L'artiste

il y a
1 min
70
lectures
6
Finaliste
Jury

Inconditionnelle de la nouvelle, mes premiers textes ont eu la faveur des journaux, quand les journaux publiaient encore des nouvelles... plusieurs romans à mon actif... ma plume d'oiseau griffe la  [+]

Image de 2015

Thème

Image de En haut de l'affiche
Le journaliste commente la scène avec l’émotion des grands jours. « On n’a jamais vu ça ! Veuillez éloigner les enfants et les personnes sensibles de l’écran, les images qui vont suivre sont à la limite du supportable. C’est ignoble, l’auteur de ces meurtres ne peut pas être un homme... »

Si, c’est un homme. Tout ce qu’il y a de plus homme.

« C’est terrible, on a retrouvé les têtes, dans une grange, en pleine campagne. Et, chers auditeurs, c’est effarant de voir sur ces visages une expression pareille. Les femmes sourient. Leurs crânes sont tournés vers ceux des victimes masculines et les hommes sont figés dans une attitude de liesse évidente. Comme si... comme s’ils étaient heureux... »

Évidemment qu’ils étaient heureux. Je suis content que cela se voie aussi clairement. Figés en plein orgasme...

« Regardez-moi ça ! On dirait une exposition. Ils sont tous... enfilés sur des tiges métalliques et... il y en a, mon Dieu, au moins une douzaine ! »

Pas moins !

— Monsieur le commissaire. Vous avez identifié le tueur ?
— Oui. L’enquête a été longue et laborieuse, mais nous le tenons.
— Vous en êtes certain ?
— Tous les éléments convergent. Ce qui nous manque, c’est le mobile.
— Peut-on avoir un mobile, une raison de perpétrer de telles ignominies ?
— Comme vous pouvez le voir, l’auteur de cette mascarade a un certain goût de l’esthétique. S’il ne s’agissait pas de vraies têtes, on pourrait dire que c’est un véritable artiste... »

Mais, je suis un artiste !

— Drôle de façon de pratiquer l’art, M. le commissaire ! Mais où sont les corps, enfin, ce qu’il en reste ?
— Il n’y a pas de restes. Nous avons affaire à un être intelligent, qui a fait disparaître les corps d’une manière, euh, un peu particulière...

Bouffés. Je les ai bouffés... Oh, non !

— C'est-à-dire ?
— Art et écologie vont de pair. Les corps ont été transformés en compost et nourrissent de superbes orchidées, cultivées sous serre...

C’est faux ! Où t’as trouvé ça, espèce de débile ? Mais ce n’est pas vrai ! Qui c’est celui-là ?

« Et voici le coupable... »

N’importe quoi ! C’est qui ce vieux chnoque ?

— Un ancien réformé qui vit en ermite et qui pratique la peinture à l’huile. C’est en regardant ses toiles que nous avons compris...
— Comment ça ?
— Ses tableaux représentent trait pour trait les corps manquants...

Qu’il a vus où, ce taré ? Je les ai bouffés, je vous dis. C’est moi le coupable ! C’est moi, l’artiste ! C’est moi qu’on devrait voir à l’écran ! Eh, vous n’avez pas le droit ! Ma parole, je vais me le faire, ce commissaire !

6
6

Un petit mot pour l'auteur ? 9 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Naïade Naïade
Naïade Naïade · il y a
Redoutable...ment efficace. Bravo !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bravo pour ce polar, qui tout comme votre texte des Bibliothèques, bénéficie d'une atmosphère inquiétante et d'un beau style. + 1 , le jury vous a distingué, à défaut des internautes, ce n'est que justice.
Image de Amandine B.
Amandine B. · il y a
Ah ah, l'égo des artistes ! :)

J'aime beaucoup l'idée, là encore !

Image de Boubou
Boubou · il y a
merci beaucoup! Et de votre curiosité envers mes textes!
Image de Amandine B.
Amandine B. · il y a
Dites, un forum de défis d'écriture, ça vous intéresserait ?
Image de Boubou
Boubou · il y a
je suis déjà bien immergée dans l'océan des mots, au travers de nombreuses activités, on en parle, si vous voulez, en privé? je viens d'aller voir sur le forum...
Image de Amandine B.
Amandine B. · il y a
Bien sûr :) A tout de suite !
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Votre idée est bonne ! Mon vote.
Image de Boubou
Boubou · il y a
merci beaucoup