2
min

K7 audio n°42

Image de Gwen HL Guillot

Gwen HL Guillot

129 lectures

52

— Cette chose n’était pas mon fils. Une vulgaire photocopie, tout au plus, ce que je veux c’est retrouver l’original. Aidez-moi, je vous en supplie, il doit sûrement être quelque part, seul et effrayé–

Malgré les années qui me séparent de l’enregistrement de cette
conversation, je reste saisie par la détresse de cette femme. Si on est assez
attentif, on arrive presque à entendre le nœud qui se noue dans sa gorge à
la simple évocation de son fils disparu. Ses sanglots sont soudainement
interrompus par la voix de son interlocuteur.

— Eliza, s’il vous plait, tout va bien se passer. Maintenant j’aimerais que vous me racontiez ce que vous avez dit aux enquêteurs.

Je n’aime pas comment il s’adresse à elle. Un mélange de fausse sympathie
et de condescendance émane de cet homme.

— Je n’arrêtais pas de leurs dire que ce n’était plus mon fils. Son apparence était peut-être la même, mais au fond de mon être je savais que ce n’était pas lui, une mère sent ces choses-là. Comme si on avait collé du sparadrap sur un vieux jouet cassé pour le faire paraître comme neuf. Je pouvais même sentir comme une odeur de sang qui émanait de son corps. Mon petit garçon a été remplacé par quelqu’un qui lui ressemble, c’était son double, un imposteur. Il lui ressemblait mais je sais que ce n’était pas lui.

SILENCE. On entend la respiration saccadée d’Eliza mêlée au grésillement de
l’enregistrement. Cela fait comme un bourdonnement dans ma tête.
L’étrange sensation qu’on essaye de communiquer avec moi. Peut-être suis-
je la seule à pouvoir décoder ce message caché.

— Est-ce que vous vous souvenez de m’avoir déjà parlé Eliza ?
—Non, pas du tout, c’est la première fois que je vous vois. Mais Docteur je ne comprends pas pourquoi je suis ici. Il faut que je retourne chez moi, si jamais mon fils revient, il aura besoin de moi.

Il est en train de la perturber. Pourquoi fait-il ça ? Pourquoi ne semble-t-il
pas se préoccuper de ce qu’Eliza lui raconte.
[II]PAUSE. Mon professeur vient d’arrêter la cassette. La frustration est
énorme. Imaginer lire un roman policier, arriver à la fin de l’histoire et vous
rendre compte que la dernière page avec le nom de l’assassin a été
arrachée. C’est ce que je ressens en ce moment.

— Ce que vous venez d’écouter jeunes gens, c’était une partie du témoignage audio de Madame Eliza Montgomery. Jeune femme brillante et maman d’un petit garçon de 1O ans, elle menait une vie simple et heureuse. Jusqu’au matin du 12 Mars 1978, où Madame Montgomery a commis l’irréparable. Elle s’est réveillée persuadée que son fils avait été échangé contre un sosie. Certaine que ce n’était pas lui, elle s’est emparée d’un maillet de cuisine et à porter plusieurs coups à la tête du jeune garçon, qui a malheureusement succombé à ses blessures-

Plusieurs murmures de surprise s’emparent de l’auditoire.

— Eliza souffrait d’un trouble psychiatrique important, en proie à des psychoses chroniques non dissociatives, on lui a diagnostiqué le « syndrome de Capgras », aussi connu sous le nom d’« illusion des sosies ». Le patient étant parfaitement capable d’identifier la physionomie des visages, affirme envers et contre tout que les personnes de son entourage ont été remplacées par des sosies qui leurs ressemblent en tout point.

Un des étudiants présents dans l’auditoire interpelle le professeur avec une
question « Qu’est devenue Eliza Montgomery à la suite de ces événements ? »

— La cassette que vous venez d’écouter provient des enregistrements du Dr Anderson qui travaillait au centre hospitalier Saint-Anne. Madame Montgomery est devenue l’une de ses patientes à la suite de son procès pour infanticide. Le jugement prononcé l’a rendue non-responsable de ses actes, imputés à sa maladie. Elle a donc été placé en Centre Hospitalier, où elle pourrait trouver l’aide nécessaire plutôt qu’en prison–

Quelle hypocrisie ! Cette femme a injustement été internée quand la seule
chose qu’elle voulait c’était retrouver son fils. Le discours que tient mon
professeur me semble étranger comme si ce n’était pas lui qui parlait, j’ai
l’impression de me retrouver face à un imposteur, un sosie, je crois qu’il a
été remplacé.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
52

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Artvic
Artvic · il y a
Emouvant !! la fin est glaçante ! Merci à vous
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Une fin bien trouvée ! Bravo.
·
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
Une histoire marginale avec pour thème, l'étude d'une K7 en cours de psycologie, c'est original... et la finale est top relève le récit... une Eliza 2, la relève est assurée... Jolie soirée.
·
Image de Gwen HL Guillot
Gwen HL Guillot · il y a
Merci beaucoup Dominique! Bonne soirée à vous aussi !!XD
·
Image de Théo Seguin
Théo Seguin · il y a
Une fin grinçante. J'aime !
·
Image de Gwen HL Guillot
Gwen HL Guillot · il y a
merci Théo ! ;)
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Et la boucle est bouclée ☺☺☺ !
·
Image de Gwen HL Guillot
Gwen HL Guillot · il y a
Exactement !!! =)
·
Image de Evadailleurs
Evadailleurs · il y a
Un ''noir'' original et très inquiétant.
·
Image de Epicurien78
Epicurien78 · il y a
Ha ha... Gwen, curieuse histoire. Faites attention, j'ai l'impression que la camisole vous guette !! :)))
·
Image de Marie
Marie · il y a
Mes encouragements.
·
Image de Gwen HL Guillot
Gwen HL Guillot · il y a
merci Marie !
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Le syndrome de Capgras serait-il contagieux ? ;-)
·
Image de Gwen HL Guillot
Gwen HL Guillot · il y a
Qui sait...!! XD
·
Image de Florent Paci
Florent Paci · il y a
Votre ambiance est bien construite, attention à la mise en page et aux quelques coquilles dans le texte. Mes votes d'encouragement ;)
·
Image de Gwen HL Guillot
Gwen HL Guillot · il y a
merci Florent !
·