L’âme Océan

il y a
1 min
0
lecture
0

Horiya MARIE 57 mes passions sont les arts manuels et l'écriture. J'ai publié 3 livres (2 sur le crochet et le tricot et le 3ème sur mon merveilleux métier d'Assistante d'éducation auprès  [+]

Au volant de son petit bolide, Flotilde ne savait pas trop ou aller, les larmes coulaient et ses lunettes étaient embuées. C’était pourtant bien de pouvoir se laisser guider par cette puissante voiture.

Elle l’a mènera bien quelque part et peut-être dans un endroit très calme et serein loin des tumultes et de sa vie de famille, et de cette vie parisienne.

Son mari et ses enfants allaient très certainement s’inquiéter, cependant à cet instant Flotilde roulait seule sur cette autoroute et la liberté serait peut-être au bout du chemin...

Oui, mais si elle quittait la route au prochain virage, manquera – t- elle à sa famille. Son fils futur médecin, sa fille future mannequin et à son mari cosmonaute qui étaient tous les 3 sa seule raison de vivre.
Flotilde était si parfaite, à la maison elle gérait tout. De ce fait elle roulait pour fuir ce petit monde qu’elle servait matin midi et soir.

Comme elle était l’exemple même pour eux et qu’elle était le pilier et que les vacances ont été inexistantes durant toutes ses années. Flotilde décida ainsi de fuir.

Néanmoins, si elle mourait là à la prochaine bifurcation que feront-ils ?

Ils seraient très certainement perdu puis très triste. Elle en était sur de cela, alors pourquoi continuer sur cette nouvelle autoroute.

L’océan était à quelques kilomètres et de voir le coucher du soleil était son but. De toute façon les 350 kilomètres étaient atteint ils en restaient plus qu’une cinquantaine.

Maintenant il fallait arrêter de penser et rouler. Brusquement son record était atteint ....en quelques secondes son compteur afficha 250 kilomètres /heure.
Le ciel d’un bleu azuréen défilait et pour Flotilde le souffle de la liberté la rendait de plus en plus forte. Dans son bolide la musique adoucissait son âme et atténuait le bruit du moteur.

Son cœur battait et malgré tout cela elle pensait à sa famille et se demandait ce qu’ils faisaient à ce moment précis.

Son âme était à présent loin de tout tumulte et l’océan était là juste en face.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,