Kenny

il y a
2 min
48
lectures
8

Il y a de ces jours où je doute de tout. Je doute de moi, de ma force, de mes capacités. Ces jours sont assez nombreux. Mais il y a d'autres jours où je suis assise au sommet du monde. Et chaque  [+]

J'ai rencontré Kenny un jour de marché. Il avait plu la veille. Le sol était mouillé et glissant. Ma jupe longue tournoyait dans une danse folle autour de mes chevilles. Mon pull à col roulé luttait pour me protéger du vent cinglant. Je me frayais un chemin dans la cohue de ce marché dédié à la vente de friperie. J'enfilais les petites ruelles qui se présentaient à moi sans véritable destination en tête. Je respirais les odeurs qui saturaient l'air. Les voix des clients qui marchandaient, se mêlaient au timbre aguicheur des vendeurs qui proposaient leurs articles avec un savoir-faire inégalé. Une danse ancestrale se déroulait où chacun maitrisait à la perfection ses pas.

Au détour d'une ruelle, nos regards se sont croisés. A proximité, des beignets libéraient une odeur alléchante en cuisant dans de l'huile de coco. Je ne crois pas au coup de foudre. Mais j'ai été subjuguée au premier regard. Dans ses yeux qui me fixaient, je me suis retrouvée. Je me suis approchée et je l'ai touché. Je l'ai pris par la main et je l'ai emmené avec moi jusque dans ma chambre, jusque sous ma couette. Il ne m'a opposé aucune résistance. Son enthousiasme se passait de mots.

A compter de ce jour, il est devenu une grande partie de mon univers. Je me réveillais à son coté et je m'endormais en me serrant contre son dos. J'avais du mal à m'endormir sans lui. Parfois dans la nuit noire, je me réveillais de mon profond sommeil avec une sensation de manque. Je ne percevais pas sa douceur contre mon flanc. Je ne me rendormais que quand nous nous retrouvions enlacés.

Je lui confiais mes peines et je lui ouvrais jour après jour le chemin de mon cœur. Il m'écoutait et ne me jugeait pas. Parfois j'avais honte de certains des secrets que je lui confiais. Mais, je voyais dans son regard une bienveillante acceptation qui me rassérénait. Il ne me repoussait jamais. Son regard bienveillant n'a jamais changé même après qu'il soit entré en possession de mes plus noirs secrets. Il essuyait mes larmes quand je venais à lui les jours où la vie essayait de me briser.

Quand « il » est entré dans ma vie, Kenny ne m'a pas reproché une seule seconde de le négliger. Il n'attendait pas de moi plus que ce que j'avais à lui offrir. Je savais que j'avais énormément de chance de l'avoir. Je ne le méritais pas. Il me donnait sans compter. Son temps, son affection, son attention, son contact, sa compréhension, sa gentillesse. Tout cela était mien sans que j'aie à demander. Je l'aimais d'amour. Et je n'ai jamais regretté de m'être emparée de lui en ce jour lointain.

*****

Au détour d'une ruelle, nos regards se sont croisés. A proximité, des beignets libéraient une odeur alléchante en cuisant dans de l'huile de coco. Je ne crois pas au coup de foudre. Mais j'ai été subjuguée au premier regard. Dans ses yeux qui me fixaient, je me suis retrouvée. Je me suis approchée et je l'ai touché. Son duvet était soyeux et doux sous ma main. Il avait une jolie couleur jaune canari. Un ruban carrelé vert et blanc était noué autour de son cou. Son joli bec s'ouvrait grand sur un semblant de sourire. Ses yeux étaient des billes noires qui scintillaient comme l'onyx. Je l'ai pris par la main et je l'ai emmené avec moi jusque dans ma chambre, jusque sous ma couette. Il ne m'a opposé aucune résistance. Son enthousiasme se passait de mots.
8

Un petit mot pour l'auteur ? 13 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de AGBEMELE Kodjo
AGBEMELE Kodjo · il y a
Le texte coule naturellement. L'envie de découvrir le Kenny en question était grande.
Image de Lady Délivrance
Lady Délivrance · il y a
Je suis ravie que ce cher Kenny te fasse autant d'effet. Un de ces jours, peut-être auras-tu l'insigne honneur de le "rencontrer" :)
Merci A. K. pour ce gentil commentaire

Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Bravo à cette chute volatile ! :)
Image de Lady Délivrance
Lady Délivrance · il y a
Les ailes ont amorti la chute, encore heureux ! :) Merci Eva Dayer.
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
J'aime les textes aux faux-semblants où l'on est amené dans une direction alors qu'en réalité c'est tout autre. On pense que c'est un homme, et au final non. J'ai beaucoup aimé
Image de Lady Délivrance
Lady Délivrance · il y a
Quoique un homme avec un bec jaune... :)
Merci Ombrage lafanelle !

Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Un superbe texte, sans complexes...et sans raison d'en avoir ! Je m"abonne, en espérant que vous pourrez reconstituer tous vos textes !
Image de Lady Délivrance
Lady Délivrance · il y a
J'aime à penser que vous aimerez tous mes textes :)
Si vous avez quelques précieuses minutes à perdre, j'apprécierais d'avoir votre avis sur ceux qui sont déjà sur mon profil.
Merci Randolph B. !

Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Je reviens d'une petite rando matinale, je dois repartir, mais j'irai vous lire dès que possible ! Ma page vous est évidemment grande ouverte, à commencer peut-être par mon ami "le vieux mélèze". A tout à l'heure...
Image de Lady Délivrance
Lady Délivrance · il y a
J'ai pris plaisir à lire "le vieux mélèze" et certains autres de vos textes !
Bien de choses à vous

Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Un chaleureux merci pour vos lectures multiples, bonne soirée.
Image de Hortense Remington
Hortense Remington · il y a
Oh, bravo ! On ne s’attend vraiment pas à ce dénouement ! Et j’aime la reprise des phrases de la rencontre, dans le second paragraphe ! J’ai beaucoup aimé votre texte.
Image de Lady Délivrance
Lady Délivrance · il y a
Vous, c'est évidemment que vous aimez les bonnes choses ! :)
Merci Hortense.
Je suis heureuse que vous ayez succombé au charme de Kenny comme moi en ce jour lointain :)

Vous aimerez aussi !

Très très courts

La Soupière

Chris B

Je rentre.
Je lui ai dit que je rentrais à sept heures et demie comme chaque jour.
Elle sait qu’il faut une demi-heure, depuis le quai aux fleurs.
Elle sait que ce n’est pas toujours que... [+]