Recommandé

Il n'y a qu'un moyen de gagner de l'argent en écrivant, c'est d'épouser la fille d'un éditeur. George Orwell  [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Judith ! Aujourd'hui je suis passé derrière toi, pendant le cours. Ta tête penchée vers le bureau, ta nuque gracile et les petits cheveux échappés de ta queue de cheval.
As-tu senti le désir électrique qui a parcouru mon corps ? Peut-être. Tu t'es retournée et tu m'as souri. Ton visage, ouvert, lumineux a souri.
Judith ! Je suis amoureux.
Tu t'assoies sur tes pieds et je vois la souplesse de ton corps.
Tu lèves la main, parles et je sens ta bienveillance et ta tranquillité. Comme si, où que tu ailles, tu étais à ta place. Ton exacte place.
Ma main sur ta nuque. Cette envie irrésistible de ma main sur ta nuque penchée. Ma convoitise.
Je sens sur ma paume ta peau. Pourtant je n'ai pas esquissé un geste.
De ton cou je descendrai vers ton épaule, ronde. Remontant je caresserai ta joue. Mon doigt sur tes lèvres. Ma bouche sur tes yeux.
Judith nous partirons. Un soir. Un soir d'hiver bien froid. Je t'envelopperai dans un doux manteau épais. Nous partirons.
Personne ne comprendra.
Arrête, je t'en prie ! Tu te lèves et l'air me manque. Tu te tournes, tu parles, je vais tomber. Cet espace est trop petit, j'étouffe. Ce n'est pas, vois-tu, le désir seul qui parle là. C'est plus que ça. Regarde-moi, je flambe.
Judith, tu me fais les yeux doux. Tu me fais les yeux doux ? Car ton regard s'est posé sur moi, plus longtemps que d'habitude et tu as dit : « Je n'ai pas envie de travailler ». Tu as souri. Tu n'es pas une enjôleuse... Puis tu ris. Ah, ton rire !

Moi : « tomber amoureux ne m'arrivera jamais ». Sourires entendus des autres autour de la table. « Ça ne m'arrivera pas parce que les filles, je m'en moque. » J'ai dit ça. Sourires entendus.

Aujourd'hui tu as chanté ! Dans le couloir, avec d'autres filles, leur voix agaçante comme une dent malade, ta voix juste et claire.
J'ai souri et attendu notre cours pour te regarder tout mon saoul...

Aujourd'hui, à la sortie du cours tu as pris ce grand dadais de Pascal par la main ! Que fais-tu ? Qu'as-tu fait ? Tu ne pouvais pas choisir un gars plus banal, plus insipide que ce loser ! Ce nerd à lunettes qui ne voit jamais la lumière du jour ! Aujourd'hui, à la sortie du cours, vous êtes partis tous les deux et tu ne m'as même pas accordé un regard. Je veux mourir Judith ! Tu m'as tué.
...
Mathilde ! Je suis assis à tes côtés. Ta main glisse sur le papier, fine et élégante... Mathilde, ta main !

Recommandé
38

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Gaza

James Wouaal

Des lamelles de jour découpées au vieux store décoraient le corps de son amant d’une lumière bleutée par un reste de nuit. Eshal, qui s’apprêtait à se lever, ne put s’empêcher d’en... [+]