L’Élite

il y a
3 min
416
lectures
39
Finaliste
Jury
Recommandé

Lola, 23 ans et des brouettes, fan de fantastique et amoureuse de ses personnages qui font partie de sa vie (et je peux vous assurer que certains auraient préféré ne jamais exister)  [+]

Image de 2016

Disponible en:

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Nolan s'était levé tôt ce jour-là. C'était assez rare pour le faire remarquer.
Il s'était saisi du sac posé sur la chaise de son bureau. Son départ n'était prévu que depuis quelques heures. Cette nuit, il avait décidé de le faire. Cette nuit, il avait décidé de tenter sa chance. Aujourd'hui, c'était le début d'une nouvelle vie.
Il descendit les escaliers sans faire de bruit. Il passa devant la chambre de ses parents, de ses frères et de sa sœur, la dernière étant tristement vide. Dans l'entrée, il attrapa sa veste et sortit. Dans un dernier geste de rébellion, il avait hésité à claquer la porte mais s'y était finalement refusé. Ne pas inquiéter sa mère tout de suite, c'était inutile. Elle ne méritait pas ça.
Un froid polaire le cloua sur place. Il remonta le col de sa veste et mit sa capuche pour se protéger du vent et des flocons de neige lui fouettant le visage. Il avait bien choisi son jour. Le jeune homme aux cheveux noirs haussa les épaules et sortit de l'immense propriété familiale. Il n'en pouvait plus de cet endroit.
Les heures s'écoulèrent, le rapprochant petit à petit de son objectif. Peut-être que ce n'était qu'une légende, mais si c'était vrai, c'était la chance de sa vie. Encore fallait-il qu'il ne meure pas de froid avant. Il ricana.
À l'orée de la forêt, un écriteau se dressa devant lui, portant un message court :

« Faire partie de l'Élite se mérite.
Prouve ton courage, quel que soit ton âge.
Oublie la douleur, montre ta valeur. »

Qu'est-ce que c'était que ce... Deux silhouettes se détachèrent des arbres. Combinaisons noires avec capuche et masque noir avec deux fentes pour les yeux. Ils avaient les bras croisés et même sans voir leurs visages, Nolan n'était pas rassuré. L'une des deux personnes lui lança un objet qu'il rattrapa de justesse, les doigts engourdis par le froid.

« Une fois la limite de cette route dépassée, trois minutes te seront accordées. Ces dernières écoulées, tu devras nous échapper. Attrapé, tu seras tué. Arrivé au QG, tu seras accepté. »

Courir à travers les bois et échapper aux deux silhouettes ? Il devait tout tenter. C'était sa chance. Nolan posa son sac sur le bord de la route. Une gorgée d'eau plus tard, il se trouvait à la limite du chemin, prêt à s'élancer. Il souffla, prit son courage à deux mains et partit en courant en lançant un petit regard aux deux personnes. Elles le regardèrent partir, toujours les bras croisés. Des frissons parcoururent le dos du jeune homme alors qu'il passait habilement au-dessus d'un tronc d'arbre couché sur le sol.
Il ne connaissait pas la distance qu'il avait à parcourir et les deux hommes qui allaient se mettre à le poursuivre devaient être beaucoup plus entraînés que lui. Il ne courait plus seulement pour rejoindre l'Élite, il courait pour sa vie.
Ce n'était pas juste un sentier pour rejoindre le QG, mais un vrai parcours d'obstacle préparé par le groupe. C'est ce que Nolan conclut en se retrouvant face à un mur de pierre d'une dizaine de mètres de hauteur. Il devrait grimper sans sécurité et avec les doigts gelés par le froid. Il le ferait. Il ne savait pas par quel miracle, mais il le ferait.
Nolan commença son ascension. Il s'accrocha prudemment et enleva ses gants qui le gênaient plus qu'autre chose. Il manqua de tomber deux fois, dont une où il se rattrapa de justesse, s'entaillant la main dans la pierre. Quand il arriva en haut, il souffla et se retourna. Il verrait peut-être ses poursuivants d'ici. Ses yeux s'écarquillèrent quand il les vit au pied du mur. Déjà ?!
Il déglutit et se tourna vers la suite du parcours. Ça ne redescendait pas sur la terre ferme. Ça restait en hauteur. Des fosses se trouvaient entre chaque plate-forme. Le jeune homme passa au-dessus des premières sans problème. Mais plus il avançait, plus c'était espacé. La distance entre lui et ses poursuivants, elle, n'arrêtait pas de se réduire. Au loin, Nolan voyait son objectif. Il n'était plus très loin, il devait tout donner.
L'obstacle d'après allait être périlleux. Une pente devait le faire descendre sur quelques mètres avant de le lâcher dans le vide. Sauf s'il attrapait la corde tendue pour atteindre la plate-forme suivante, tout ça avec sa main blessée. Un dernier regard en arrière le décida. S'il devait mourir, il préférait que ce soit parce qu'il avait tout donné et pas parce qu'il s'était fait attraper. Il se jeta en avant et glissa de plus en plus vite. Le bord se rapprochait. Au dernier moment, il sauta du mieux qu'il pouvait.
La corde passa sous ses yeux sans qu'il ne parvienne à l'attraper. Il l'effleura du bout des doigts et hurla alors qu'il tombait.
Le choc fut moins rude qu'il ne le pensait. Le garçon aux cheveux noirs regarda autour de lui. Un tapis. Il était tombé sur un tapis ? Devant lui, sur le bord, un homme blond lui tendait la main avec un sourire.

— Personne n'était jamais arrivé jusque-là, l'informa-t-il. Félicitations. Et bienvenue dans l'Élite.

Nolan attrapa la main qui l'aida à se relever. L'instant d'après, les deux poursuivants atterrissaient de façon très professionnelle sur le tapis. Ils avaient la tête baissée.

— Quant à vous deux, une remise à niveau s'imposera, continua l'homme. Qu'est-ce qui vous a retenu ?
— Une corde avait été dressée sur la route, je me suis pris le pied dedans et le temps de me détacher, il avait réussi à prendre beaucoup d'avance, se justifia l'un d'eux.

Nolan baissa la tête également, tentant de cacher le petit sourire satisfait qui était apparu sur son visage. Ses entraînements en pose de pièges avaient porté leurs fruits, visiblement. Et il avait perdu moins de temps qu'eux avec cette histoire. Ça avait été quitte ou double. L'homme dut percevoir sa réaction car il éclata de rire.

— Nous avons une nouvelle recrue prometteuse ! Je t'aurais nommé directement chef d'un groupe si tu avais attrapé cette corde. Enfin, c'était tout de même excellent. Viens au QG, on va te soigner. Et je m'appelle Eneko. Créateur et chef de l'Élite. Je suis ravi que tu sois venu jusqu'ici, Nolan Knight.

Recommandé
39

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Terre chérie

Gil Braltard

Nous fêtons aujourd’hui l’entrée dans le neuvième mois de notre expédition. Mais je n’ai pas le cœur à la fête. Nous avons réintégré le vaisseau il y a à peine trois jours et je ... [+]

Très très courts

Aurélia

Donald Ghautier

AJAX399 contempla le désordre dans la pièce : des cadavres jonchaient le sol sanglant, donnant une étrange impression de massacre. Il en conclut qu’une telle boucherie provenait probablement ... [+]