L’envers de l’endroit

il y a
2 min
70
lectures
12

Gazelle devenue Amazone.. Quand je ne lis pas les autres, j'écris : des poèmes depuis toujours une nouvelle publiée chaque mois ici et aussi un livre depuis (trop) longtemps ! J'apprends en  [+]

Image de 1ère édition

Thème

Image de Très très court
Aïe ! Que se passe-t-il, qui me bouscule ?

Je me réveille brutalement, pourtant je flottais encore doucement il y a un instant. Ça remue là-haut, contrairement à moi qui me retrouve de plus en plus à l’étroit. Impossible de renvoyer le coup reçu, mes mains se retrouvent coincées et mes pieds bien trop loin désormais pour être dirigés. J’essaie de lancer un coup de tête mais je manque vraiment trop d’espace. Je tente un ultime retournement... en vain. Des jours d’essais infructueux, ou plutôt des nuits, quand tout se calme enfin. Il faut se rendre à l’évidence : j’ai pris trop de poids, je n’y arriverai plus. Je vais rester coincé en haut, ça promet d’être sportif...

Mais ouille ! Encore un appui trop prononcé... Doucement, il y a quelqu’un ici, si vous n’aviez pas remarqué ! Vous ne m’entendez pas mais vous pouvez me deviner, non ? Cette bosse veut dire F.R.A.G.I.L.E !

Ils doivent saisir mon agacement car le calme revient rapidement, je sens même une caresse réconfortante. Bon, si je me concentre, j’ai une petite chance de deviner où je suis. On est peut-être déjà venu ? Je sens une lumière vive et chaude, mais je ne connais pas encore ce bruit régulier. Je perçois une nouvelle voix, non, plusieurs. Une plus grave et puissante, les autres semblent douces ou lointaines. A cause d’un bip régulier et strident, je n’arrive pas à comprendre les mots, mais ça ressemble à un ordre.

Quelle agitation, que nous arrive-t-il ? Tout parait si calme d’habitude, surtout ces derniers temps. Réfléchissons. Avant ma sieste, on n’a rien bu ou mangé que je n’aurais pas digéré, on semble en bonne santé, on ne bouge pas... pourtant, ça semble remuer tout autour. Une visite chez le médecin ? Si c’est ça, l’examen du jour semble plus approfondi, par rapport aux sondes qui m’ont gentiment chatouillées jusque-là !

Que se passe-il encore ? Pour la première fois, je sens les murs pousser au-dessus de ma tête, c’est vraiment désagréable. Si seulement j’avais réussi ma galipette, je pourrais rendre les coups avec mes petons... Tiens, une nouvelle sensation : mes pieds ressentent un froid intense, ils ont perdu une quinzaine de degrés à la suite du dernier choc. Ma baignoire à température ambiante se vide inexorablement et je me sens tomber contre les parois, quel étrange ressenti... Tout est nouveau pour moi, bien sûr, mais spécialement aujourd’hui. Le plafond continue de descendre sur ma tête, et mes jambes se refroidissent à leur tour. Cette fois, je crois comprendre le message...

On me pousse vers la sortie, c’est bien ça ? Je m’y attendais après tout ces mois à grandir et me développer, mais pas comme ça ! J’aimerais bien vous y voir, car je ne vois rien justement, toujours coincé tête en haut ! Alors, c’est maintenant, le grand jour ? Youhou ! J’ai commencé à sortir tant bien que mal, mais j’ai beau me tortiller, par les pieds tout est plus compliqué.

Je sens tout mon corps s’extraire le long d’un tuyau gluant pour atterrir dans un autre monde. Je me laisse entrainer vers ce nouvel espace sec et froid, résigné à sortir de mon cocon, où j’étais si bien confiné. Tout se déroule progressivement, par petits a-coups hachés de respirations retenues puis expirées... Mes épaules se libèrent, puis plus rien, mon cou reste coincé. La sensation bloquée est des plus désagréables, pour tout le monde et d’abord pour moi, car je m’asphyxie ! Mes poumons tout neuf se retrouvent coincés entre le liquide écoulé et l’oxygène pas encore arrivé. Aidez-moi... Je donnerai neuf mois de ma vie pour un peu d’air !

Mon cerveau manque de jus et je perds connaissance un instant, jusqu’à ce que le plafond ne vienne une dernière fois me pousser fermement sur la tête, et je m’extrais définitivement vers mon nouveau monde. Frigorifié mais libéré, j’ouvre mes petits bras en signe de victoire, et je remplis d’un air frais mes poumons pour la première fois, avant de libérer un cri qui emplit l’espace, ma façon à moi de dire :

« On a réussi, je suis né...
Bonjour maman !
Et joyeux anniversaire, moi ! »
12
12

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Gaelle Ghanem
Gaelle Ghanem · il y a
Bravo Odile, j'adore votre style! Très beau, vous avez ma voix!
Je vous invite à découvrir mon oeuvre: https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/noir-cest-noir-il-me-reste-lespoir

Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Très belle histoire portée par une très belle écriture ! Peut-être aimeriez-vous passer me découvrir ? J'ai un texte en lice aux jeunes écritures. Cela me ferait vraiment plaisir.
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Très jolie histoire d air naissance
Si vous souhaitez me lire je vous invite à découvrir mon voyage virtuel en Amérique

Image de Bich-Thuy Bassié
Bich-Thuy Bassié · il y a
Toujours un beau coup de plume, et une surprise finale originale ! Bon anniversaire.