1
min

L...

Image de Shadoum

Shadoum

7 lectures

1

Besoin d’écrire. Besoin de te raconter. Besoin de vider ta tête de tous ces amas de mots, d’images, de ressentis, d’émotions, qui te submergent.
Besoin de crier ton désarroi, ton malaise, ta souffrance, au monde entier, par le passage obligé de la page blanche.
Besoin de moi pour te relire, te conseiller, te faire douter, t’extraire de ta bulle.
C’est la déchirure, celle qui te contraint à sortir de toi-même. Comme des gongs de portes qui s’ouvriraient en dégueulant des monceaux de détritus , tu cris dans l’indifférence la plus totale.
Demain tu peux bien mourir Mon Cœur, personne ne lèvera le petit doigt. Tu peux exploser dans ta tête, tu peux bien pousser ton corps à supporter la charge de trop, tu peux bien en vouloir à la Terre entière, tu peux bien.... Mais personne ne te tendra la perche.
Les êtres sont lâches Mon Cœur, les êtres sont vaniteux Mon Cœur, les êtres sont si possessifs d’eux-mêmes qu’ils peuvent à peine penser à toi.
Tu es seule L.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,