1
min

L'Espoir des enfants

Image de Alice

Alice

25 lectures

3

Loin du monde ravissant que nous connaissons, il existe un autre onde, parallèle.
Ces mondes sont contraires. L'un est baigné de lumière, l'autre est submergé par la pénombre. Une pénombre aussi maléfique que repoussante. Mais quels sont ces deux si différents? L'enfer et le Paradis?
Nul ne le saura et nul ne les pénétrera car ces deux mondes sont irréels. Ce ne sont que des craintes et des rêves d'enfants.
on dit que les enfants font des rêves joyeux et qu'ils voient la vie en rose.
mais c'est tout l'inverse. Même si les enfants peuvent faire comprendre au monde que la vie et précieuse et lumineuse, ils peuvent aussi montrer l'horreur que nous offrent le monde d'aujourd'hui. Les yeux des enfants nous montrent que même si certains fous s’amusent à briser les familles et les esprits, il y aura toujours de l'espoir tant qu'ils seront là.

Pour tous les enfants de ce monde...

Thèmes

Image de Très très courts
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Je suis de retour après des ennuis avec mon ordi et je viens de lire ton dernier texte. Bon je me débarasse tout de suite des remarques de forme : à mon avis il manque un mot entre "quels sont ces deux" et "si différents" et pour l'orthographe, super ! c'est presque un sans faute... Je n'en ai trouvé qu'une : cherche le sujet de "offre". Sur le fond, j'adore le fait de rappeler que l'enfance n'est pas que le temps de l'insouciance, des jeux et des rires que décrivent trop souvent les adultes, mais aussi celui des craintes, des terreurs, des questions sans réponses, des chagrins immenses provoqués parfois par ce qui nous semble insignifiant... Comment expliquer que, devenu grand, on oublie toute un part de cet état incertain pour repeindre cet âge enfui aux couleurs des bisounours ? J'avais ecrit il y a de celà longtemps un poème dont je ne me rappelle que le titre et le refrain : "Il n'y a pas d'enfant heureux" et dans lequel je parlais un peu des mêmes choses :de ces enfants qu'on abîme; ces enfants qu'on maltraite, ces enfants qu'on ignore mais aussi de ces enfants aimés, choyés et qui trimbalent néanmoins leur dose de mal-être et les malaises incompris. C'est peut-être necessaire pour échapper aux influences des adultes qui nous forment et construire sa personnalité. On grandit autant avec ce qu'on nous enseigne que contre ce qu'on nous impose. Si tu lis l'histoire du Prince Pipo tu verras qu'elle ne parle que de ça : du jour où nos parents cessent d'être roi et reine pour se transformer en nain et en sorcière.
Ah, dis-donc, je suis super fier d'avoir décelé l'influence de Game of Thrones dans ta tour de Morfein... Par contre, je ne te crois pas quand tu me dis que tu as suivi la série en évitant les scènes un peu chaudes... D'abord ça serait dommage par ce qu'elles révèlent aussi les caractères de chacun. Et ensuite parce qu'elles arrivent sans prévenir ! À bientôt, ma grande.

·
Image de Alice
Alice · il y a
Je l'ai regardé en entier et j'attend la saison 6 et je le maintient! En les évitant (en mettant en accélérer quoi!) Je vais revisiter ce texte très prochainement, mais comme en ce moment j'ai pas mal de travail, je m'absente un peu! Voilà merci d'être passé!
pS: pour les fautes d'orthographes je m’excuse mais j’écris à l'arrache car je suis pressée.

·
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Et ben, même à l'arrache, il n'y a pratiquement pas de fautes. Moi aussi j'attends avec impatience le début de la saison 6... en me demandant quel personnage sympathique ne va pas y survivre !
·