L'appel du marais

il y a
2 min
617
lectures
86
Finaliste
Jury
Recommandé

Géographe éprise de la vie et de ses moments de plaisir, je m'improvise poète quand ma plume me démange. Humble et personnelle, cette plume courbée dévoile, dénoue et lie les mots entre eux  [+]

Image de 2016

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Le cycle de réincarnation n'est pas un mythe. Je suis certain d'avoir été un animal jadis. Je suis d'ailleurs peut-être un animal en ce moment même. À l'adoption, comme beaucoup d'autres, je sens mon heure arriver.

La vitre de plexiglas me sépare de la masse grouillante de bipèdes qui lèchent les vitrines à toute heure de la journée. Mes semblables scintillants se pavanent sous les regards curieux. Moi, je tiens à rester digne. Quelqu'un me sauvera de ces cartons, je le sens.

Je cesse soudain d'être pensif. Que vois-je au loin ? Une créature féline drapée dans une fourrure de cougar. Ses yeux de chatte la rendent sévère. Sa démarche chaloupée accentuée par des talons aiguilles intrigue ses congénères en rut. S'en approchant, ils élaborent une parade nuptiale qu'eux seuls domestiquent, tentant de la séduire. En réponse, elle redresse le cou et accélère le pas. Cette femelle doit être une tueuse. Ses ongles affûtés portent encore le sang de ses victimes. Cela nous fait un point commun, nous tuons. Il fut un temps où j'assassinais pour me sustenter. Cette vérité enfouie dans mon subconscient a soudain refait surface... Assassinais-je ?

Oh que j'aimerais qu'elle vienne à moi.

Elle s'approche. Je frétille. Elle me dévisage. Je me fige. D'un mouvement de tête, elle repère la porte du magasin et passe le porche. Elle disparaît de ma vue. Cinq minutes s'écoulent avant que je sois à ses pieds trottinant à son allure. Quelle jouissance d'être détenu par un être si fier, si arrogant, si puissant.

Je m'autorise à l'observer plus attentivement. Élancée, elle avance déterminée vers un objectif qui m'est inconnu. Sa prestance domine la foule. Tout le monde n'a d'yeux que pour elle. J'observe quelque chose à son bras. Un autre animal y est suspendu. Il a la même couleur que moi : écailles vertes, reflets grisés, armure osseuse. Nous sommes donc deux frères sauvés par cette intrigante créature. J'espère pouvoir converser avec cet être qui me ressemble tant.

Tiens ? Que longe-t-elle ? Cette odeur m'est familière. Un marais ! Les roseaux s'ébranlent sous le vent. Des passerelles en bois surplombent les filets d'eau opaques qui fusent de partout. La ramification prend la forme d'un delta. J'aperçois au loin une vaste plaine azurée. La frontière entre mer et ciel est à peine perceptible. À la vue de ce décor, je frissonne.

Mon instinct me parle. Je suis libre, me dit-il. Libre de retourner dans mon élément. Libre de nager de nouveau. Je... je suis libre ? Non, je n'existe que parce que je suis détenu. Suis-je vraiment libre ?...

Mon instinct embrume mon esprit. Je suis ce que j'ai toujours été.

Je cède à une pulsion inexpliquée et saute dans le marécage, entraînant cette humaine avec moi. Toujours à ses pieds, je la tire vers le fond. Elle se débat, elle tente d'hurler mais l'eau la prend à la gorge. Ses mains tentent de m'arracher. Vainement. Elle me voulait à ses pieds, elle voulait me posséder, alors elle n'aura d'autre choix que de me suivre au plus profond de l'abysse. Elle se noie. Je revis.

Je comprends enfin mon cycle de réincarnation. Tout est clair cette fois. Je ne suis pas des bottines en cuir. Je fus et je demeurerai un crocodile.

Recommandé
86

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Texte qui derrière son aspect humoriste, dénonce. J'aime beaucoup

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Les bateaux

Nolwenn ln

Il regarde les gants en latex bleu, ceux qu'il a laissés la veille sur le bord de l'évier.
L'odeur du plastique neuf lui pique les narines. Il glisse ses doigts dans cette camisole, écœuré pa... [+]