autres formes d’intelligences, telles que nous, les loup-garous, les centaures, les géants... Elle a supprimé l’ancien département raciste qui s’occupait de nous et des créatures telles que nous avant. Ensuite, elle a laissé son poste à son mari pour prendre elle-même le contrôle de ce groupe. Depuis, nous avons nos propres territoires, dans les réserves naturelles humaines, dans d’anciens camps militaires, etc. Nous avons notre propre société!
Winky s’interrompit. Son petit-fils dormait! Elle rabattu la couette sur son petit corp, l’embrassa sur le front et murmura:
-Bonne nuit Dobby.
22

Un petit mot pour l'auteur ? 7 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Potter
Potter · il y a
C'était très bien fait ! Je vote !
Si tu veux voir ma nouvelle :
Neville mène la résistance à Poudlard

Image de Dexyel
Dexyel · il y a
L'idée est bonne et l'histoire agréable mais je trouve dommage que tu n'ai pas gardé le style d'expression si particulier des elfes !
Image de Coucou Céruléen
Coucou Céruléen · il y a
J'ai essayé, mais comme on parlait de Dobby, donc en il, ça mélangeait trop les points de vue pour moi. J'avoue que j'ai abandonné.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Bonne chance, Coucou !
Image de Coucou Céruléen
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un beau récit charmant en hommage à Dolby ! Bravo ! Mes votes ! Je vous invite à venir lire et soutenir, si vous les aimez, mes trois œuvres automnales, “Soleil automnal”, “Chrysanthèmes” et “Ombres”. Merci d’avance !
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Quelle jolie idée de rendre hommage à Dobby de cette manière ! Et les messages transmis sont précieux !
Je me suis aussi intéressé à un personnage secondaire, me donnerez-vous votre avis sur mon petit enquêteur ? http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/une-simple-petite-erreur