Julia

il y a
2 min
1415
lectures
347
Finaliste
Public

En espérant que vous passerez de courts mais bons moments de lecture. Merci pour ce partage Thalie D  [+]

Image de Automne 2016
J’y ai vraiment cru. Tellement fort.

Ma sœur m’avait dit :
— Julia, cesse de te morfondre, tu dois tourner la page. Des déceptions, tout le monde en a un jour ou l’autre ! Alors, sèche tes larmes ! Sors de ton lit, saute dans ton jeans, je t’emmène faire du shopping. Dépenser du fric pour te faire belle, ce sera bon pour ton moral. Arrête de faire cette tête. Tout ça sera bientôt qu’un mauvais souvenir. L’essentiel, c’est de reprendre confiance en toi.

J’ai donc écouté ma frangine. J’ai acheté des tonnes de fringues, j’ai changé la teinte de mes cheveux. J’ai recommencé à sortir, à voir du monde, à m’amuser. J’ai fait de belles rencontres, d’autres moches ou sans intérêt. Puis un jour, tu es arrivé. Comme ça, sans prévenir.

Toi, moi, rien que nous deux.
Les amis, la famille, les collègues sont passés au second plan. Tout le monde était très content. Papa m’a fait un clin d’œil. Maman m’a dit avec son pessimisme habituel :
— Attends un peu, tu vas trop vite. Ne t’emballe pas, tu pourrais être encore déçue. Tu as déjà tant souffert. Je ne voudrais pas devoir encore te ramasser à la petite cuillère.

Bien sûr, je ne l’ai pas écoutée. Ras le bol des oiseaux de mauvais augure ! Cette fois-ci, j’en étais sûre, la roue avait tourné, tout allait bien se passer. J’ai donc rembarré ma mère, et je n’ai plus pensé qu’à nous. Finie l’image de la fille aigrie et triste, jalouse de ses copines. Moi aussi j’avais le droit au bonheur !

Chaque soir, je comptais sur mes doigts. Cela faisait déjà presque trois mois que l’on vivait ensemble. Quatre-vingt-quatre jours très exactement. Et ça, ce n’était pas rien. C’était même un très bon début.
Toi et moi. C’est dingue ce que tu avais déjà chamboulé dans ma vie. Je n’avais déjà plus les mêmes habitudes ni les mêmes envies. Je m’épanouissais comme une fleur. Je me sentais un peu comme une de ces princesses Disney, qui virevolte en chantant dans un monde magique teinté de rose et de bleu.

Nous étions toujours connectés, nos corps n’en finissaient pas de se parler. Personne pour nous séparer, je ne voulais pas te partager. Il y avait parfois des moments un peu moins faciles, mais avec toi je restais forte, prête à résister contre vents et marées. Je voulais tant être à la hauteur, t’offrir ce qu’il y a de meilleur.
Je t’ai fait un serment d’amour. J’ai imaginé nos voyages, nos balades sur la plage, le vent dans nos cheveux face à l’océan. Dans le doux délire de mes songes, je croisais ton regard clair, j’entendais ton rire mutin qui affolait les oiseaux. Mes mains cherchaient toujours les tiennes.

J’y ai vraiment cru. J’ai eu tort.
Pourtant je n’avais plus aucun doute avant ce matin, avant cette douleur sourde qui soudain, sans crier gare, est venue déchirer mes entrailles.
J’ai refusé l’évidence. Je n’ai pas voulu comprendre.
— Non, s’il te plaît, ne me quitte pas.

Le sang qui a coulé entre mes cuisses a emporté ton petit corps, ton âme fragile, et nos promesses. J’ai perdu ta vie et mes espérances. Tu t’étais simplement attardé un peu plus longtemps que celui d’avant. J’étais tellement certaine de t’amener jusqu’au port. Mais non, te voilà bien parti. C’est déjà terminé avant d’avoir commencé.

Je tremble, je vacille.

— Pourquoi m’as-tu laissée mon ange ?

J’ai si froid. Je n’ai même pas eu la force de te pleurer. Je suis à nouveau une femme au ventre tari, une plante privée de sève, inutile et meurtrie.

J’étais rempli de toi, me voilà pleine de rien.

347

Un petit mot pour l'auteur ? 234 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Comme c'est triste. Bien écrit mais si triste...
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Une fin tragique et déchirante amenée avec subtilité. J'ai vraiment cru mordicus que Julia parlait de son amoureux. Vous avez su aborder un sujet hyper difficile sans tomber dans le piège du sentimentalisme, en lui donnant tout son relief par le biais de cette fin qui remet brutalement tout en perspective. Le lecteur ne peut être aussi anéanti que la narratrice, mais presque...
Image de Vrac
Vrac · il y a
Cette histoire endort dans une eau de rose charmante, et soudain bouleverse, poignante, dans le sang
Image de Thalie Duforets
Thalie Duforets · il y a
Merci Vrac pour votre lecture. Bien à vous
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Descendance non assurée
Image de Flip
Flip · il y a
D'une vérité et d'une sincérité admirable. Je ne l'ai pas vécu dans mon corps, mais dans mon âme. Merci pour cette leçon d'humilité sur la fragilité de la vie.
Image de Thalie Duforets
Thalie Duforets · il y a
Merci pour ce beau commentaire
Bien sincèrement

Image de Slytherin62
Slytherin62 · il y a
La tristesse à l'état pur!
Image de Thalie Duforets
Thalie Duforets · il y a
Oui, de la tristesse de femme...
Bien amicalement

Image de Che
Che · il y a
On est sans voix Thalie. Mon respect et mon vote
Image de Thalie Duforets
Thalie Duforets · il y a
Merci pour vos lectures attentives. A bientôt pour d'autres partages
Image de Denis Marchal
Denis Marchal · il y a
Voilà j'en lis une autre et je suis impressionné et bouleversé! On croit deviner ou on va et ... non pas du tout. Le tout superbement maîtrisé. Encore bravo.
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
J'ai cru au départ à une rencontre amoureuse, j'ai été cueillie par l'histoire qui est très émouvante. Vous méritez largement d'être lauréate. +++1
Image de Thalie Duforets
Thalie Duforets · il y a
Merci beaucoup Sibipa; Bien sincèrement
Image de Fleur
Fleur · il y a
Mon vote
Image de Thalie Duforets
Thalie Duforets · il y a
Merci Fleur. Bien sincèrement

Vous aimerez aussi !