4
min

L'appel

Image de Alain Cirier

Alain Cirier

9 lectures

0

- Allo, marie ?
- Oui ?
- Salut marie, c’est fred !
- Ah salut fred ! c’est sympa de t’entendre
- Oui, salut Marie. C’est vrai que ça fait longtemps. Comment vas-tu ?
- Moi ?
- ...
- Ben écoute, tu vois, assez bien en ce moment. Tu sais je me suis installée à mon compte. Tu vois, j’en avais assez des autres au cabinet d’avant, alors j’ai fini par me lancer et j’ai ouvert le mien tu vois.
- Oui, j’ai entendu ça, répond-il en se souvenant qu’elle n’arrêtait pas de dire « tu vois »
- C’était un peu dur les premiers mois. Tu vois,
- Je vois
- ... tu vois, se retrouver seul, c’est pas toujours évident. J’ai quelques patients qui ont suivi, pas forcément ceux que je voulais garder, et d’autres qui ne voulaient pas changer leurs habitudes de trajet. Mais j’ai un bon emplacement qui m’a amené des petits nouveaux tu vois, qui ont parlé de moi autour d’eux, et petit à petit, tu vois, je commence à être rentable. Et j’aime bien mon nouveau local. J’ai une grande entrée tu vois, avec une partie vestiaire où les gens peuvent se changer, et puis j’ai un petit bureau pour moi où je peux ranger les papiers, poser mes affaires, discuter avec des fournisseurs, tu vois
- Et
- Et puis après il y a la salle avec tout ce qu’il faut, le lit de massage, l’échelle au mur, le vélo, les tapis, enfin tu vois tout ce qu’on trouve chez un bon kiné, et puis j’ai fait une déco dans les tons taupe, comme j’aime, tu vois. Tu te souviens ?
- Oui bien sûr
- Et puis j’ai 2 pièces fermées pour des séances plus individuelles, tu vois, ou des séances où j’entre plus dans l’intime, tu vois. Tu viendras voir ? En plus je suis au 16e et dernier étage de la tour en face du pont, tu vois ?... Près du bar irlandais et de la boîte échangiste qui nous faisait rire...
- Je vois, justem-
- Tu te souviens ? On aimait bien se mettre sur la terrasse, prendre une bière et observer les entrées et sorties de la boîte, en se demandant ce qui se passait là-dedans, comment ça pouvait être. C’était sympa. Tu vois, j’y vais toujours avec les autres, mais depuis que tu ne viens plus, on se marre moins, tu vois.
- Je vois
- Et tu sais que je suis avec Charles-Philippe, tu vois ? Tu te souviens ? on le trouvait un peu efféminé. Mais en fait pas du tout du tout ! mais alors pas du tout !.... Enfin en tout cas pas avec moi tu vois.
- MARIE !
- ... Oui ?
- Est-ce que tu peux m’écouter deux minutes s’il te plait !
- Oui, tu vois, j’ai toujours aimé t’écouter, surtout quand tu
- MARIE !
- Oui, pardon, tu vois, je m’emballe mais je t’écoute, vas-y. Tu vois
- ... Marie, tu sais je travaille toujours à la Mairie
- Oui, tu vois je me souviens bien que tu es éboueur
- ...Oui, bon je conduis le camion maintenant, mais peu importe. L’autre jour, on a dû remplacer l’équipe qui fait le quartier où on buvait des coups en plaisantant sur les personnes qui entraient et sortaient de cette boîte.
- Ben, tu vois
- MARIE !
- ...
- Bon. Donc, on a dû remplacer cette équipe et pendant que j’attendais que les autres finissent derrière, je l’ai vu. J’ai vu Charles-Philippe... Enfin au début, j’ai vu une grosse banane sur le trottoir, sur des sacs poubelles. Je me demandais ce que c’était. Et puis je ne sais pas, le bruit du camion, le gyrophare au-dessus, bref, la grosse banane a commencé à bouger. C’était en fait un gars déguisé en banane. Mais vraiment bien déguisé. Il s’est relevé, et puis il a attrapé une veste que j’ai reconnu tout de suite. Une veste comme ça, avec des épaulettes roses, je n’en connais qu’une. Celle de Charles-Philippe. Et puis il est parti en marchant n’importe comment.
- Tu v-
- MARIE !... et après... je n’arrivais pas à comprendre si c’était lui qui n’était pas bien ou moi... J’ai vu une camionnette s’arrêter. Un gros singe en est sorti, s’est mis à courir et s’est jeté dans ses bras. Ils sont tombés. Le singe était sur lui, comme s’il l’embrassait de tous les côtés. Et puis le singe a enlevé sa tête de singe et aidé la banane à se relever, à entrer dans la camionnette et ils sont partis. Tu vois... enfin, bref, je voulais te prévenir...
- ....
- Marie ?
- ... Oui ? Je peux parler ?
- Ben oui Marie, tu vois.... Enfin, oui, ça va ? j’ai eu raison de te prévenir, non ?
- Mais c’était moi tu vois ! c’était moi le singe ! Hahaha !
- ...
- Mais oui, tu vois Charles-Philippe a toujours joué au Loto et, tu vois... il a gagné... à l’Euromillion...
- ...
- Tu vois, quatre vingt huit millions cinq cent quatre vingt sept et deux cent soixante quinze euros !!! Alors tu vois, le soir, on a fêté ça comme des fous, on s’est déguisé, on a fait un peu n’importe quoi et on s’est perdu tu vois. Je commençais à m’inquiéter, on avait bu tu vois, alors j’ai appelé mon père et on l’a cherché avec sa camionnette. Et quand je l’ai retrouvé tu vois, j’étais super contente, tu vois ?
- ....
- Tu vois ?
- Oui oui je vois... enfin non... Si !... je ne sais plus.... Quatre vingt huit millions.... d’euros....
- Si si tu vois ! Parce que tu sais, il a continué à jouer nos numéros, ceux qu’on mettait quand on jouait ensemble ! Et ce sont ces numéros qui sont gagnants ! alors même si tu n’as pas joué cette fois-ci, on tient absolument à partager la moitié avec le groupe. Et donc avec toi tu vois.
- ... je crois que je ne vois plus en fait...
- On a déjà calculé ce matin, tu vois, ça te fera huit millions, huit cent cinquante huit, sept cent vingt sept euros et cinquante cents exactement, tu vois. Nan mais tu vois quoi !?
- ...si je vois bien... euh... si j’entends bien... si je comprends bien... tu es en train de me dire que vous allez me donner... plus de huit millions d’euros... huit... millions... d’euros...
- C’est ça tu vois. Tu vois bien ! Bon. Mais il faut que je te laisse. On voulait passer te voir demain pour t’en parler mais tu vois, bon, ça se passe un peu autrement, mais c’est pareil. On passera quand même demain, d’accord ? Et on pourra reparler de tout ça mais là je dois vraiment y aller.
- ...
- Allez fred, je te laisse et te dis à demain, ok ?
- ...ok marie, je vois je vois... à demain...
- Tu vois, super. Allez, à demain!
- ...Et il vous reste quoi comme déguisement ?
-
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur