L'explorateur du mystère

il y a
2 min
70
lectures
37
Qualifié

Moi c'est Guillaume et j'ai 20 ans ! J'écris parce que l'homme et la nature de part leurs complexités me passionnent, c'est à travers mes poèmes que je tente modestement de dépeindre la vie  [+]

Image de 4ème édition
Image de Très très courts
Un grand explorateur avait atteint l’exploit impensable ; il avait tout parcouru du visible, de la terre, des eaux et des cieux. Si bien, que dorénavant, il s’était mit en quête de débusquer et d’explorer l’invisible. Il était en quête du lieu où réside Dieu. Un moine sur sa route lui indiqua la première piste.
-Dieu est partout, mais il est en particulier dans un livre : la bible. Il te faut l’étudier, ainsi, tu trouveras Dieu.
L’explorateur suivit la piste de la bible avec enthousiasme et acharnement. Il l’explora de long en large, caractère après caractère, et, il ne trouva point Dieu. Quand l’explorateur lui fit part de son échec, le moine concluait catégoriquement.
—C’est parce que ton cœur est fermé que tu n’as point trouvé ce que tu cherchais.
Ne comprenant pas la portée de ses paroles, il poursuivit sa quête de découvrir le lieu où réside Dieu. C’est par un heureux hasard, qu’il tomba sur sa route sur un grand scientifique, détenteur du savoir universel de son siècle. L’homme de science lui indiqua une nouvelle piste.
—Vu que tout est matière, Dieu est soit l’essence de la matière, le tout dans le tout, soit il loge au sein d’une particule, il est peut-être une particule qu’on a d’ailleurs nommé « la particule de Dieu ».
Éblouis par tant de savoir, l’explorateur s’empressa d’étudier la matière et de la décortiquer atome après atome. Il disséqua chaque parcelle de la réalité, tentant d’y découvrir l’essence, la genèse, l’origine de l’origine de la matière et des atomes. Sa piste fut veine, en effet, plus il disséquait, plus la matière cachait de matière. Derrière la physique, se cachait la quantique et derrière la quantique se cachait de l’information pure et derrière l’information se trouvait l’infini. C’est ainsi, peiné, qu’il allait parlait de son échec à l’homme de science.
—C’est parce que tu manques d’intelligence que tu n’as pas pu découvrir Dieu. Concluait-il rigidement.
Ne comprenant pas la tournure de cette offense, il continua d’explorer toute sa vie le monde en quête d’une nouvelle piste. Hélas, sans grand succès. Tout ce qu’on lui indiquait n’était jamais la destination elle-même mais seulement une piste probable et plausible... Des pistes qui n’avaient en soi pas de termes. Mais un jour, à l’aube de sa mort, alors qu’il était résigné, il traversa un village pauvre du tiers monde. Une scène l’arrêta et le détourna de son chemin en l’éblouissant comme le font si bien habituellement les rayons du soleil. C’était un garçon qui câlinait un chat au poil hérissé et fort laid. Sans aucune raison apparente, il s’approcha, aspiré par une force inconnue. De toute sa vie et de tous ses voyages ses yeux n’avaient jamais vue une scène pareille, à première vue si banale. Une impulsion sans fondement le fit allait à la rencontre de cette enfant. L’explorateur lui demanda.
—Pourquoi sembles-tu aussi heureux, juste en caressant ce chat de gouttière ?
—Regarde ses yeux monsieur !
—Oui, d’accord. Répondit-il perplexe, qu’ont-ils de si particulier ses yeux ?
—Mon papa me parle souvent de notre créateur : Dieu. Quand je lui ai demandé où il était et comment le trouver, il m’a répondu « tu n’aurais pas assez d’une vie pour le découvrir »
Sauf que monsieur, regarde bien, je vois Dieu dans l’éclat des yeux de mon chat.
Ces paroles suffirent à lui faire quitter son corps et à élever son âme à une hauteur qu’il n’avait auparavant jamais explorée.
Après cette rencontre, durant sa dernière journée de vie, il comprit, qu’il avait enfin trouvé la destination et qu’il avait enfin exploré de son vivant Dieu. La seule question qui resta en suspens inlassablement dans son âme jusqu’au dernier battement de son cœur, fut « Aurais-je l’occasion de poursuivre mon exploration après ma mort ? »
Et sur ces mots il s’éteignit comblé par le mystère...
37

Un petit mot pour l'auteur ? 9 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Laurent Huttard
Laurent Huttard · il y a
Une belle quête spirituelle et une fin très poétique. Bonne journée
Image de Thara
Thara · il y a
Bien vu, cette exploration originale. Peut-être même espérer une exploration après la vie, qui sait !
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
Invitation à explorer ma BD Le plus beau voyage. Merci et belle journée.
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
J adore... On sent de dégager une belle spiritualité dans cette quête.Bravo
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Un texte bien écrit et bien mené , bravo ! +5 Mes poèmes en lice < Feuille d'automne > et < Dans les songes > Si le cœur vous en dit
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Texte parfaitement réussi et agréable à lire. Vous avez les cinq points d'Arlo qui vous invite à découvrir son TTC le petit voyeur explorateur et son poème Découverte de l'immensité. Bonne nuit à vous
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Quelle belle exploration bien écrite! Bravo! Mes votes! Merci d’accepter cette invitation: http://short-edition.com/oeuvre/poetik/coques-de-noisettes
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/poete-explorateur

Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Une exploration à allure de conte avec une morale.
Mon haïku est en finale et je suis en compétition dans la Matinale. Je vous invite sur ma page :
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/les-caravelles
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/deux-ecureuils-roux
Merci.