3
min

L'éveil de Zora

Image de P.A.J

P.A.J

223 lectures

22

Les grands yeux verts émeraude de la petite Zora, onze ans, scrutaient avec grande admiration la surface lisse de Gaïa. Une grande sphère liquide au cœur désespérément sombre, flottant au dessus d'un bassin dans le temple qui lui était dédié. Zora avait pour habitude de venir traîner dans ce lieux, où peu de personnes avaient coutume de venir. Un silence de cathédral régnait dans cet antre, partiellement plongé dans une pénombre, juste éclairé par des bougies disposées sur les murs de pierres volcaniques habillant la pièce. Le soleil ne pénètrait pas dans le temple, plongé sous terre depuis des siècles.
L'air devenu irrespirable avait rendu impossible la vie humaine en surface. Gaïa avait été trouvé au le cœur de la terre, offrant pérennité de l'eau, et de la culture de la terre. Mais depuis des décennies, l'éclat de Gaïa devenu sombre avaient entraîné le déclin des ressources. Entraînant dans sa noirceur les rêves et les espoirs des hommes, anéantissant les esprits les plus forts. Faisant ainsi régner dans les couloirs, une atmosphère pesante.
Zora était né cet univers de ténèbres inhospitalière. Elle avait toujours admiré cette sphère, même si son éclat, était difficilement imaginable par son esprit. Zora demeurait assise sur le sol, accoudée au bord du bassin, l'esprit glissant au gré de son regard sur le globe inerte. Elle s'attarda un instant sur son reflet où seule sa chevelure flamboyante était visible. Soudain un long frisson vint lui parcourir le corps. La surface de Gaïa se troubla de multiples vaguelettes qui finirent par se rejoindre sur son reflet. Elle se redressa, surprise de cette vision. Une seconde onde anima l'immense globe, retenant ainsi le souffle de Zora tétanisée. Son attention resta concentré sur son reflet au centre de la sphère, troublé au rythme régulier des vibrations. Son regard glissa le long de la surface jusqu'à apercevoir une autre forme. Plus sombre, celui-ci semblait se déplacer depuis l'autre côté du globe. Zora resta à sa place, les yeux écarquillés, suivant le reflet. Elle retint une nouvelle fois son souffle en voyant la silhouette apparaître enfin sur les abords du bassin. Un tigre mécanique, marchant lentement dans sa direction, vint se présenter. Une parfaite pièce d'horlogerie, dont les mécanismes apparent laissaient échapper de léger cliquetis.
Zora demeurait figée, devant cette apparition, autant rongée par la peur que par son admiration. L'animal ne présentait aucun trait d'agressivité, et ne se contenait que d'avancer lentement vers l'une des portes de la pièce qui s'ouvrit lentement d'elle-même, dévoilant ainsi un long couloir sombre. Le tigre passa le seuil et finit par s'arrêter et s'asseoir. Le regard, composé de deux diamants étincelants, pointé vers la fillette.
Zora resta le dos plaqué contre la pierre froide des abords du bassin. Le temps semblait interminable pendant cet instant où la bête l'observait depuis le seuil de la porte. Son souffle redevint plus calme. Zora comprenait que l'animal aussi étrange soit-il, ne lui voulait absolument aucun mal. Il semblait l'attendre, sagement, sans la brusquer. Le regard de Zora se tourna alors vers la porte de sortie. Elle resta fixée dessus un long moment, contemplant les ténèbres qui l'attendait dans un couloir dont la destination était connue. Elle porta de nouveau son regard vers la bête. Son corps figée de peur ne pouvait lutter face à la faim d'une curiosité dévorante.
Zora se releva lentement, l'attention toujours fixée sur la bête. Elle finit par avancer de quelques pas, luttant avec son propre corps jusqu'à arriver à son niveau. La bête imposante la regardait paisiblement avant de se lever et de s'engouffrer dans le couloir. Zora hésita un instant avant de se lancer à sa suite. Le bout du tunnel laissait apparaître une lumière vive.
Zora et son nouveau guide, arrivèrent dans une immense pièce,où de gigantesques rouages tournaient dans les moindres recoin. Ce lieu collait à la machinerie de la bête qui la précédait. Soudain Zora s'arrêta, laissant continuer son compagnon jusqu'à un bureau où un homme aux cheveux grisonnant était attablé. Le tigre se posta à ses côtés avant de s'asseoir. L'homme posa le regard sur la bête et lui caressa la tête. «Comment vas-tu Tic-Tac?» dit-il. Le tigre tourna le regard vers Zora resté en retrait, attirant l'attention de l'homme vers la nouvelle invitée. L'homme se leva de sa chaise brusquement. Son visage était marqué d'un étonnement tout aussi grand que celui de Zora. Il s'avança lentement vers elle de pas lents. «Tu as réussi Tic-Tac» dit-il doucement. Zora fit instinctivement un pas de retrait. L'homme s'arrêta en présentant ses mains en guise d'apaisement. «Attends, n'ai pas peur. »
- «Qui êtes-vous et quel est cet endroit?» dit timidement Zora.
- «Ici» dit-il en se tournant vers Tic-Tac qui était resté en retrait. «Ici tu es dans le cœur de Gaïa»
- «Le coeur? Gaïa est une boule liquide»
- «Oui» dit-il en se grattant la tête. «C'est un peu compliqué...» il s'interrompit en levant les yeux vers le ciel où de nombreux rouages tournaient lentement. Zora suivit son regard sans comprendre ce qu'il regardait. Il s'avança rapidement vers elle et lui saisit la main. «Ecoute moi attentivement, tu as trouvé le moyen d'entrer ici, tu sembles être la clé pour faire revivre Gaïa. Elle t'a choisi toi car tu as...»
Soudain Zora ouvrit les yeux. Elle était assise aux abords du bassin en face du globe inerte. Sa mère se tenait à ses côtés. Elle avait rêvé. Pour la première fois de son existence. Son regard balaya les lieux.
- «Qu'est-ce que tu cherches Zora?»
- «Je crois que j'ai rêvé maman» dit-elle sur le ton de la confidence. Sa mère sourit en lui caressant le visage.
- «C'est impossible ma chérie. Personne ne rêve depuis bien longtemps»
Zora se leva invité par sa mère, l'esprit emmêlé, la suivant vers la sortie en portant un regard vers l'emplacement de la porte qu'elle avait emprunté, remplacé par un mur de pierre.

PRIX

Image de Hiver 15

Thème

Image de Très très courts
22

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Touchant et bie écrit! Mon vote!
Vous avez voté pour une ou plusieurs de mes œuvres dans le passé! Mon poème, UN LINCEUL BLANCHI, qui est en FINALE pour le Prix Haïkus d’Hiver 2016, est bien placé et je viens vous inviter à le soutenir en votant! Merci d’avance!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/linceul-1

Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Très bien écrit, j'aime l'atmosphère que vous avez réussi à créer, et j'espère un jour avoir la suite de ce début pour le moins intriguant... Mon vote, bonne chance pour la suite !
Image de P.A.J
P.A.J · il y a
Merci beaucoup, c'est encourageant. Je pense lui offrir une suite justement. Sait-on jamais, peut-être un jour au format roman pourquoi pas ^^
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
J'ai hâte de pouvoir lire ça ! N'hésitez pas à venir lire mon texte :-) bonne chance pour la suite et bonne écriture !
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Belle écriture, atmosphère étrange, je vote sans hésiter.
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à lire : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/poussiere-de-pierre

Image de Christine Śmiejkowski
Christine Śmiejkowski · il y a
+1 - j'avoue que c'est très bien écrit même si ce genre de récits ne fait pas partie habituellement de mes lectures. Vous allez réussir à me faire aimer ce genre de littérature et c'est un bon point.
Si vous êtes curieux, vous pouvez lire mon texte: http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/pudu-a-disparu-1 Christine

Image de P.A.J
P.A.J · il y a
Bonjour,
Merci pour beaucoup, je suis heureux de savoir que j'ai réussi à vous faire apprécier un texte en dehors de votre domaine habituel. ^^
N'hésitez pas à faire un tour dans ma bibliothèque pour en voir plus.
A bientôt

Image de Gaïa
Gaïa · il y a
Un tigre tic-tac et une sphère qui porte mon nom, je ne peux que voter ! ;) J'espère que Gaïa retrouvera tout son éclat. J'attends la suite maintenant. :)
Image de P.A.J
P.A.J · il y a
bonjour,
j'espère aussi que Gaïa retrouvera de son éclat légendaire, pour la suite, ça dépend du nombre de vote (et oui je fais du chantage ^^) .