2
min

L'achèvement amoureux

Image de Laura Stonem

Laura Stonem

13 lectures

0

Je suis complètement barge..
Oui, complètement ravagée par l'amour, dévastée par tes belles paroles, mal aimée des autres personnes..

J'ai salis tellement de gens, j'ai été rayée de pleins de coeurs, on me détestait pour la personne que je n'étais pas, sans prendre la peine de voir comment j'étais réellement.

Il avait séquestré mon âme, l'avait enfermé loin derrière avec tous mes souvenirs, il balayait mes espoirs d'être dans une relation fusionnelle avec le bonheur.. Tout était si loin de moi maintenant.

Je marchais seule au milieu de cette sombre destruction, essayant tant bien que mal d'y atteindre la fin.
Ce que j'ignorais, c'était de quel achèvement il s'agirait.

Serrait-ce celui de l'amour? Celui du manque?
Ou juste la fin de tout un empire?

Mon heure était venue.
Ça faisait un an, jour pour jour, qu'il s'était envolé.
Un an que le malheur c'était entrelacé à mon quotidien.

A l'horizon, on ne pouvait l’apercevoir. C'était sur, il était définitivement parti.

Une immense sensation s'empara de mon corps, tiraillant mes boyaux dans tous les sens, arrachant chaque petites parcelles de mes membres où se trouvaient encore de la joie, mettant en moi mes anciennes idées noires, m'ordonnant de suivre les nouvelles règles de ma souffrance, me conseillant d'être à nouveau comme avant.

Une voix légère, comme portée par le vent, en moi chuchotait mille et une parole. On la distinguait à peine, dans ce grand désordre que mes pensées créaient.

Elle me disait doucement de sa voix sensuellement maladroite :
"Tu attendras cent jours, et après cela, s'il ne revient toujours pas, tu t’inquiéteras."

"Ces jours passés, ton inquiétude crée, tu te dégraderas. De ta façon de l'avoir aimé, envers toi même, tu te vengeras."

"Tu le chercheras, et en vain, tu sais pertinemment que tu ne le retrouvera pas. Après un an, tu disparaîtras."

Sans réellement savoir pourquoi, je l'écouta. Les cents jours passèrent, mais rien. Presque une année s'écoula, et encore et toujours rien. Je repoussai mes efforts pour tenter de le revoir, de pouvoir lui parler.
Mais il avait définitivement déserté.

A quelques jours de la fin, je me sentais à peu prêt bien. J'avais toujours pensé que d'aimer, ça serrait une chose magnifique. Je me serrais dit, que même sans lui, j'y arriverai. Qu'il n'y avait aucunes raisons qu'il gâche, lui aussi, ma vie.

Mais quand le jour présent arrivera, je saurai que c'est le seul choix à faire. Je saurai que sans lui, je n'y arriverai pas. Que ça ne sert à rien d'essayer pour rien.

Quand ce jour là arrivera, je serrai prête. Comme lui, je disparaîtrai et quitterai ce monde hypocrite pour le rejoindre. Ça sera semblable aux rêves qui hantaient ma vie depuis 365 jours.
Je saisirai mon honneur et d'une balle en plein cœur, je m'abandonnerai.

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Grenelle
Grenelle · il y a
Qu'était-il pour te rendre si amoureuse ?
Que t'a-t-il fait pour te rendre si malheureuse ?
Mérite-t-il tous ces regrets ?

Image de Laura Stonem
Laura Stonem · il y a
c'est un texte entièrement fictif, donc rien de personnel ^^