L'écorchée vive

il y a
1 min
240
lectures
58

Un texte c'est comme une vie, il naît, il grandit mot après maux, il vit à travers ses lecteurs et il s'achève brutalement par un point final. Mais un bon texte c'est comme une bonne personne, il  [+]

Elle n'était pas de taille à affronter la vie, la belle ingénue. Du haut de ses 17 ans, le monde lui semble fou. Comment peut-on survivre dans ce monde qui se détraque ? Se demande-t-elle tout bas.

Papa la tape, mais sa beauté n'en pâtit pas. Il ne lui manque qu'un sourire pour que ce joli visage atteigne la perfection.

Maman l'ignore, mais sa gentillesse n'en pâtit pas. Il ne lui manque qu'une petite flamme dans le regard pour que ce joli visage atteigne la perfection.

Comment peut-on survivre dans ce monde qui se détraque ? Se demande-t-elle tout bas.

Sa sœur n'a pas trouvé la réponse, elle s'en est allée, loin de cette vie qui n'a aucune pitié pour les plus faibles.

Alors, elle aussi, elle est partie, discrètement. Qui la regrettera, la douce inconnue ? Cachée derrière son mascara, personne ne l'a vraiment connue.

Pour les autres, elle n'était que la riche héritière de la famille Lénon. L'héritière distante et inaccessible.

Elle n'était en fait que l'écorchée vive.

Elle s'est envolée, loin de sa cage dorée, la triste détenue. Mais qui se souviendra d'elle, l'éphémère ingénue ? Perdue dans ses pensées, elle en a oublié de parler. Elle aurait peut-être pu s'envoler de sa cage dorée, qui sait ? Mais trop occupée à rêver, elle en a oublié de vivre.

Aujourd'hui, loin d'ici, brille une étoile inconnue. Elle l'a quittée, sa cage dorée, la triste détenue. Du haut de ses 17 ans, elle n'était pas de taille à affronter la vie, l'éphémère ingénue.

Elle n'était en fait que l'écorchée vive.

Mais qui s'en souviendra ? Qui la regrettera ? Certainement pas papa. Maman encore moins.

Ne reste que moi.

Mais, du haut de mes 12 ans, suis-je de taille à affronter la vie ? Comment peut-on survivre dans ce monde qui se détraque ? Me dis-je tout bas.

Ma sœur n'a pas trouvé la réponse, elle s'en est allée, loin de cette vie qui n'a aucune pitié pour les plus faibles.

Du haut de mes 12 ans, suis-je de taille à affronter la vie ?

Ne reste que moi pour trouver la réponse.

Peut-être.
58

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,