L’éclair au chocolat

il y a
2 min
19
lectures
3

Mère au foyer, j'écris pour me distraire. Je suis auteur auto éditée sur Amazon d'un livre pour enfants de 9-13 ans qui s'intitule "Le Chant de la Mangrove". Si cela vous tente, vous pouvez me  [+]

J’en avais vraiment trop envie. Bien sûr, j’aurais pu m’en passer, si j’avais été raisonnable, mais ce n’est pas le cas. Il était 16 heures, et il me fallait mon éclair au chocolat.
Je descendis les escaliers, et je fonçais dans la boulangerie en bas de chez moi. Dans l’étalage, il ne restait qu’un éclair. Hum ! J’en salivais d’avance. Avec une tasse de thé à la vanille, ce serait parfait. Je pris mon tour dans la queue, derrière une petite mamie penchée sur sa canne. J’adore les éclairs au chocolat et la perspective d’en déguster un me remplit de joie.
- Bonjour ! chevrote la vieille dame, je voudrais un éclair au chocolat. Oh ! Non, pensais-je. Mon éclair ! La vendeuse servit l’aïeul. Plus d’éclair. Ce n’était pas grave. Il y avait une boulangerie dans la rue voisine. Je m’y rendis. J’entrais dans l’autre boutique, j’étais la seule cliente. Ouf !
- Bonjour, un éclair s’il vous plaît, dis-je à la vendeuse.
Un homme fit alors irruption dans la pièce, un revolver à la main.
- La caisse, et vite.
Panique. La vendeuse leva les mains, je me figeai. La jeune femme se mit à trembler, à pleurer, à sangloter.
- Toi, me dit l’homme. Mets l’argent dans ce sac.
J’attrapais le sac en plastique, fis le tour du comptoir, remplis le sac avec le contenu de la caisse. Mon cœur battait la chamade. La peur s’infiltrait dans mes poumons mangeait mon air, tordait mes boyaux.
Je tendis le sac au malfaiteur en tremblant, mais ce faisant, je me trouvais face à l’éclair au chocolat et je ne pus m’empêcher de l’admirer. J’en avais l’eau à la bouche. L’homme suivit mon regard... Mon sang ne fit qu’un tour. Ah ! non ! pas mon éclair ! Je m’emparai de son arme et désarmai l’homme qui battit en retraite, lâchant le sac plein d’argent sous le coup de la surprise.
La boulangerie possédait une caméra de surveillance qui filmait l’intérieur du magasin. Tous les journaux du soir relayèrent mon exploit. J’étais fière, j’étais devenue une star du petit écran. Du coup, dans la rue, les gens me reconnaissaient et venaient me serrer la main. Le Président de la République vit les images de mon geste à la télévision. Quelle ne fut pas ma surprise d’apprendre qu’il me décernait la Légion d’honneur !
Au cours de la réception à l’Élysée, après la remise des médailles, j’aperçus de loin un plateau recouvert d’éclairs au chocolat. Miam ! Je me précipitai vers lui, mais un homme s’interposa entre le plateau et moi. C’était Brad Pitt ! Mon cœur battait la chamade. L’acteur voulait adapter mon histoire au cinéma. J’acceptais, bien sûr. Je participais même au tournage du film. J’étais aux anges !
Voilà pourquoi, quelques mois plus tard, je posais devant les photographes de Hollywood, la statuette des oscars à la main.
FIN
3

Un petit mot pour l'auteur ? 6 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de ChristineMourguet
ChristineMourguet · il y a
Merci Chantale,
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Moi aussi, j'aime les éclairs au chocolat...et ton histoire !
Image de ChristineMourguet
ChristineMourguet · il y a
Merci pour votre commentaire
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour une pâtisserie alléchante...
Image de ChristineMourguet
ChristineMourguet · il y a
Merci beaucoup, ça me fait plaisir.
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Toujours se méfier des gourmandes ;-). Bon petit texte !