2
min

L'attaque du kraken de l'espace!

Image de Paul Ralston

Paul Ralston

21 lectures

1

Notre histoire commence à une époque bien lointaine en l'an de grâce 2912. A cette époque, les vaisseaux de croisières, les navires marchants et les bateaux pêcheurs n'allaient qu'à des vitesses de 34 années lumières par seconde. La race humaine n'avait toujours pas franchi les limites de sa misérable galaxie et ne connaissait toujours pas le sens réel de la vie, de l'univers et du reste.

Sur le chantier aéronaval Kart Drefor, situé sur Mars, sortait en ce 12 Avril, un bateau flambant neuf, le SRT5504. C'était un ridicule navire pêcheur ne mesurant que 2 564m de long pour 453m de large. Il était cependant doté d'un double moteur nucléaire lui offrant une vitesse de croisière digne des meilleurs vaisseaux de la flotte de guerre martienne. De plus, en cas de rencontre avec des vaisseau pirates, avaient été installées deux tourelles à ondes lasers anti-blindage.

Le maire de la ville de Northampton, où se trouvait le chantier naval,
lança une bouteille de scotch pur martien sur le SRT5504 à exactement
midi. Le maire ainsi que toutes les personnes venues assister au premier
départ du vaisseau partirent s'abriter dans un bunker à une centaine de
mètres de la piste de décollage. A peine avaient ils eu le temps
d'enfiler des casques insonorisants que déjà les moteurs du vaisseau
rugirent. En quelques secondes, il avait commencé à prendre de la
vitesse et avait décollé en direction de la planète XW-42.

Cette planète était la zone de pêche réservée à la flotte martienne.
Près de 50 millions de tonnes de poisson étaient pêchées chaque jour.
Elle faisait 7 fois la superficie de la Terre et était entièrement
recouverte d'une eau rouge de par l'atmosphère chargée en oxyde de fer.
Cette planète était malheureusement sur le point de disparaître. En
effet, tous les 4 ans, la flotte martienne changeait de réserve de pêche.

Revenons sur le SRT5504. Il avait quitté le spatioport il y a de cela
cinq heures et était sur le point d'arriver à destination. Après
quelques manœuvres, le vaisseau était positionné quelques mètres au
dessus du niveau de la mer. Des dizaines de filets géants avaient été
lâchés dans l'océan infini. Chaque filet pouvait remonter à lui seul
100 tonnes de poisson pendant une bonne prise.

Mais pendant ce temps, au fin fond de l'océan, une ombre se réveilla. Un
des filets du vaisseau s'arrêta de remonter sèchement. L'équipage fit
toutes les analyses possibles pour chercher la cause. Selon
l'ordinateur, le filet avait attrapé une charge trop lourde de poisson
en une seule prise. Avant même d'avoir réussi à faire redescendre le
filet, un gigantesque tentacule vint s'enrouler autour de la proue du
vaisseau. Alors que le capitaine fit fonctionner les moteurs en marche
arrière, deux autres tentacules vinrent attraper la poupe. Soudain,
d'immenses crocs se plantèrent dans l'avant du vaisseau. Tous les canons
firent feu sur le monstre qui commençait à montrer son visage. Dans la
panique, le canonnier régla le canon 10° trop bas et par chance toucha
le tentacule à l'avant du vaisseau. La créature venant de lâcher prise
d'un côté du navire, il fût violemment tiré vers l'arrière. Les moteurs
s’enfoncèrent dans l'eau et finirent par s'éteindre. Quatre autres
tentacules tirèrent le vaisseau vers le fond de l'eau à une vitesse
ahurissante.

L'équipage et son navire firent un festin très agréable pour la
créature, mais l'armée donna à la planète le sort qu'elle méritait pour
avoir tué un équipage de 500 âmes, mais aussi et surtout un vaisseau
venant de sortir de l'usine. Elle lança une ogive thermonucléaire au fin
fond de l'océan et fit exploser la planète, la créature et les deux
planètes voisines au passage.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,