L’heure miroir d’Emma-Charlotte

il y a
1 min
80796
lectures
75
Qualifié
Image de Eté 2017
Il est arrivé par surprise et sans crier gare.
Bien enveloppé et enrubanné pour ne pas risquer d’être cassé ou fêlé.
Estampillé d’un énorme « FRAGILE » en lettres rouges.
Intriguée et piquée de curiosité, Emma-Charlotte s’empresse de l’ouvrir et le déballer avec précaution. Elle se découvre en même temps que lui et réalise que c’est un miroir.
Un magnifique miroir, de jolie forme oblongue, orné de fines dentelles. De facture baroque, indéniablement.
Elle remarque alors un pli, glissé sous l’une des fines dentelles, tout au bord.
Il s’agit d’une consigne anonyme lui indiquant l’emplacement requis de l’objet !
Le ton péremptoire et impersonnel de la missive agace quelque peu Emma-Charlotte, mais la curiosité l’emportant, elle se soumet, docile et conciliante, aux directives de ce parfait inconnu.
Elle s’en va donc placer le miroir contre le mur de sa chambre, juste à ses pieds de lit, tel un témoin voyeur et gênant.
Puis, elle se campe bien en face de lui et le regarde droit dans les yeux.
Constatant qu’il n’est en rien déformant et qu’il la réfléchit à la perfection, elle décide de se dévoiler un peu plus. En lui offrant sein et aréole. Le miroir le lui renvoie tel un Saint Auréolé !
Sublimation qui fait germer dans l’esprit d’Emma-Charlotte l’idée de jouer à l’heure miroir, une apparition angélique à tenter le diable.
Alors, elle s’assied en face de lui, les jambes jointes, telles les aiguilles d’une pendule indiquant Minuit. Le miroir sage et docile, projette l’heure exacte sans sourciller.
Emma écarte très légèrement les cuisses de manière à faire avancer le temps d’une heure moins 5 minutes. Le miroir reste de marbre, toujours fidèle au reflet.
Emma écarte un peu plus les cuisses, et ce jusqu’à 2 heures moins 10. Le miroir imperturbable, émet un retour sans faille.
Emma en vient à l’écart maximal qui mène ses cuisses à l’heure fatale. Il est 3 heures moins le quart.
L’image d’Emma se trouble, elle tend alors la main vers le miroir. A sa grande surprise, celle-ci s’y enfonce. Le miroir est devenu liquide ! Le contact de sa main accentue l’intensité des vagues qui à présent, troublent tout à fait son image. Elle devient floue et disparaît.
C’est alors que le miroir se fige et se brise en mille éclats dans un bruit cristallin et fracassant.
Emma, telle un kaléidoscope, dispersée en mille petits morceaux, se réfléchit à l’infini.

Et quand dans sa nuque derrière elle
Un souffle froid se fait sentir
Le miroir ne peut réfléchir
Trop tard pour fuir à tire d’ailes

Prise de vertige
Miroir vide et sans tain
Son sang se fige
Aspiration sans fin...

75
75

Un petit mot pour l'auteur ? 88 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jérémie MsT
Jérémie MsT · il y a
cool!
Image de regis santos
regis santos · il y a
Joli texte ! La fin est poétique et plein de mystère. Bravo !
Image de A M I C X J O
A M I C X J O · il y a
texte à aimer sans réfléchir...
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
J'ai aimé ce mystère, je vs invite sur mon site, voir par exemple "J'AI OSE"
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
Très mystérieux et tout en délicatesse.
J'aime beaucoup

Image de Jemal-Ophion de Puystivère
Jemal-Ophion de Puystivère · il y a
Les miroirs sont dangereux! :)
Image de LecturesErotiques
LecturesErotiques · il y a
L'argent tique
Image de eroto6
eroto6 · il y a
Pourquoi ne pas vouloir remplacer, ce miroir.
Image de Filabulle
Filabulle · il y a
Une explosion de Plaisir 😉
Image de Orkanta
Orkanta · il y a
J'ai adoré... beaucoup de finesse !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Horizontal

Sebastien Ayreault

Il pensait, c’t’andouille, que le sexe des filles était à l’horizontal, et que nos couilles,
Tombaient là-dessus comme un couché de soleil.
Je lui ai dit suis-moi.
La petite Nat’... [+]


Très très courts

Brûler

Mikaël Lumière

Un fauteuil club au côté du lit. Légèrement enfoncé, une jambe par-dessus l’accoudoir, la chemise déboutonnée aux manches relevées ; au poignet, l’heure qui n’a plus d’intérêt, et... [+]