Kid

il y a
2 min
120
lectures
68
Qualifié
Je n’aurais pas dû venir. Même pas le choix de la couleur, pour la combinaison. Ce vert prairie, maculé de cambouis, donne à mon visage un air maladif. Si j’avais su, j’aurais mis de ce fond de teint miraculeux, ou au moins du blush, histoire d’être présentable. Et puis ces bandes sur les côtés, qui ne font qu’accentuer les points faibles de ma silhouette. Et ce casque infect, lourd, à la propreté douteuse, je n’ose pas imaginer mes cheveux quand je l’enlèverai. Les autres s’en moquent, visiblement. Me joindre à eux était une mauvaise idée. Ma gorge est déjà irritée par les gaz d’échappement. Je devine une odeur de transpiration et de pieds sales, pas forte, non, mais persistante, je l’ai sentie dès qu’on est arrivés. Je suis au bord de l’écœurement alors qu’on n’a même pas commencé. Je ne peux pas m’empêcher d’être sensible à toutes ces choses. Est-ce qu’ils le sont aussi ? Pourquoi ne le seraient-ils pas ?
— Allez les gars, on y va, et pas de pitié pour le futur marié !
Mes oreilles sifflent et bourdonnent. Le son des moteurs, les coups d’accélérateur, à l’arrêt, avant le démarrage, juste pour montrer leur puissance. Ce truc de mecs, que je n’arrive pas à comprendre. Quand ils discutent, entre eux, de leurs bagnoles « en plus, le bruit du moteur est magnifique... ». Je n’ai jamais compris. Une voiture qui fait un beau bruit, c’est une voiture qui ne fait pas de bruit. Le silence. Que ne donnerais-je pas pour une minute de silence. Une toute petite parenthèse de calme et d’apaisement.

Mais je dois y aller. C’est le moment. Il faut appuyer sur l’accélérateur, tourner ce volant minuscule, dans ce véhicule minuscule, même pour moi, frêle mésange. Je devrais jouer le jeu. Faire comme eux. Y aller à fond, vas-y que je te passe devant, que je te fais une queue de poisson. Sourires carnassiers sous les casques, comme si l’enjeu était vital. Tout ça pour du kart. Je n’ai qu’une envie, laisser couler, laisser les autres en tête et avancer tranquillement, comme sur une petite route de campagne en lacets, profiter du paysage bucolique, entendre, presque, le bruit des oiseaux. De toute façon il n’y a rien à gagner. Si, des points. Des points...

Je ne veux pas de points. Je ne veux pas faire semblant.
Je n’accélère pas. J’y suis, sur ma route de campagne. Ils me doublent tous, une fois, deux fois, trois fois. Pour le silence, on repassera. Mais je me délecte des quelques secondes moins bruyantes, quand les premiers m’ont dépassé et que les autres ne m’ont pas encore rattrapé. Et je souris. Je repense à cette chanson. Lorsque je l’entends, mes poils se hérissent. « Tu seras viril mon kid... » La première fois que je l’ai écoutée, j’ai pleuré. Une boule s’est formée dans ma gorge dès le premier couplet. Une chanson qui parle de ma différence. « Tu brilleras par ta force physique, ton allure dominante, ta posture de caïd... ». Une chanson qui passe à la radio. Souvent. Une belle chanson, une bonne chanson, à la mélodie accrocheuse. « Mais moi, mais moi, je joue avec les filles... ». La voix d’Eddy de Pretto, grave, profonde, puissante et suave à la fois, magique : je suis sûr que les gens écoutent les paroles. Sans doute pas tout, mais il suffit de bribes, peut-être, pour qu’ils comprennent. « Virilité abusive... Virilité abusive... ».

Je suis un homme.

Je coupe le moteur.
68

Un petit mot pour l'auteur ? 28 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Landry des Alpes
Landry des Alpes · il y a
Bravo un récit sur le kart, sensible et intelligent, qui sort des circuits...
Image de Raphaëlle Jeantet
Raphaëlle Jeantet · il y a
Merci Landry !
Image de Joséphine Deleu
Joséphine Deleu · il y a
Sensibilité à fleur de casque. Accueillir chacun dans son individualité, en repoussant au loin ses préjugés qui nous assaillent tous... Merci pour cette nouvelle.
Mon personnage a une sensibilité particulière aussi... Si tu es intéressée, c'est par ici https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/dix-neuf-mars

Image de Raphaëlle Jeantet
Raphaëlle Jeantet · il y a
Merci Joséphine !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un récit bien écrit, bien mené et touchant ! Mes voix ! Une invitation
à lire mon œuvre qui est également en lice ! Merci d’avance !

Image de Raphaëlle Jeantet
Raphaëlle Jeantet · il y a
Merci Keith !
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Quelqu'un qui a peur de la course ! et qui entend des chansons à la place des vroum ! Bien trouvé !
Je concours aussi avec mon texte : " de roues en roues "

Image de Raphaëlle Jeantet
Raphaëlle Jeantet · il y a
Merci Ginette !
Image de Luce des prés
Luce des prés · il y a
J'aime beaucoup Eddy de Pretto et votre texte aussi ! Mes voix !
J'ai un haïku en compétition, si ça vous dit...

Image de Raphaëlle Jeantet
Raphaëlle Jeantet · il y a
Merci Luce !
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Une texte bien mené et une belle chute touchante.
Image de Raphaëlle Jeantet
Raphaëlle Jeantet · il y a
Merci Abi !
Image de Zz
Zz · il y a
J'adore cette chanson ! Très beau texte, émouvant, mes 5 votes
Image de Raphaëlle Jeantet
Raphaëlle Jeantet · il y a
Merci Zz !
Image de Vallerie
Vallerie · il y a
Enfin une course lente! Bravo
Image de Raphaëlle Jeantet
Raphaëlle Jeantet · il y a
Merci Vallerie !
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Le premier kart que je rencontre sur ce circuit "Quiqui". Bravo ! Je n'attens plus que les auto-tamponneuses ☺☺☺
Image de Raphaëlle Jeantet
Raphaëlle Jeantet · il y a
Merci Miraje !
Image de MariePrune Vicat
MariePrune Vicat · il y a
Bravo Raphaëlle. Fausse piste au démarrage et virage à 180° sur la fin : subtile et vif. Merci !
Image de Raphaëlle Jeantet
Raphaëlle Jeantet · il y a
Merci Marie !